Metal Gear Solid V: The Phantom Pain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Metal Gear Solid V
The Phantom Pain
Image illustrative de l'article Metal Gear Solid V: The Phantom Pain

Éditeur Konami
Développeur Kojima Productions
Concepteur Hideo Kojima
Musique Harry Gregson-Williams

Début du projet 2012[réf. nécessaire]
Date de sortie Sortie internationale 1er septembre 2015
Genre Action / Infiltration
Mode de jeu Solo et multijoueur
Plate-forme
Ordinateur(s)
Console(s)
Média B-RD (PS3, PS4, XOne)
DVD (X360)
Distribution numérique (Windows)
Langue Français (textes)
Anglais (voix)
Contrôle Manette de jeu
Clavier et souris

Évaluation ESRB : M ?
PEGI : 18
Moteur Fox Engine[1]

Metal Gear Solid V: The Phantom Pain est un jeu vidéo de type action-infiltration développé et édité par Konami. Sa sortie est prévue pour le 1er septembre 2015 sur PlayStation 3, PlayStation 4, Xbox 360, Xbox One et Windows[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire du jeu se déroule chronologiquement après Metal Gear Solid: Ground Zeroes, et avant Metal Gear premier du nom.

The Phantom Pain se déroule en 1984, après que Big Boss (Naked Snake) soit sorti d'un coma de neuf ans[3]. Une partie de l'intrigue se déroule en Afghanistan.

L'invasion soviétique au début des années 80 bouleverse le cours de la guerre froide et a marqué une nouvelle ère tandis que le mercenaire légendaire compte bien faire part au monde entier de son retour alors qu'il n'est plus qu'une légende tombée dans l'oubli, tout cela dans la continuité d'un plan à la gravité dramatique qu'il prépare, afin de se venger de la mort de ses hommes, de ses camarades, et de la destruction de sa Mother Base durant l'attaque de celle-ci par l'agence Cipher.

Sa première mission, qui le voit accompagné d'Ocelot, ancien ennemi de longue date qui l'a aidé à la suite du réveil de son profond coma, consiste à libérer Kazuhira Miller, son partenaire, des mains des forces soviétiques qui ont investi les terres afghanes, première étape de son offensive sanglante qui emportera avec elle le monde entier...

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le gameplay de Metal Gear Solid V est assez différent de ces prédécesseurs. Le jeu adopte le point de vue à la troisième personne, donnant une plus grande fluidité d'actions pour le joueur, et est en monde ouvert, une première pour la série.

Le joueur peut utiliser le système « Fulton » apparu dans Peace Walker ; cela consiste à poser un harnais avec un ballon autogonflant sur un objet ou à un personnage quelconque (ennemi, animal...) puis qui l'emportera dans la base après quelques instants. Autre similitude à Peace Walker, le joueur a la possibilité d'avoir une base, et il peut se promener à l'intérieur et y obtenir des améliorations pour son personnage. Il est possible de piloter des véhicules terrestres (jeep, chars) ainsi que de monter à cheval. Les cartons pour se cacher sont présents, mais avec des nouveautés : le joueur peut s'éjecter rapidement du carton si un soldat le repère, ou l'ouvrir pour tirer au travers, ainsi que coller des photos sur son carton pour distraire les ennemis (un colonel pour que le soldat se mette au garde à vous, ou une fille en bikini pour qu'il relâche sa vigilance).

Un cycle jour/nuit et des événements météorologiques dynamiques sont également présents. Ce dernier ajout permet lui aussi de nombreuses possibilités de gameplay ; pour s'infiltrer dans une base ennemie, Snake peut repérer l'heure à laquelle un camion de ravitaillement passe chaque jour et peut placer un obstacle sur sa route pour le faire s'arrêter et rentrer à l'intérieur. Pour ce qui est d'attendre que la nuit tombe ou que le jour se lève, le cigare permet d'attendre des heures voire des jours entiers en quelques secondes, ce qui permet de choisir le meilleur moment pour attaquer ou s'infiltrer. Un « bullet time » est également présent : si un ennemi découvre le joueur par exemple, le jeu passe au ralenti pendant quelques secondes, le temps que le joueur le neutralise. Le cycle jour/nuit affecte également les ennemis : si le joueur infiltre un camp, les ennemis ne sont pas tous en uniforme ou en patrouille, mais si ils le repèrent ou que le joueur en tue et part, ils effectuent des recherches dans la zone et sont tous en uniforme avec casque et gilets par balles lors de la prochaine visite. Le joueur peut également donner des ordres aux PNJ alliés, ce qui peut donner des situations assez créatives. Pour se débarrasser d'un hélicoptère, Snake peut poser des explosifs sur un objet présent sous l'hélicoptère (par exemple une voiture), puis il peut y poser un Fulton pour finalement faire exploser la voiture lorsqu'elle sera à la même hauteur que l'hélicoptère. La présence d'animaux comme dans MGS 3 a été confirmée ; si Snake se promène en pleine campagne, il peut être confronté à une meute de loups, mais il peut aussi rencontrer des chèvres qu'il peut envoyer à la Mother Base pour obtenir des repas pour ses hommes et lui-même.

