28 minutes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

28 minutes
Image illustrative de l’article 28 minutes
Autre titre francophone 28'
Genre Talk-show
Périodicité Quotidienne
(lundi au vendredi)
Réalisation Adrien Soland
David Baradel
Rémi Fourni
Julien Mostade
Présentation Élisabeth Quin
Participants Nadia Daam (2012-)
Renaud Dély (2012-)
Thomas Legrand (2016-)
Claude Askolovitch (2013-)
Guillaume Roquette (2013-)
Arnaud Leparmentier (2015-)
Abnousse Shalmani (2015-)
Julie Graziani (2015-)
Pays Drapeau de la France France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Langue Français, allemand
Nombre de saisons 7
Production
Lieu de tournage Studio Rive Gauche
AMP Visual TV (Paris)[1]
Durée 28 minutes (2012)

40, 43 ou 46 minutes (depuis 2012)

Format d’image 16/9, 1080i
Format audio Stéréo
Production Sandrine Beyne
Frédérick Lacroix
Société de production KM Production
Arte France
Diffusion
Diffusion Arte
Date de première diffusion
Statut en cours
Public conseillé Tout public
Site web sites.arte.tv/28minutes

28 minutes (également écrit 28’) est une émission de télévision d'actualité et de débat diffusée sur la chaîne franco-allemande Arte depuis le , du lundi au samedi à 20 h 5. Elle est présentée par Élisabeth Quin accompagnée quotidiennement de Nadia Daam et d'une équipe de journalistes chroniqueurs qui se relaient chaque jour.

Le site internet de l'émission propose des infographies, des interviews, des articles et favorise l'interactivité entre les internautes.

Concept[modifier | modifier le code]

L'émission s'articule autour de trois plateaux. Le premier est consacré à l'interview d'un invité témoin, le deuxième réunit trois spécialistes autour d'un dossier d'actualité et le troisième traite l'actualité de façon décalée, historique et plus légère. L'émission est rythmée par plusieurs chroniques qui viennent s'insérer entre ou dans les différentes parties.

Le vendredi, le « Club 28 minutes » réunit intellectuels et correspondants étrangers accompagnés d'un dessinateur. Ils reviennent ensemble sur les principales actualités de la semaine[2] à travers différentes rubriques : « Le Duel de la semaine », « La Une internationale de la semaine », « Le Tweet de la semaine », « L'Histoire de la semaine », « La Semaine en photos », « Le Mot de la semaine ».

Une fois par mois, 28 minutes fait une émission spéciale internationale avec un grand témoin et des invités étrangers[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Le , Arte lance 28' (pour 28 minutes), un nouveau magazine quotidien mélangeant actualité et culture. Le programme est diffusé du lundi au vendredi à 20 h 5 et est présenté par la journaliste française Élisabeth Quin. Cette dernière invite des experts culturels et scientifiques autour d'une personnalité du monde de la culture pour débattre de sujets variés. L'émission est programmée à la suite d'Arte Journal (19 h 45) et fait face aux journaux télévisés de TF1 (20h) et de France 2 (20h) et aux talk-shows de France 5 (C à vous) et de Canal+ (Le Grand Journal)[3],[4].

À la rentrée 2012, l'émission change de formule avec de nouvelles rubriques et un nouveau plateau. Désormais, Élisabeth Quin est entourée d'une bande de chroniqueurs récurrents en lieu et place des experts invités : Renaud Dély (Marianne), Juan Gomez (RFI) et Nadia Daam. L'émission est rallongée de 12 minutes pour atteindre 40 à 43 minutes et s'articule en deux parties : un tête-à-tête avec un invité, « La Une du Jour », puis un débat, « Le Grand Angle de 28 minutes », auquel participent les chroniqueurs. Une rubrique coproduite par Libération, « Désintox », fait de la vérification par les faits (ou fact checking) des propos des politiques. Le vendredi, l'émission revient sur l'actualité de la semaine avec des invités, une revue du web de Benjamin Muller (Europe 1) et la participation des dessinateurs Jul, Riss, Charb et Plantu. Le programme s'appuie sur le web pour alimenter les débats avec les réactions et avis des internautes[5],[6],[7].

À la rentrée 2013, l'émission accueille de nouveaux chroniqueurs politiques : Vincent Giret (Le Monde), Matthieu Croissandeau (Le Parisien), Guillaume Roquette (Le Figaro Magazine, Europe 1) et Claude Askolovitch (RTL, I-Télé). De plus, le magazine devient bimédia en donnant une grande place au web. Avant la diffusion, les internautes peuvent poser leurs questions sur le thème du jour, qui seront ensuite reprises sur l'antenne pour nourrir le débat. Pendant la diffusion, ils peuvent discuter dans des salons de discussion prévus par la chaîne. Après la diffusion, l'émission en replay est interactive, enrichie de photos, vidéos, infographies, liens, articles ou tweets[8],[9].

