Dennis Spooner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dennis Spooner

Naissance 1er décembre 1932
Tottenham,
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès 20 septembre 1986 (à 53 ans)
Londres, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Profession scénariste et
"script editor"

Dennis Spooner est un scénariste britannique né le 1er décembre 1932 à Tottenham en Angleterre et mort le 20 septembre 1986 à Londres. Il est principalement connu dans les années 1960 pour ses scénarios pour des séries d'espionnages ou des programmes pour enfants. Il fut connu pour son travail de scénariste et de producteur avec Brian Clemens, Terry Nation, Monty Berman ou Richard Harris, avec lesquels il a souvent travaillé. Au-delà de son travail pour la BBC, il fut l'un des scénaristes les plus prolifique pour ITC Entertainment.

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir envisagé une carrière dans le football professionnel chez Leyton Orient[1], Dennis Spooner fit son service national dans la Royal Air Force, où il se lia d'amitié avec Tony Williamson, un futur scénariste de télé. À la sortie de l'armée, Dennis Spooner retourna travailler dans un bureau et se maria avec Pauline, sa fiancé de l'époque.

Ne souhaitant pas faire carrière dans un bureau, Dennis Spooner tenta de rentrer dans l'industrie du spectacle et forma un duo comique avec Benny Davis, un futur journaliste espagnol. Ils ne rencontrèrent qu'un succès modéré dans le circuit londonien. Spooner se mit à écrire et vendit quelques scénario comique au comédien de la BBC Harry Worth. Au début des années 1960, il fut engagé pour écrire quelques scripts de la série Coronation Street. Il contribua à des séries policières d'ITV comme No Hiding Place ou Ghost Squad ainsi qu'à une sitcom Bootsie and Snudge et dans une tentative de redonner vie à la carrière du comédien Tony Hancock en 1963[2].

À cette époque, Spooner rencontra Brian Clemens et commença avec lui un partenariat qu'ils suivront durant de nombreuses années[1]. Clemens offrit à Spooner l'occasion de travailler sur Chapeau melon et bottes de cuir sur ITV, faisant de Spooner l'un des scénaristes les plus importants de la période Ian Hendry de la série.

Les programmes pour enfants[modifier | modifier le code]

En parallèle de son travail pour les séries d'espionnages, Dennis Spooner contribua aussi aux séries pour enfants au milieu des années 1960 dans des programmes tels que les séries de Gerry Anderson ou Doctor Who. Genre pour lequel il se remit à écrire à la fin de sa vie.

Les séries de Gerry Anderson[modifier | modifier le code]

Spooner devint ami avec Sylvia et Gerry Anderson au début des années 1960, et ils lui offrirent l'occasion d'écrire pour leur nouvelle série, Supercar. Même si ses scripts ne furent pas utilisés[3] Spooner continua d'écrire des scripts pour leur nouveau programme Fusée XL5 en 1962. Après deux épisodes, on lui confia du travail sur les séries L'escadrille sous-marine et Les Sentinelles de l'air dont il écrivit près de 20 épisodes pour les deux séries confondues. S'il arrêta un temps après Les Sentinelles de l'air, il revint écrire dans les années 1970 un épisode pour UFO, alerte dans l'espace et un épisode pour Poigne de fer et séduction. Son dernier travail avec les Andersons fut l'ajout de quelques scènes dans le premier et dix-septième épisode de Cosmos 1999 afin de le sortir sous la forme d'un film Alien Attack[4].

Doctor Who[modifier | modifier le code]

Dennis Spooner travailla pour Doctor Who dans la période où le Docteur était incarné par William Hartnell. Il occupa la place de "script éditor" (responsable des scénarios) des épisodes « The Rescue » jusqu'à « The Chase. » Au moment où Spooner parti, William Hartnell était le seul membre du casting original à rester et la production interne était en train de changer. Spooner fut le premier à introduire graduellement de l'humour dans la série, chose assez visible dans les scripts écrit par lui, tel que l'épisode « The Romans. » (Même si l'idée d'écrire un épisode comique était une volonté de la productrice Verity Lambert.) [5]

Spooner changea aussi un présupposé des épisodes historiques de la série en introduisant des évènements surnaturels dans les épisodes à vocation historique. Auparavant, lorsque le Docteur voyageait dans le passé, ses opposants étaient des personnages historiques ou des combattants de l'époque. L'idée fut émise dans l'épisode « The Chase » lorsqu'il est suggéré de façon comique que les Daleks sont la cause de la disparition de la Mary Celeste. Elle fut prolongé dans « The Time Meddler » où les évènements historiques servent de décors à une bataille entre le Docteur et un opposant extra-terrestre, une idée que l'on retrouve beaucoup dans la nouvelle série. L'épisode est aussi la première apparition d'un personnage de la même race que le Docteur (en derhor de sa petite fille Susan).