Multijoueur[modifier | modifier le code]

Metal Gear Online est le nom du mode multijoueur de la série depuis Metal Gear Solid 3: Subsistence. Metal Gear Online propose plusieurs modes de jeux différents exploitant le nouveau gameplay du jeu et les possibilités tactique qui en découlent. Les différentes classes des anciens épisodes sont de retour et sont personnalisables de façon indépendante.

Le mode "Team Sneak" consiste en un affrontement d'équipes dans lequel l'une doit attaquer l'autre, alors équipées de camouflages optiques et d'armes non létales.

Développement[modifier | modifier le code]

En février 2012, un site nommé « Development Without Borders » tenu par Konami est mis en ligne pour promouvoir le développement d'un nouveau Metal Gear, qui est intitulé « The Next MGS »[4].

Le 27 mars 2013, lors de la conférence de Konami à la Game Developers Conference de San Fransisco, Hideo Kojima a révélé officiellement que le nom du jeu serait The Phantom Pain, et qu'un prologue nommé Metal Gear Solid V: Ground Zeroes sera vendu séparemment[5].

Le 6 juin 2013, Konami annonce que le rôle de Snake est interprété par Kiefer Sutherland[6]. Le 10 juin 2013, le jeu est annoncé lors de la conférence Microsoft à l'E3 2013[7].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Famitsu (JP) 40 / 40 (PS4, One, PS3, 360)[8]
Jeux Vidéo Magazine (FR) 17 / 20 (PS4, One, PS3, 360, PC)[9]
Presse numérique
Média Note
Gameblog (FR) 5/5 étoiles (PS4)[10]
GameSpot (US) 10 / 10 (PS4)[11]
IGN (US) 10 / 10 (PS4)[12]
Jeuxvideo.com (FR) 18 / 20 (PS4, One, PS3, 360, PC)[13]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 95,28 % (PS4)[14]
Metacritic 95 / 100 (PS4)[15]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « The Phantom Pain utilise le Fox Engine », sur jeuxvideo.com,‎ .
  2. « Metal Gear Solid 5 : la date de sortie sur PC a changée », sur IGN,‎
  3. « Metal Gear Solid 5 : Premières infos ! », sur jeuxvideo.com,‎ .
  4. (en) « Kojipro recruiting for next Metal Gear Solid - first art », sur vg247.com,‎ .
  5. (en) Tom Ivan, « Metal Gear Solid 5: The Phantom Pain revealed », sur Computer and Video Games'',‎ .
  6. « E3 2013 : Kiefer Sutherland dans Metal Gear Solid V : The Phantom Pain », sur jeuxvideo.com,‎ .
  7. « E3 2013 : MGS 5 s'ouvre au public », sur jeuxvideo.com,‎ .
  8. (en) Sal Romano, « Famitsu Review Scores: Issue 1395 - Metal Gear Solid V becomes Famitsu's 23rd perfect score. », sur Gematsu,‎ (consulté le 26 août 2015).
  9. Arnaud De Keyser, « Test - Metal Gear Solid The Phantom Pain - Ce cinquième épisode est-il bien la conclusion épique de la saga MGS que tous les fans attendaient ? La réponse est contrastée... », Jeux Vidéo Magazine, no 176,‎ , p. 96-99.
  10. Julien Chièze, « TEST de Metal Gear Solid V : Big Boss pour l'éternité », sur Gameblog,‎ (consulté le 25 août 2015).
  11. (en) Peter Brown, « Metal Gear Solid V: The Phantom Pain Review - As it was in the beginning, so shall it be in the end. », sur GameSpot,‎ (consulté le 24 août 2015).
  12. (en) Vince Ingenito, « Metal Gear Solid 5: The Phantom Pain Review - Tactical Espionage Excellence », sur IGN,‎ (consulté le 24 août 2015).
  13. Panthaa (Yohan Bensemhoun), « Test : Metal Gear Solid V : The Phantom Pain, verdict sur l'aventure charnière de Big Boss (testé sur PS4) », sur Jeuxvideo.com,‎ (consulté le 24 août 2015).
  14. (en) « Metal Gear Solid V: The Phantom Pain for PlayStation 4 », sur GameRankings (consulté le 25 août 2015).
  15. (en) « Metal Gear Solid V: The Phantom Pain for PlayStation 4 Reviews », sur Metacritic (consulté le 25 août 2015).