À la rentrée 2015, l'émission change légèrement de formule avec un nouveau décor et un nouveau logo. Deux chroniqueurs rejoignent l'équipe : Arnaud Leparmentier (Le Monde) et l'historien Xavier Mauduit. Une troisième partie plus légère et ludique, ouverte par la chronique « Désintox », clôture l'émission. De plus, une fois par mois l'émission s'ouvre à l'international en recevant des correspondants et invités étrangers[10],[11]. Pour la première fois l'émission reste à l'antenne en juillet et août, avec Renaud Dély (Marianne) à la présentation. Trois co-intervieweurs sont présents à ses côtés (Arnaud Leparmentier, Guillaume Roquette et Claude Askolovitch), accompagnés de nouvelles recrues : Olivia Gesbert, Caroline Broué (France Culture), et Linda Lorin (Radio Nova)[12],[13].

À la rentrée 2016, deux nouveaux chroniqueurs rejoignent l'équipe habituelle : Thomas Legrand (France Inter) et François Saltiel (France 4).

L'émission est présentée par Élisabeth Quin entourée de Nadia Daam et d'un co-intervieweur, en alternance, Thomas Legrand (France Inter), Claude Askolovitch (Vanity Fair, I-Télé), Guillaume Roquette, Vincent Trémolet (Le Figaro Magazine), Arnaud Leparmentier (Le Monde) et Renaud Dély (L'Obs), est également joker d'Élisabeth Quin [2].

Le « Club 28 minutes » du vendredi rassemble des intellectuels et des correspondants étrangers tels que Anne-Élisabeth Moutet (Sunday Telegraph), Jean Quatremer (Libération), Joëlle Meskens (Le Soir), Sylvie Brunel (géographe) ou Pascal Blanchard (historien). Ils sont accompagnés de dessinateurs dont Coco, Jul, Riss ou Yakana.

Dès le 21 mars 2018[14], outre quelques nouveautés au moment du sommaire de l'émission, la durée de celle-ci est légèrement augmentée pour atteindre désormais 46 minutes (Élisabeth Quin avait d'ailleurs exprimé ce souhait dans le Tube du 10 février 2018 [15]).

D'après l'association d'analyse des médias Acrimed, l’émission 28 minutes favorise dans le choix de ses invités pour les questions économiques des intervenants favorables aux libéralisations[16].

Chroniques[modifier | modifier le code]

Du lundi au jeudi, l'émission compte sept chroniques tout en images ou en plateau[2],[17] :

  • « Empreinte Digitale » de Marc Antoine de Poret est un portrait de l'invité(e) de la première partie basé sur les informations qu’on peut trouver de lui (ou d'elle) sur internet.
  • « Mise au point » de Sandrine Le Calvez introduit le débat d'actualité de la deuxième partie.
  • « Vos questions en 28" » de Nadia Daam est une question posée aux invités en ouverture de débat qui a été sélectionnée parmi les questions d'internautes sur les réseaux sociaux.
  • « Kiss Kiss Bang Bang » de Thibaut Nolte tire un portrait grinçant d'une personnalité notable du débat du jour.
  • « Désintox », coproduit par Libération, rectifie idées reçues, intox et propos jugés erronés par la vérification par les faits ou fact checking.
  • « Quelle histoire ! » de Xavier Mauduit fait le lien entre une actualité du jour et un fait historique.
  • « La boucle est bouclée » de François Saltiel traite de l'actualité de manière décalée.

Le vendredi, l'émission, structurée en rubriques, ne compte qu'une chronique[17] :

  • Jusqu'au 22 décembre 2017, et dès le 6 avril 2018, « Dérive des continents » de Benoît Forgeard invente des univers absurdes et drolatiques qui s'inspirent de l'actualité.
  • Du 5 janvier au 30 mars 2018, « Mauvaise langue » de Aurore Vincenti, linguiste et auteure, qui "dévoile (...) ce qui se cache derrières les mots dont on a oublié les racines, et qu'on emploie régulièrement sans trop savoir pourquoi."[18] (ex. glousser, école maternelle, hystérique, etc.).