Spooner fut impliqué aussi dans l'écriture de personnages comme les Dalek et suivant une idée de la productrice Verity Lambert il écrivit avec Terry Nation l'un des plus sérial de Doctor Who les plus longs jamais fait « The Daleks' Master Plan » [6] Son dernier travail fut de résoudre les problèmes avec le caractère du nouveau Docteur incarné par Patrick Troughton dans l'épisode « The Power of the Daleks. »[7]

À cette époque, Spooner fut aussi impliqué dans un autre programme pour lequel Terry Nation était script-éditeur Alias le Baron en 1966.

Les années ITC[modifier | modifier le code]

Travailler pour Alias, le Baron fut l'occasion pour Spooner de travailler avec la chaine ITC. En 1967, en tant que scénariste freelance, il fut contractuellement engagé à écrire 10 épisodes par an pour la chaîne[8].

Après que Alias, le Baron échoue à être diffusé sur ABC à la télévision américaine, la série s'arrêta en Angleterre. En 1967, Spooner se tourna vers un vieil ami, le scénariste Richard Harris qui l'aida à créer une nouvelle série L'Homme à la valise. Il fonda un partenariat avec le producteur Monty Berman afin de lancer une compagnie de production nommée Scoton Productions. Entre 1967 et 1971, Berman et Spooner créeront des séries comme Les Champions, Département S, et son spin-off Jason King, puis Mon ami le fantôme. Si aucun de ces programmes ne survécu plus de deux saisons, elles survécurent assez longtemps dans la mémoire du public pour des éditions VHS et DVD vingt ans plus tard. Mon ami le fantôme eu même le droit à un remake de deux saisons en 2000. De nombreux amis scénaristes comme Tony Williamson ou Richard Harris retournèrent travailler sur les séries de Dennis Spooner.

Malgré son implication au sein de ITC, Spooner travailla aussi sur des scripts d'autres séries de la BBC et de ITV. Cela fit par exemple, de lui, l'un des scénaristes de Chapeau melon et bottes de cuir les plus prolifique de la période Tara King. Il écrivit aussi pour les séries Paul Temple et Doomwatch.

Les années post-ITC[modifier | modifier le code]

Après la fin de son contrat avec ITC, Spooner entra dans une période de freelance sur laquelle il resta jusqu'à la fin de sa carrière. Il écrivit ainsi des scripts pour les séries Bergerac et Les Professionnels ce qui attira l'attention sur lui aux États-Unis[9]. Il rejoint Brian Clemens en 1973 sur la série Angoisse une anthologie du fantastique, coproduite par ATV et ITV. La série fut diffusé aux États-Unis sur ABC sous le titre ABC Mystery Theatre. Spooner écrivit deux épisodes de la série. Il fut aussi impliqué dans la création de la nouvelle série de Chapeau melon et bottes de cuir nommée "The New Avengers" dans laquelle lui et Clemens écrivirent la majorité des épisodes. Cela fit de lui le troisième scénariste le plus prolifique pour la série. Continuant d'atteindre le marché américain, il tenta de vendre une série pour le prime time. Il écrivait aussi conjointement avec Clemens et Jeff Melvoin, l'épisode "Puzzled Steele" de la troisième saison de Les Enquêtes de Remington Steele (Remington Steele).

Vie privée[modifier | modifier le code]

Spooner et sa femme Pauline eurent trois enfants. Il fut connu pour être un très bon joueur de bridge et écrivait deux livres sur le sujet : Useful Hints for Useless Players et Diary of a Palooka. Il jouait au Harrow Bridge Club[10].

Dennis Spooner mourut le 20 septembre 1986 d'une attaque cardiaque.

Filmographie sélective (comme scénariste)[modifier | modifier le code]

Filmographie (comme créateur)[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]