Les Reines du ring

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Reines du ring
Description de cette image, également commentée ci-après
Corinne Masiero, Audrey Fleurot et Marilou Berry lors de la présentation du film au festival de Cabourg.

Réalisation Jean-Marc Rudnicki
Acteurs principaux
Sociétés de production Karé Productions
WWE Studios
La Petite Reine
Orange studio
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Sortie 2013

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Reines du ring est un film français réalisé par Jean-Marc Rudnicki, sorti en 2013.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans une ville du Nord, Rose, 30 ans, est embauchée comme caissière dans un supermarché. Mais par-dessus tout, elle souhaite renouer avec son fils Mickaël qu'elle n'a pas vu depuis quelques années. Découvrant que le jeune garçon se passionne pour le catch, elle décide de monter une équipe avec ses collègues : Colette, une femme mariée et mère de deux enfants ; Jessica, une jeune femme sexy qui enchaîne les conquêtes et Viviane, une bouchère au look gothique. Elles sont entraînées par Richard Cœur de Lion, un vétéran du catch...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • Le film reprend principalement le concept de The Full Monty. Ici une jeune maman, qui sort de prison, a l'idée de monter un projet incensé par amour pour son fils. Elle recrute des personnes ordinaires pour former une équipe mais connaît, au passage, quelques brouilles avec ses camarades au point de rompre le contact. Finalement; alors qu'elle s'apprête à renoncer, elle change d'avis au dernier moment.
  • On relève également une certaine similitude avec Rocky : Les « reines » se donnent à fond sur leur entraînement et courent sur la plage. À la fin du film, elles perdent le match mais reçoivent une ovation pour leurs volontés et leurs courages.
  • La musique du film comporte des variantes de thèmes cultes comme celui de la Marche impériale de L'Empire contre-attaque (lorsque Colette emprunte le sabre-laser de son fils et se prend pour « Colette Vador ») ou encore l'introduction d'Eye of the Tiger de Rocky 3 (à l'entrée des trois anciennes catcheuses).

Accueil commercial[modifier | modifier le code]

Lors de sa sortie, le film s'avère être un échec commercial avec un budget proche des 11 000 000 d'euros il n'est vu que par 266 285 spectateurs durant les quatre semaines d'exploitation[2],[3],[4]. De plus, le film n'est vendu que dans sept pays[5].

Musique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.

Musiques pour le film[modifier | modifier le code]

Musiques préexistantes[modifier | modifier le code]

Hommage[modifier | modifier le code]

  • La salle d'entraînement servant aux actrices principales est au nom de René Ben Chemoul.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]