Une fois par mois, lors de l'émission spéciale internationale en présence d'un grand témoin, deux chroniques sont diffusées[17] :

  • « Le Portrait » de Sandrine Le Calvez est un portrait du grand témoin.
  • « Drone » de Marc-Antoine de Poret est un portrait d'une ville du pays du grand témoin.

Contenus web[modifier | modifier le code]

28 minutes est une émission bimédia : elle propose de nombreux contenus sur internet et favorise l'interactivité entre les internautes. C'est la première émission française à intégrer autant internet[8],[9].

Les internautes peuvent poser leurs questions aux invités sur le thème du débat du jour via les réseaux sociaux (hashtag #28sec sur Twitter). Une question est sélectionnée pour la rubrique « Vos questions en 28" » de Nadia Daam. Les internautes peuvent également débattre lors de l'émission via les salons de discussion mis en place par la chaîne[8],[9].

Le replay de l'émission est enrichi avec des éléments interactifs et exclusifs comme des articles, des photos, des vidéos, des infographies... Des contenus web (interviews, questions, dossiers) sont également créés spécialement pour le site internet de l'émission, visibles sous le label « Exclu Web ». Des web-séries sont régulièrement produites et diffusées sur le site[8],[9],[19].

Partenariats[modifier | modifier le code]

Depuis le début de l'émission en 2012, une chronique tout en images est coproduite par Libération : « Désintox » fait de la vérification par les faits (ou fact checking)[5].

En , 28 minutes s'associe au site d'actualités européennes Toute l'Europe pour décrypter les élections européennes de 2014 à travers des interviews, des débats et des chroniques. Les informations sont disponibles sur les sites internet des deux partenaires[20]. En octobre de la même année, ils renouvellent leur partenariat pour dresser chaque mois le portrait d'une personnalité européenne, « L'Européen du mois »[21].

La Tribune publie chaque jour des extraits de l'émission sur son site[22].

L'Obs reprend chaque semaine sur son site le témoignage d'un des invités[23].

Jeune Afrique reprend ponctuellement des extraits de l'émission sur son site[24].

Audiences[modifier | modifier le code]

Au bout de 3 mois, le magazine est suivi par une moyenne de 250 000 téléspectateurs avec un pic à 350 000 en fin d'émission[4].

À la rentrée 2014, 28 minutes est suivi en moyenne par 368 000 téléspectateurs et 1,5 % de part d'audience[25].

À la rentrée 2015, l'émission attire en moyenne 419 000 Français et 1,8 % de part d'audience[25]. Le magazine connait des succès d'audience, attirant jusqu'à 620 000 fidèles durant l'automne[26].

Sur les six premiers mois de l'année 2016, les audiences progressent fortement avec 2,1 % de part d'audience (+ 17 %) et 447 000 téléspectateurs (+ 16 %) en moyenne[27].

Records d'audience
Date de diffusion Invité / Sujet du débat Audience Références
Téléspectateurs PDM
Mireille Ballestrazzi / Europe : La journée de la colère 435 000 1,6 % [28],[29]
Hubert Védrine / Engagement de la France au Mali 465 000 1,7 % [30]
Christiane Taubira / Crise de la dette publique grecque 574 000 2,5 % [31]
Pierre Rabhi / La justice est-celle laxiste ? 621 000 2,5 % [32]
Marc Trévidic / Guerre du Mali 706 000 2,6 % [33],[34]
Emmanuelle Pouydebat / Le Pen, Macron ou l'abstention 899 000 3,5 % [35]
12 novembre 2018 Perrine Hervé-Gruyer / Faut-il sauver le multilatéralisme? 812 000 3.3 % [36]

