Maison de Hanovre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maison de Hanovre
Description de cette image, également commentée ci-après
Armes royales du royaume de Hanovre.
Pays Brunswick-Lunebourg
Hanovre
Grande-Bretagne, puis Royaume-Uni
Lignée Maison de Brunswick (Welf)
Chef actuel Ernest-Auguste de Hanovre (prétendant au trône)
Fondation 1692
Ernest-Auguste de Hanovre
Ethnicité Allemande

La maison de Hanovre est une dynastie royale allemande qui a régné sur le duché de Brunswick-Lunebourg (en allemand Braunschweig-Lüneburg), le royaume de Hanovre, le royaume de Grande-Bretagne, puis du Royaume-Uni. Elle succède à la maison Stuart sur le trône britannique en 1714 et s'y maintient jusqu'à la mort de Victoria en 1901. Elle est parfois appelée maison de Brunswick-Lüneburg.

À la mort de Victoria, le trône du Royaume-Uni est passé dans la maison de Saxe-Cobourg-Gotha en la personne d'Édouard VII du Royaume-Uni, devenue la maison de Windsor en 1917.

Origines et histoire[modifier | modifier le code]

La maison de Hanovre est une branche cadette de la maison Welf, la branche aînée de la maison d'Este, et notamment un rameau cadet de la maison de Brunswick. En 1235, les Welf, descendants du duc Henri le Lion ont reçu le duché de Brunswick et Lunebourg en fief impérial, avant que le premier d'une longue série de partages eut lieu en 1269. L'électorat de Brunswick-Lunebourg, également appelé « électorat de Hanovre », est né en 1692 de la principauté de Brunswick-Calenberg, lors de l'attribution du titre de prince-électeur au duc Ernest-Auguste par l'empereur Léopold Ier.

L'épouse d'Ernest-Auguste, Sophie de Wittelsbach, fille de l'électeur Frédéric V du Palatinat (« le roi d'un hiver ») et de la princesse anglaise Élisabeth Stuart, fut désignée l'héritière du trône de la monarchie britannique, successeur de la reine Anne de Grande-Bretagne, par l'Acte d'Établissement promulgué en 1701. Cependant, Sophie est décédée en , deux mois avant la mort de la reine Anne. Par conséquent, le fils aîné de Sophie, l'électeur George Louis, monte sur le trône de la Grande-Bretagne sous le nom du roi Georges Ier.

Les deux premiers monarques de la maison de Hanovre, Georges Ier et son fils George II ont encore grandi à Hanovre. Sous le règne de George III, la Grande-Bretagne perd la guerre d'indépendance des États-Unis (1775–1783) ; par l'Acte d'Union de 1801, le royaume unifié de Grande-Bretagne et d'Irlande est né. Les guerres de Coalitions dirigées contre la France se terminent avec la défaite de Napoléon Ier à la bataille de Waterloo en 1815.

Lorsque l'Empire britannique s'étendait sur les continents, les monarques régnèrent en union personnelle sur l'électorat de Hanovre jusqu'à la dissolution du Saint-Empire en 1806. Érigé en royaume de Hanovre durant le congrès de Vienne, il conserve les mêmes souverains que le Royaume-Uni jusqu'en 1837 ; le trône de Hanovre, contrairement au Royaume-Uni, était soumis à la loi salique, et n'est donc pas passé à la reine Victoria mais à son oncle, le duc de Cumberland, sous le nom du roi Ernest-Auguste Ier de Hanovre. Le règne de la maison de Hanovre sur l'Empire britannique se terminait à la mort de la reine Victoria en 1901, suivi par l'accession de son fils Édouard VII de la maison de Saxe-Cobourg et Gotha.

Par les annexions de la Prusse, au lendemain de la guerre de 1866, le royaume de Hanovre a été intégré comme la province de Hanovre et le roi Georges V est parti en exil à Vienne. En 1913, son petit-fils Ernest-Auguste monte sur le trône du duché de Brunswick.

Souverains de la maison de Hanovre[modifier | modifier le code]

À partir du , Ernest-Auguste de Hanovre devient prince-électeur du Saint-Empire. Lui et ses héritiers portent le titre d'électeur de Hanovre jusqu'en 1814 date où George III prend le titre de roi de Hanovre.

Rois de Grande-Bretagne et d'Irlande, électeurs de Hanovre (1714-1801)[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Règne Lien avec le prédécesseur
GeorgeIKneller1714.jpg George Ier de Grande-Bretagne Descendant de Jacques Ier d'Angleterre et cousin de la reine Anne de Grande-Bretagne. À sa mort sans descendance survivante il lui succède étant son parent protestant le plus proche.
George II of Great Britain-01.jpg George II de Grande-Bretagne Fils de George Ier de Grande-Bretagne.
George III in Coronation Robes.jpg George III du Royaume-Uni Petit-fils de George II de Grande-Bretagne.

Rois du Royaume-Uni et de Hanovre (1801-1837)[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Règne Lien avec le prédécesseur
George III in Coronation Robes.jpg George III du Royaume-Uni Premier monarque du Royaume-Uni après l'union des royaumes de Grande-Bretagne et d'Irlande.
George IV van het Verenigd Koninkrijk.jpg George IV du Royaume-Uni Fils de George III du Royaume-Uni.
William IV.jpg Guillaume IV du Royaume-Uni Frère de George IV du Royaume-Uni.

Reine du Royaume-Uni (1837-1901)[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Règne Lien avec le prédécesseur
Queen Victoria - Von Angeli 1899.jpg Victoria du Royaume-Uni Nièce de Guillaume IV du Royaume-Uni. En raison de la loi salique elle n'hérite pas du trône de Hanovre.

Rois de Hanovre (1837-1866)[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Règne Lien avec le prédécesseur
Ernest Augustus I of Hanover.PNG Ernest-Auguste Ier de Hanovre - Cinquième fils de George III du Royaume-Uni Il hérite du trône de Hanovre en vertu de la loi salique qui écarte Victoria du trône.
Georgv.jpg Georges V de Hanovre - Fils d'Ernest-Auguste Ier de Hanovre. Il est déposé le et est le dernier roi de Hanovre.

Duc de Brunswick (1913-1918)[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Règne Lien avec le prédécesseur
Ernst August 1916.jpg Ernest-Auguste de Brunswick Petit-fils de Georges V de Hanovre et héritier de Guillaume VIII de Brunswick après la renonciation d'Ernest-Auguste II de Hanovre.

Prétendants au trône de Hanovre[modifier | modifier le code]

En 1866, Georges V perdit son trône après l'annexion du royaume de Hanovre par la Prusse. Ses héritiers continuent cependant à revendiquer le trône de Hanovre.

Articles connexes[modifier | modifier le code]