Comte de Derby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Liste des comtes de Derby)
Aller à : navigation, rechercher

Le titre de comte de Derby fut créé la première fois en Angleterre, le 23 août 1138, par le roi Étienne d'Angleterre pour la famille Ferrers. Il est confisqué au 6e comte pour avoir comploté contre Henri III.

En 1337, ce titre est recréé en faveur d'Henry de Grosmont puis duc de Lancastre, de la maison royale, avant de rattacher à la Couronne lors de l'accession au trône d'Henri IV.

Créé à nouveau aprsè la bataille de Bosworth en 1485 pour le baron Stanley, plusieurs générations de cette famille lancastrienne sont militaires, diplomates et hommes politiques conservateurs ou libéraux. Au XIXe siècle, le 14e comte de Derby fut Premier ministre britannique à trois reprises, le fils cadet et 16e comte était gouverneur-général du Canada, et ensuite le 17e comte est ambassadeur britannique à Paris.

Les comtes de Derby, siégeant longtemps au Knowsley Hall, possèdent aussi l'ancien château de Greenhalgh dans le West Derby, ainsi que d'autres domaines ailleurs. Certains Stanley étaient suzerains de Man, c’est-à-dire de l'île de Man; à cette seigneurie, ils avaient le droit d'émettre leur propre monnaie, dont les pièces représentent un aigle et un enfant, les armes de la famille noble de Stanley[1].

Les comtes tiennent les titres subsidiaires de baron Stanley de Bickerstaffe (1832) et de baron Stanley de Preston (1886) dans le comté palatin de Lancaster, donc l'héritier apparent est par courtoisie connu Lord Stanley; ils sont baronnets aussi (cr. 1627).

Histoire du titre[modifier | modifier le code]

Le 3e comte Guillaume de Ferrières épousa Sybil de Briouze. Il se joignit à la révolte des fils du roi Henri II en 1173 avant d'être emprisonner à Caen et ses titres confisqués. Il mourut en croisade en 1190 durant le siège de Saint-Jean-d'Acre. Son fils obtint probablement la restauration des titres de son père en 1199, lors de l'accession au trône du roi Jean.

Armes de Ferrières

Première création (1138)[modifier | modifier le code]

Titre suspendu pour rébellion.

Titre confisqué pour rébellion en 1266.

Armes de Lancastre

Deuxième création (1337)[modifier | modifier le code]

Titre rattaché à la Couronne.

Armes de Stanley

Troisième création (1485)[modifier | modifier le code]

Plaque Jarretière
Insigne Baronnet

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles sur autres Wikipédias[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]