Les Sentinelles de l'air

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les Sentinelles de l'air

Type de série Animation Jeunesse
Animation en volume (marionnettes)
Titre original Thunderbirds
Autres titres
francophones
Lady Pénélope
Genre Action
Aventure
Science-fiction
Fantastique
Création Sylvia Anderson
Gerry Anderson
Musique Barry Gray
Pays d'origine Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Chaîne d'origine ITV
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 32
Durée 50 minutes
Diff. originale

Les Sentinelles de l'air [1] (Thunderbirds) est une série télévisée britannique en 32 épisodes de 50 minutes, créée par Sylvia et Gerry Anderson et diffusée entre le et le sur ITV.

Elle utilise le procédé de marionnettes Supermarionation, comme d'autres productions du couple Gerry et Sylvia Anderson : Supercar (1961), Stingray (1964) ou Capitaine Scarlet (1967).

Au Québec, elle fut diffusée à partir du à Télé-Métropole[2] jusqu'en 1981. Retour dès le à Super Écran, puis dès le sur Canal Famille.

En France, sous le titre Lady Pénélope, seuls les treize premiers épisodes[1] ont été diffusés en 1976 le dimanche après-midi sur Antenne 2. La série a été rediffusée sous le titre Les Sentinelles de l'air en 1980 sur Antenne 2 le mercredi après-midi, puis en 1994 sur M6 et au début des années 2000 sur Canal Jimmy.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 2026, Jeff Tracy, ancien astronaute devenu richissime et âgé de 56 ans, est à la tête d'une mystérieuse organisation, appelée Sécurité internationale (International Rescue) et dont la mission est d'intervenir sur les sites de sinistres majeurs, ou dans les cas d'extrême urgence, mais seulement si des vies humaines sont en jeu. Il vit sur une île du Pacifique, entouré de ses cinq fils et de quelques personnes de confiance, toujours prêts à sauver le monde à bord de leurs engins futuristes, les Thunderbirds.

Lorsque survient un danger, il suffit de lancer un signal radio qui est intercepté par un des fils Tracy, John, assurant la veille à bord du satellite Thunderbird 5. Il avertit aussitôt son père qui envoie son fils aîné, Scott, à bord de l'avion-fusée Thunderbird 1 installer une base radio pour communiquer avec ses frères ou avec la base. En fonction de ce que ce dernier a signalé, l'avion-cargo Thunderbird 2, piloté par Virgil, emporte le matériel de secours adéquat stocké dans des conteneurs adaptés. Parmi ceux-ci, le submersible de poche Thunderbird 4, piloté par Gordon. Enfin, Alan, le benjamin, pilote à l'occasion la fusée servant aux rares interventions spatiales, ou à emmener quelqu'un à bord de Thunderbird 5.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Jeff Tracy : ancien astronaute né en 1970. Il est le fondateur de Sécurité internationale, organisation secrète chargée de sauvetage. Veuf après avoir perdu sa femme dans une avalanche[3], il a 5 fils, tous pilotes dans son organisation ;
  • Scott Tracy : l'aîné, pilote exclusif du Thunderbird 1 ;
  • Virgil Tracy : le cadet, pilote du Thunderbird 2 ;
  • John Tracy : le troisième des frères Tracy, contrôleur à bord de la station spatiale Thunderbird 5 (en alternance avec Alan) ;
  • Gordon Tracy : le quatrième, pilote du Thunderbird 4 ;
  • Alan Tracy : le benjamin, ancien coureur automobile, pilote du Thunderbird 3 ; de nature timide, il est amoureux de Tin-tin ;
  • Lady Pénélope Creighton-Ward : agent-secret de l'organisation, vivant à Londres, et qui possède une Rolls-Royce FAB 1 (en) à six roues ;
  • Aloysius Parker : chauffeur de la Rolls-Royce rose de Lady Pénélope ;
  • Grand-mère Tracy : mère de Jeff (son prénom n'est pas mentionné dans la série) ;
  • Brains : concepteur des installations de Sécurité internationale, appelé « Grand savant » par Jeff et ses fils dans la version française ;
  • Kyrano : intendant de la famille Tracy ;
  • Tin-tin : fille de Kyrano et collaboratrice de Brains, Tin-Tin a le béguin pour Alan ;
  • Bela Gaat (ou Bela Ghat) dit The Hood : demi-frère de Kyrano, le méchant de la série, doté de pouvoirs psychiques et télépathiques.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Thunderbirds
  • Titre français : Les Sentinelles de l'air ; Les Aventures de Lady Pénélope
  • Création : Sylvia et Gerry Anderson
  • Réalisation : Brian Burgess, David Elliott, David Lane, Alan Pattillo, Desmond Saunders
  • Scénario : Gerry et Sylvia Anderson, Tony Barwick, Martin Crump, Alan Fennell, Dennis Spooner, Alan Pattillo, Donald Robertson
  • Conception des personnages : John Brown, John Blundall
  • Direction artistique : Bob Bell
  • Costumes : Elizabeth Coleman
  • Image : John Read
  • Musique : Barry Gray
  • Production : Gerry Anderson (saison 1), Reg Hill (saison 2)
  • Sociétés de production : APF Television, ITC Films
  • Société de distribution : ITC
  • Pays d'origine : Royaume-Uni
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur — 35 mm — 1,33:1 — son mono
  • Genre : science-fiction, marionnettes
  • Nombre d'épisodes : 32 (2 saisons)
  • Durée : 50 minutes
  • Dates de première diffusion :

