Capitaine Scarlet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Capitaine Scarlet

Titre original Captain Scarlet
and the Mysterons
Genre Série de marionnettes
science-fiction
Création Gerry et Sylvia Anderson
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Chaîne d'origine ITV
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 32
Durée 25 minutes
Diff. originale

Capitaine Scarlet (Captain Scarlet and the Mysterons) est une série télévisée britannique créée par Gerry et Sylvia Anderson et diffusée entre le et le sur ATV.

Elle est diffusée sur Télé Luxembourg à la fin des années 1960 dans l’émission L’École buissonnière[réf. nécessaire]. En France, la série a été diffusée à partir du [1] sur M6. Rediffusion sur AB1, sur Ciné FX et sur Game One.

Tout comme Les Sentinelles de l'air qui l'a précédée, cette série utilise le procédé de marionnettes Supermarionation.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 2068, lors d'une mission d'exploration martienne destinée à découvrir la provenance de signaux extraterrestes, une équipe d'astronautes dirigées par le capitaine Noir, un officier du Spectrum, découvre une immense cité lumineuse dissimulée dans les montagnes ; cette ville est le domaine des Mystérons, des entités incorporelles en apparence pacifiques. Mais le capitaine Noir cède à la panique à la vue d'équipements de surveillance braqués sur eux, qu'il imagine être des armes, et ordonne de ce fait d'ouvrir le feu sur la cité. Rendus furieux par cet assaut non-provoqué, les Mystérons déclarent la guerre à l'humanité et prennent le contrôle de deux agents du Spectrum pour servir leurs plans : le capitaine Noir lui-même, et un autre homme connu sous le pseudonyme de capitaine Scarlet. Mais, après avoir trouvé la mort lors d'une lutte contre le capitaine Bleu, son collègue et ami, Scarlet revient mystérieusement à la vie, désormais indestructible et libéré de l'influence des Mystérons. Réhabilité dans les rangs de Spectrum, il devient bientôt le meilleur atout de l'organisation dans sa lutte contre les Mystérons…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Captain Scarlet and the Mysterons
  • Titre français : Capitaine Scarlet
  • Création : Gerry et Sylvia Anderson
  • Réalisation : Ken Turner, Robert Lynn, Alan Perry, Brian Burgess, Leo Eaton
  • Scénario : Gerry and Sylvia Anderson, Tony Barwick
  • Image : Julien Lugrin, Ted Catford, Paddy Seale
  • Montage : Bob Dearberg, Harry MacDonald, John Beaton
  • Musique : Barry Gray
  • Production : Reg Hill
  • Sociétés de production : Century 21 Television
  • Société de distribution : ITC
  • Pays d'origine : Royaume-Uni
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur — 35 mm — 1,33:1 — son mono
  • Genre : science-fiction, marionnettes
  • Nombre d'épisodes : 32 (1 saison)
  • Durée : 25 minutes
  • Dates de première diffusion :

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

  • Francis Matthews : Paul Metcalfe alias Captain Scarlet
  • Ed Bishop : Adam Svenson alias Captain Blue (capitaine Bleu)
  • Donald Gray : Charles Gray alias Colonel White (colonel Blanc)
  • Donald Gray : Conrad Turner alias Captain Black (capitaine Noir)
  • Cy Grant : Seymour Griffiths alias Lieutenant Green (lieutenant Vert)
  • Jeremy Wilkin : Richard Fraser alias Captain Ochre (capitaine Ocre)
  • Gary Files : Patrick Donaghue alias Captain Magenta (capitaine Magenta)
  • Paul Maxwell : Bradley Holden alias Captain Grey (capitaine Gris)
  • Charles Tingwell : Edward Wilkie alias Doctor Fawn (docteur Beige)
  • Elizabeth Morgan : Juliette Pontoin alias Destiny Angel
  • Janna Hill : Karen Wainwright alias Symphony Angel
  • Liz Morgan : Dianne Simms alias Rhapsody Angel
  • Sylvia Anderson : Magnolia Jones alias Melody Angel
  • Liz Morgan Lian-Shin : Chan Kwan alias Harmony Angel

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Les Mysterons (The Mysterons)
  2. Terreur dans les airs (Winged Assassin)
  3. Big Ben a sonné (Big Ben Strikes Again)
  4. Chasse à l'homme (Manhunt)
  5. Avalanche (Avalanche)
  6. Cache-cache (White as Snow)
  7. Le Piège (The Trap)
  8. Sur la table d'opération (Operation Time)
  9. La Revanche du Spectrum (Spectrum Strikes Back)
  10. Loyauté mise à l'épreuve (Special Assignment)
  11. Le Cœur de New York (The Heart of New York)
  12. Lunarville 7 (Lunarville 7)
  13. La Mort aux trousses (Point 783)
  14. Un défilé meurtrier (Model Spy)
  15. Sauve qui peut (Seek and Destroy)
  16. Fusée au large (Renegade Rocket)
  17. Cratère 101 (Crater 101)
  18. Vue de Mars (Shadow of Fear)
  19. Rendez-vous dangereux (Dangerous Rendezvous)
  20. Alerte à la tour de forage (Fire at Rig 15)
  21. La Résurrection en double (Treble Cross)
  22. Vol 104 vers Genève (Flight 104)
  23. Place des Anges (Place of Angels)
  24. Un temps glacial (Noose of Ice)
  25. Expo 2068 (Expo 2068)
  26. Menace de mort (The Launching)
  27. Un tueur en série (Codename Europa)
  28. Ruée vers la terre (Inferno)
  29. Traitre (Traitor)
  30. Un dangereux champagne (Flight to Atlantica)
  31. Attaque sur Cloudbase (Attack on Cloudbase)
  32. L'Interrogatoire (The Inquisition)

Production[modifier | modifier le code]

Cette série réalisée par Gerry Anderson succède à Thunderbirds (Les Sentinelles de l'air) et introduit une nouvelle dimension à la technique de la Supermarionation, les marionnettes utilisées ici étant plus réalistes que celles des productions antérieures. Capitaine Scarlet se distingue aussi par un scénario plus sombre qu'à l'accoutumée, sur fond d'espionnage, d'abduction extraterrestre et de terrorisme international. Enfin, à la différence de Thunderbirds, où l'humanité nous est montrée de manière positive, Capitaine Scarlet est à replacer dans un contexte de guerre froide qui véhicule une image beaucoup plus pessimiste de la civilisation humaine : ici, ce sont en effet les Terriens qui ont (involontairement) déclenché les hostilités avec les Mystérons. La paranoïa est omniprésente tout au long des 32 épisodes, et les Humains apparaissent bien souvent impuissants face aux pouvoirs des extraterrestres.

A noter que les Mystérons n'apparaissent jamais à l'écran ; en effet, les producteurs ont choisi d'en faire des entités invisibles composées d'énergie afin de lutter contre le vieillissement de la série. Seule leur voix est entendue, généralement au début de chaque nouvel épisode, accompagnée de deux "cercles" lumineux ressemblant à des yeux, flottant en superposition sur l'image...

Autour de la série[modifier | modifier le code]

  • En 2005, un remake de Capitaine Scarlet intitulé Gerry Anderson's New Captain Scarlet a été diffusé sur Game One.

DVD (France)[modifier | modifier le code]

L'intégrale de la série est sortie en deux coffrets DVD chez LCJ Éditions et Productions, uniquement en français :

  • Captain Scarlet Volume 1 : 16 épisodes (4 DVD) le 15 octobre 2013[2].
  • Captain Scarlet Volume 2 : 16 épisodes (4 DVD) le 3 mars 2015[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]