Liaqat Ali Khan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Khan (homonymie).
Liaqat Ali Khan
لیاقت علی خان
Liaqat Ali Khan
Liaqat Ali Khan
Fonctions
Premier ministre du Pakistan
14 août 194716 octobre 1951
(4 ans, 2 mois et 2 jours)
Souverain Élisabeth II du Royaume-Uni
Gouverneur Muhammad Ali Jinnah
Sir Khawaja Nazimuddin
Successeur Khawaja Nazimuddin
Ministre des affaires étrangères du Pakistan
14 août 194727 décembre 1949
(2 ans, 4 mois et 13 jours)
Ministre de la défense du Pakistan
14 août 194716 octobre 1951
(4 ans, 2 mois et 2 jours)
Ministre des finances de l'Inde
29 octobre 194614 août 1947
(9 mois et 16 jours)
Biographie
Date de naissance 1er octobre 1865
Lieu de naissance Karnal, Pendjab
Drapeau de l'Empire britanniques des Indes Inde britannique
Date de décès 16 octobre 1951 (à 56 ans)
Lieu de décès Rawalpindi
Drapeau du Pakistan Pakistan
Nationalité Drapeau du Pakistan pakistanaise
Parti politique Ligue musulmane

Liaqat Ali Khan[1] est un homme politique pakistanais, né le 1er octobre 1895 à Karnal (Raj britannique) et assassiné par Saad Akbar le 16 octobre 1951 à Rawalpindi (Pakistan).

Il fut le premier ministre du Pakistan du 14 août 1947 au 16 octobre 1951.

Famille et éducation[modifier | modifier le code]

Liaqat Ali Khan accompagné de sa femme et ses enfants.

Liaqat Ali Khan est issu d'une famille musulmane, originaire de la province du Pendjab de l'Inde britannique. Il est né à Karnal, dans l'actuel État indien de l'Haryana, le 1er octobre 1895[2]. Son père, Nawab Rustam Ali Khan, possède plusieurs titre honorifique et est respecté par le gouvernement britannique, et est surtout un grand propriétaire terrien dont les possessions s'étendent entre le Pendjab et les Provinces unies (actuel Uttar Pradesh)[3]. Sa famille a obtenu les faveurs du gouvernement britannique quand le grand-père de Liaqat Ali Khan, Nawab Ahmed Ali Khan, a soutenu l'armée britannique lors de la révolte des cipayes en 1857[4].

Avant de rejoindre l'école, Liaqat Ali Khan reçoit une éducation religieuse de sa mère, Mahmoodah Begum[5]. Il poursuit ensuite sa scolarité dans le système public britannique, puis est admis à l'Université musulmane d'Aligarh où il étudie le droit et les sciences politiques. Il obtient ensuite un baccalauréat universitaire en science politique, puis un Bachelor of Laws en 1918. Il part l'année suivante au Royaume-Uni, puis rejoint le Collège d'Exeter de l'université d'Oxford où il obtient un Master of Laws en 1921, ainsi qu'une récompense pour ses résultats. À cette époque, il est notamment trésorier honnairaire d'une association étudiante nommée Indian Majlis, qui promeut les droits des étudiants indiens musulmans. Il suit une formation d'avocat à Inner Temple l'année suivante, puis commence à pratiquer dans le pays[3].

En 1918, il me marie avec sa cousine, Jehangira Begum[5], avec laquelle il aura deux fils.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Militantisme en Inde britannique[modifier | modifier le code]

Liaqat Ali Khan rentre en Inde en 1923 et rejoint la politique nationale, en opposition du gouvernement britannique et dans le but de défendre les droits des musulmans indiens. Dans un premier temps, il se rapproche du Congrès national indien de Nehru et soutient donc l'unité indienne, mais il se tourne ensuite rapidement vers Muhammad Ali Jinnah en rejoignant la Ligue musulmane la même année. En mai 1924, Ali Khan participe à la session annuelle de la ligue à Lahore et contribue donc à la mise en œuvre de son agenda et de sa stratégie politique[5]. En 1926, il est largement élu député local des Provinces unies, qui sont un fief électoral de la Ligue musulmane. Il s'est présenté dans une circonscription rurale du district de Muzaffarnagar, très largement peuplée par des musulmans, sous une étiquette indépendante, comme les autres membres de la Ligue. En 1932, il est élu sans opposition vice-président de l'Assemblée législative de la province[3], et fonde au sein de celle-ci le groupe politique « Parti démocrate »[6]. Durant ses années, il s’efforce de promouvoir les idées de la Ligue dans la province et de structurer les militants, notamment grâce aux associations étudiantes, et met en avance la défense des droits des musulmans face au gouvernement britannique.

Mouvement pour le Pakistan[modifier | modifier le code]

Premier ministre du Pakistan[modifier | modifier le code]

Assassinat[modifier | modifier le code]

Héritage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie sur Larousse.fr
  2. The Annals of Karnal (1914) par Cecil Henry Buck, p. 33
  3. a, b et c (en) Dr M Yakub Mughal, « Liaquat Ali Khan: A worthy successor to the Quaid », sur jang.com.pk (consulté le 3 mars 2015)
  4. Lepel Griffin's Punjab Chiefs Volume One
  5. a, b et c (en) Nikhat Ekbal, Great Muslims of undivided India,‎ 2009 (lire en ligne), p. 71-73
  6. (en) « Liaquat Ali Khan », sur Story of Pakistan,‎ 26 octobre 2013 (consulté le 4 mars 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]