Distribution vocale[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.[4]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Source : Planète Jeunesse[5]

Production[modifier | modifier le code]

Sécurité internationale[modifier | modifier le code]

Agents dans le monde[modifier | modifier le code]

La Sécurité internationale dispose d'agents dans le monde, répartis sur 31 points[6]. Leur nombre est inconnu mais l'un des agents porte le numéro 47.

  • Afrique : 3
  • Amérique du Sud : 4
  • Angleterre : 2
  • Australie : 2
  • Biélorussie : 1
  • Canada : 3
  • Chine : 1
  • États-Unis (dont 1 en Alaska et 1 à Hawaï) : 6
Agent 47 (Jeremy)
  • France : 1
  • Inde : 1
  • Islande : 1
  • Japon : 1
  • Madère : 1
  • Maldives : 1
  • Mongolie : 1
  • Nouvelle-Zélande : 1
  • Pacifique : 1

Vaisseaux et appareils[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (1965)[modifier | modifier le code]

  1. Pris au piège (Trapped in the Sky) Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
  2. L'Éboulement (Pit of Peril) Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo
  3. Lady Pénélope en danger (The Perils of Penelope) Drapeau de la France France
  4. Terreur à New York (Terror in New York City) Drapeau des États-Unis États-Unis
  5. Essais en vol (The Edge of Impact) Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
  6. Le Pont (A Day of Disaster) Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
  7. Le Bracelet (30 Minutes after Noon) Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
  8. Le Trésor du lac (Desperate Intruder) Drapeau de l'Égypte Égypte
  9. Le Bout de la route (End of the Road) Drapeau de l'Indonésie Indonésie
  10. Perdus dans le désert (The Uninvited) Drapeau de l'Égypte Égypte
  11. Vers le soleil (Sun Probe) Drapeau des États-Unis États-Unis
  12. Le Passager clandestin (Operation Crash Dive) Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
  13. Le Talent de Parker (Vault of Death) Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
  14. Sabotage à l'usine atomique (The Mighty Atom) Drapeau de l'Australie Australie
  15. Au feu ! (City of Fire) Drapeau des États-Unis États-Unis
  16. Les Imposteurs (The Impostors) Drapeau des États-Unis États-Unis
  17. L'Homme du MI.5 (The Man from MI.5) Drapeau de Monaco Monaco
  18. Les Amateurs (Cry Wolf) Drapeau de l'Australie Australie
  19. Danger sur les mers (Danger at Ocean Deep) Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
  20. Un geste et vous êtes mort (Move-and You're Dead) Drapeau des États-Unis États-Unis
  21. La Duchesse (The Duchess Assignment) Drapeau des États-Unis États-Unis
  22. Le Monorail ou Arrêtez le train (Brink of Disaster) Drapeau des États-Unis États-Unis
  23. L'Attaque des alligators (Attack of the Alligators) Drapeau du Brésil Brésil
  24. L'Invasion des Martiens (Martian Invasion) Drapeau des États-Unis États-Unis
  25. Message en musique (The Cham-Cham) Drapeau de la Suisse Suisse
  26. Le Rêve (Security Hazard) Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni

Deuxième saison (1966)[modifier | modifier le code]