Identité visuelle (logos)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les studios Rive Gauche rythment votre quotidien », sur ampvisualtv.tv (consulté le 12 décembre 2015).
  2. a b c et d « Tout sur 28' », sur le site d'Arte (consulté le 11 décembre 2015).
  3. Sophie Bourdais, « 28 minutes sur Arte : le pari presque réussi d'Elisabeth Quin », sur le site de Télérama, (consulté le 10 décembre 2015).
  4. a et b Hélène Reitzaum, « Élisabeth Quin « partie pour dix ans » sur Arte », sur le site du Figaro, (consulté le 10 décembre 2015).
  5. a et b [PDF]« 28 minutes fait sa rentrée ! », sur le site d'Arte, (consulté le 10 décembre 2015).
  6. Hélène Delye, « Élisabeth Quin : "Nous avons fait le choix de laisser la parole se délier dans le débat" », sur le site du Monde, (consulté le 10 décembre 2015).
  7. « 28 minutes : le magazine sociétal d'Elisabeth Quin », sur le site de L'Obs, (consulté le 11 décembre 2015).
  8. a b c et d [PDF]« 28 minutes fait sa rentrée ! », sur le site d'Arte, (consulté le 10 décembre 2015).
  9. a b c et d Julien Bichon, « L'émission 28 minutes d'Arte devient 100% bimédia », sur socialtv.fr, (consulté le 10 décembre 2015).
  10. Joshua Daguenet, « 28 minutes (Arte) : Deux nouveaux chroniqueurs rejoignent Élisabeth Quin à la rentrée », sur toutelatele.com, (consulté le 11 décembre 2015).
  11. Julien Bellver, « Nouvelle formule pour 28 minutes sur Arte », sur PureMédias, (consulté le 11 décembre 2015).
  12. « 28 minutes reste cet été sur la grille d'Arte avec Renaud Dély », sur leblogtvnews.com, (consulté le 1er septembre 2016)
  13. Benjamin Meffre, « 28 minutes (Arte) sera diffusé tout l'été avec Renaud Dely à la présentation », sur PureMédias, (consulté le 1er septembre 2016)
  14. 28 minutes - ARTE, « Dov Lynch / Mouvements sociaux & Syrie - 28 minutes - ARTE », (consulté le 23 mars 2018)
  15. Le Tube, « Elisabeth Quin : L'anti-star du PAF - Le Tube du 10/02 – CANAL+ », (consulté le 23 mars 2018)
  16. Frédéric Lemaire, Pauline Perrenot,, « Réforme de la SNCF (2) : débats télévisés ou guets-apens pour syndicalistes ? », Acrimed,‎ (lire en ligne)
  17. a b et c « Toutes les chroniques », sur le site d'Arte (consulté le 11 décembre 2015).
  18. 28 minutes - ARTE, « Le Club du 19 janvier 2018 - 28 minutes - ARTE », (consulté le 23 mars 2018)
  19. « 28 minutes - Exclus web », sur le site d'Arte (consulté le 11 décembre 2015).
  20. « Toute l'Europe fait la campagne avec... 28' Arte », sur touteleurope.eu, (consulté le 11 décembre 2015)
  21. « L'Européen du mois avec 28' Arte », sur touteleurope.eu, (consulté le 11 décembre 2015)
  22. « Chine-Amérique : vers l'affrontement militaire ? », sur le site de La Tribune, (consulté le 12 décembre 2015).
  23. « Ma fille est handicapée, j'ai dû l'envoyer en Belgique : j'ai honte pour la France », sur le site de L'Obs, (consulté le 13 décembre 2014).
  24. Stéphanie Plasse, « La difficile traque des candidats européens au jihad en Syrie », sur le site de Jeune Afrique, (consulté le 13 décembre 2014).
  25. a et b Nacer Boubekeur, « 28 minutes : Élisabeth Quin en progression sur Arte », sur toutelatele.com, (consulté le 11 décembre 2015).
  26. Alain Constant, « Élisabeth Quin : "Au début, ce n’était pas de la télé" », sur le site du Monde, (consulté le 11 décembre 2015).
  27. Alexis Delcambre et Daniel Psenny, « Arte : une rentrée résolument européenne », sur le site du Monde, (consulté le 1er septembre 2016).
  28. « 28 minutes enchaîne les records sur Arte », sur le site de L'Obs, (consulté le 12 décembre 2015).
  29. « Succès d'audiences hier soir pour 28 Minutes et Mammuth sur Arte », sur le site d'Arte, (consulté le 12 décembre 2015).
  30. « Audiences : Record pour 28 minutes sur Arte », sur PureMédias, (consulté le 11 décembre 2015).
  31. [PDF]« Record d'audience pour 28 minutes », sur le site d'Arte, (consulté le 11 décembre 2015).
  32. Jérôme Roulet, « 28 minutes : Élisabeth Quin s’offre un record avec Pierre Rabhi », sur toutelatele.com, (consulté le 12 décembre 2015).
  33. [PDF]« Record d'audience hier soir pour 28 minutes », sur le site d'Arte, (consulté le 11 décembre 2015).
  34. « Record d'audience pour 28 minutes lundi sur Arte », sur leblogtvnews.com, (consulté le 11 décembre 2015).
  35. « Audiences access : Le foot puissant sur W9, le "19/20" au plus bas, "28 minutes" au plus haut », sur ozap.com, (consulté le 28 mai 2017).
  36. « http://www.ozap.com/actu/audiences-access-20h-record-pour-quotidien-28-minutes-et-les-marseillais-au-plus-haut/570210 »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]