Lulu d'Ardis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lulu d'Ardis
Lulu portrait.jpg

Autoportrait

Naissance

Paris
Nationalité
Activités
Autres activités
Formation
Influencée par
Œuvres réputées
Mondanités et fumisteries

Lulu d'Ardis est une dessinatrice de presse et caricaturiste française contemporaine, surtout connue pour son blog, Mondanités et fumisteries, publié par le Monde.fr.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lulu d'Ardis, après avoir suivi les cours d'une école d'arts appliqués[1] a créé Lulu, personnage autobiographique, enfant de la crise à qui le chômage laisse tout loisir de fréquenter cafés et bars. « En jean, le clope au bec et le verre à la main », accoudée au comptoir ou assise en terrasse, Lulu, « qui préfère le foot aux défilés d'Isabel Marant[2] », jette un regard désenchanté sur le monde qui l'entoure[3]. Et dans la tradition des « brèves de comptoir » de Gourio, ses remarques, propos ou conversations sont rapportés depuis 2012 sous la rubrique Mondanités et fumisteries du Monde.fr.

C'est avec un humour le plus souvent indulgent, mais parfois féroce et qui peut virer au noir, que Lulu d'Ardis croque les célébrités du moment ou bien ses propres congénères de la génération Y[3]. Posé sur l'actualité du sport[4], de la mode ou du spectacle, son regard caustique et désabusé se tourne aussi, au jour le jour, vers les grands événements de la politique, de l'économie[1], de la société. Caricaturiste et humoriste[5], Lulu d'Ardis se réclame volontiers de grands devanciers comme Cabu[6] et Wolinski, ou encore Sempé dont elle admire « la vision bienveillante, intelligente et drôle[7] ».

Lulu d'Ardis est également illustratrice, ayant collaboré par exemple au livre de François David, Et pendant ce temps, les patrons se marrent !. Elle a travaillé pour des agences telles que Kingdom communication, RP Univers presse ou Eventime, et « elle collabore avec différents sites dédiés notamment à la mode et à Paris[8] ».

Lulu d'Ardis a publié en janvier 2015 aux éditions du Chêne un album intitulé Lulu paye son coup !, qui présente des extraits de son blog du Monde.fr augmentés de nombreux dessins originaux.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Presse en ligne
  • Albums
    • Lulu paye son coup !, éditions du Chêne, , 144 p., 250 ill. (ISBN 978-2-8123-1133-8).
    • Enivrez-vous : Le Tour du monde en 80 cocktails (texte de Zoé de Fonfrasque), Vents de sable, coll. « Drôles de Terriens », , 142 p. (ISBN 978-2-913252-12-7).
    • L'ABC de l'argot : Sans se fader le dico (texte de Marcelle Ratafia), Paris, éditions du Chêne, coll. « Chênes BD », , 144 p. (ISBN 978-2-8123-1597-8).
  • Illustration d'ouvrages
    • François David, Et pendant ce temps, les patrons se marrent !, Jacques-Marie Laffont, coll. « Insolences », (ISBN 978-2-36124-080-6).
    • Collectif, Déclaration universelle des droits de l'homme illustrée, éditions du Chêne, , 96 p. (ISBN 978-2-8123-1475-9), « Article 5 »[9],[10].
  • Divers : Travaux pour différents sites en ligne et agences de presse.

Revue de presse[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

  • Laura Boudoux, « Charlie Hebdo : Les illustrateurs du monde entier rendent hommage au journal : Lulu d'Ardis », Elle,‎ (lire en ligne).
  • La rédaction, « Lulu paye son coup », Le Choix des libraires,‎ (lire en ligne).
  • Benoit Gaboriaud, « Lulu paye son coup : L'Art de refaire le monde à l’apéro », Men's Up : L'Homme au quotidien,‎ (lire en ligne).
  • Lauriane Gepner, « Parisiens à croquer », Eurostar Metropolitan Magazine,‎ , p. 7.
  • Alix Girod de l'Ain, « Tu t'es vu quand t'as Lulu », Elle,‎ , p. 45.
  • Jean-Philippe Lefèvre, « Chronique BD : Un coup ça va... deux coups ça va encore ! », Télé loisirs,‎ (lire en ligne).
  • La rédaction, « Lulu paye son coup : Deux ans de dessins de comptoir par Lulu d'Ardis », TLC Toute la culture,‎ (lire en ligne).
  • Julia Zimmerlich, « Lulu d'Ardis », Neon,‎ , p. 35.

Interviews[modifier | modifier le code]

Sur L'ABC de l'argot[modifier | modifier le code]

Presse écrite[modifier | modifier le code]

  • Alice Develey, « Redécouvrez l'argot avec Marcelle Ratafia et Lulu d'Ardis », Le Figaro.fr,‎ (lire en ligne).
  • Alice Thierry, « L'ABC de l'argot sans se fader le dico : On vous en touche un mot », Le Journal des femmes,‎ (lire en ligne).
  • Mickaël Barbato, « Pour ne plus se faire rencarder dans une guinguette », Culturellement vôtre,‎ (lire en ligne).

Télévision[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Rencontre avec Lulu d'Ardis, blogueuse, auteur de Lulu paye son coup », MyBoox, 9 février 2015.
  2. Toute la culture
  3. a et b Diane Shenouda, « Lulu paye son coup : Les Brèves de comptoir illustrées par Lulu d'Ardis », La Sortie du jour, Europe 1, 21 janvier 2015.
  4. Mains volontaires : Le Blog complètement foot des dessinateurs du Monde.
  5. « La finesse n’est pas que dans le trait. C’est souvent la légende du dessin qui donne la clé… » TLC.
  6. « En référence à l’une des plus célèbres unes de [Charlie Hebdo], Lulu d’Ardis avait fait dire à Coco Chanel : « C’est dur d’être aimée par des connes. » » MyBoox.
  7. Match +.
  8. Éditions du Chêne.
  9. Fabienne Kriegel, interview par Mohamed Kaci, « La Déclaration universelle des droits de l'Homme pour tous », 64 minutes : Le Monde en français (min 17-22), TV5 Monde, 9 décembre 2015 (consulter en ligne).
  10. Mohammed Aïssaoui, « La Déclaration : Un bouclier contre la barbarie », Le Figaro.fr,‎ (lire en ligne).