  1. Au fond de l'océan (Atlantic Inferno) Drapeau de l'Australie Australie
  2. Le Barrage (Path of Destruction) Drapeau du Mexique Mexique
  3. Un drôle de nom (Alias Mr Hackenbacker) Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
  4. Les Vacances de Parker (Lord Parker's 'Oliday) Drapeau de l'Espagne Espagne
  5. Le Satellite pirate (Ricochet) Drapeau des États-Unis États-Unis
  6. Joyeux Noël (Give or Take a Million) Drapeau des États-Unis États-Unis

Adaptations et suites[modifier | modifier le code]

  • 1966 : L'Odyssée du cosmos (Thunderbirds Are Go), film britannique de David Lane en supermarionation ;
  • 1968 : Thunderbirds et Lady Pénélope (Thunderbird 6), film britannique de David Lane en supermarionation ;
  • 1982 : Thunderbirds 2086, série d'animation japonaise de Kimio Ikeda ;
  • 1994 : Thunderbirds USA et Turbocharged Thunderbirds (remontage d'épisodes originaux)
  • 2004 : Thunderbirds : Les Sentinelles de l'air (Thunderbirds), film américain (live action) de Jonathan Frakes ;
  • 2015 : Thunderbirds (Thunderbirds Are Go), série télévisée britanno-néo-zélandaise de David Scott et Theo Baynton ;
  • 2015 : Thunderbirds, jeu de plateau coopératif conçu par Matt Leacock.

Autour de la série[modifier | modifier le code]

  • Vu le nombre de marionnettes, de décors, de maquettes, d'accessoires, chaque épisode coutait plus de 20 000 livre Sterling.
  • Les prénoms des cinq fils de Jeff Tracy n'ont pas été choisis au hasard : ils correspondent aux prénoms des premiers astronautes du programme Mercury[7].
  • Le personnage de Lady Pénélope a été élaboré d'après les traits de Sylvia Anderson.
  • Dans le dernier épisode, Joyeux Noël, un calendrier affiche l'année 2026. Certains plans rapprochés permettent également d'apercevoir les années 1964 ou 1965 sur des journaux, puisque de véritables journaux de l'époque étaient utilisés. Néanmoins, Gerry Anderson a déclaré à maintes reprises que la série se déroulait cent ans dans le futur, soit en 2065. L'année 2026 sur le calendrier était une erreur de la part du département des accessoires[3].
  • Certains des scénarios de la série Chapeau melon et bottes de cuir (The Avengers) ont été recyclés à partir de scénarios antérieurs écrits par Clemens ou Spooner pour d'autres séries : « Steed et la voyante » était basé sur l'épisode « Meurtre en tête » de la série Angoisse et « Le Monstre des égouts » était basé sur « L'Attaque des alligators » de la série Les Sentinelles de l'air[8].
  • Le vidéo clip de Calling Elvis des Dire Straits a été dirigé par Gerry Anderson et met en scène les personnages de la série et les membres du groupe « marionnettisés » pour l'occasion.

DVD[modifier | modifier le code]

  • L'intégrale de la série est sortie en coffret 9 DVD chez TF1 Vidéo le . Plusieurs autres rééditions de la série ont été publiées chez les marchands de journaux avec une intégrale DVD + Fascicule. La dernière réédition en date en format coffret est sortie le toujours chez le même éditeur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Christophe Petit, « Rhumeurs sur vos séries favorites », Génération Séries, no 1,‎ , p. 5 (ISSN 1167-136X)
  2. « Horaire de la télévision », Le Devoir, vol. LVII, no 233,‎ , p. 8 (lire en ligne)
  3. a et b « The Complete Thunderbirds Story: Thunderbirds The Comic, 1993-94 », sur web.archive.org, (consulté le )
  4. « Thunderbirds (TV Series 1965–1966) - IMDb » (consulté le )
  5. « Planète Jeunesse - Thunderbirds ou les Sentinelles de l'Air », sur www.planete-jeunesse.com (consulté le )
  6. Épisode 16 « Les Imposteurs ».
  7. « Thunderbirds - The Characters », sur www.fab1.co.nz (consulté le )
  8. (en) John Peel, « Dennis Spooner Interview », The Avengers Files: Emma's Last Year, Psi Fi Movie Press, Canoga Park, 1985, p. 47.
  9. « Thunderbirds: les sentinelles de l'air », sur imdb.com