Les Mystérieuses Cités d'or (série télévisée d'animation, 2012)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les Mystérieuses Cités d’or
Description de l'image Citesdor2.png.
Genre Série d'animation, Fantasy historique
Création Hadrien Soulez Larivière
Production Blue Spirit
RTBF
Movie Plus
Be-Films
Sinématik
TF1 (saisons 2 et 3)
France Télévisions (saison 4)
Télétoon+
Télé-Québec (saison 3 et 4[1])
Musique Noam Kaniel
Pays d'origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau du Portugal Portugal
Chaîne d'origine La Trois (OUFtivi)
TF1 (saisons 2 et 3)
Canal Panda
Nb. de saisons 3
Nb. d'épisodes 78
Durée 23 minutes
Diff. originale

Les Mystérieuses Cités d’or est une série télévisée d’animation franco-belge, de type fantasy historique, en 78 épisodes de 23 minutes créée en 2012, adaptation du roman The King's Fifth (La Route de l'or) de Scott O'Dell dont elle s'inspire très librement et suite de la série d'animation Les Mystérieuses Cités d'or, de 1982. La série se déroule cette fois hors des Amériques explorant d'autres civilisations du monde, toujours au XVIe siècle, à la recherche des six autres cités d'or. Elle est conçue pour cibler un public un peu plus jeune que la première série.

Elle démarre donc par la « saison 2 » en 2012 (la saison 1 désignant la série de 1982) qui explore la Chine de la dynastie Ming et le Tibet, se poursuit par une saison 3 en 2016 qui a pour décors le Japon de l'époque de Muromachi, l'Inde, Ormuz et les confins de la Perse et du désert d'Arabie et s'achève par une quatrième et dernière saison en 2020-2021 ou nous retrouvons l'Éthiopie, le Zimbabwe et même la France du XVIe siècle. Les personnages principaux sont les mêmes que dans la série originale et plusieurs éléments qui faisaient la particularité de cette dernière sont également repris. Ainsi l'attention portée aux décors dans lesquels évoluent les personnages (cadre naturel, historique et culturel), aux références historiques et à la description des civilisations rencontrées ainsi que la présence du mini-documentaire final sont également conservés.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Plusieurs mois après avoir découvert la première cité d'or, et de retour à Barcelone, Esteban, Zia et Tao sont à la recherche des six autres cités d'or.

Saison 2[modifier | modifier le code]

À bord du grand condor, les enfants s'embarquent à destination de l'Asie, plus particulièrement vers la Chine et le Tibet. Tandis qu'ils font la connaissance d'un alchimiste nommé Ambrosius, Esteban apprend la vérité sur ses origines.

Saison 3[modifier | modifier le code]

Esteban, Zia et Tao poursuivent leur quête au Japon, en Inde, en Iran et dans le désert d'Arabie à la recherche des cités d'or de Sûndagatt et Kûmlar. Ils doivent libérer le père d'Esteban, en vie mais retenu prisonnier par Zarès dont l'identité est révélée.

Saison 4[modifier | modifier le code]

Esteban, Zia et Tao arrivent en Afrique pour continuer leur quête des cités d'Or en concurrence avec l'équipage de Zarès. Ils cherchent les trois dernières cités, notamment la cité d'Ophir qu'ils trouvent au niveau des Chutes Victoria, et apprennent le véritable but de leur quête.

Ils visitent l'Éthiopie, le Zimbabwe ainsi que la France (château de Chambord via un portail d'orichalque) et rencontrent François Ier et Nostradamus.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Esteban : avec Zia, il est l'un des deux enfants élus pour porter les clés des Cités d'or sous la forme d'un médaillon représentant le soleil. Élevé au monastère de Barcelone par le père Rodriguez, celui qu'on appelle le « fils du soleil » — à cause du pouvoir qu'on lui prête de faire apparaître l'astre du jour — a retrouvé son père, Athanaos/le prophète voyageur, lors de la découverte de la première cité, mais ignorait alors son identité.
  • Zia : l'unique fille du groupe. Jeune Inca enlevée par le commandant Francisco Pizarro dans son village lorsqu'elle était enfant, elle grandit à la Cour d'Espagne jusqu’à ce que Mendoza l'enlève à son tour pour se lancer à la conquête des Mystérieuses Cités d'or. Par la suite, elle se révèle être, comme Tao, une descendante du peuple de Mu.
  • Tao : descendant de la civilisation de Mu, il a grandi seul dans une île jusqu'à sa rencontre avec Esteban et Zia. C'est le génie de la bande.
  • Mendoza : capitaine doté d'un grand sens de l'honneur et prêt à tout pour aider les enfants dans leur quête, même si ceux-ci doutent d'abord de son honnêteté. Il se montre néanmoins paternel vis-à-vis des enfants, en particulier d'Esteban et Zia.
  • Sancho et Pedro : Les deux marins fidèles de Mendoza feraient tous pour leur capitaine. Un peu maladroits, ils suivent les enfants dans toutes leurs aventures même s'ils rêvent de monter une taverne en Espagne.
  • Ambrosius : surnommé « l'alchimiste », il pense que le savoir de la civilisation de Mu peut améliorer le monde et la condition de l'homme. Il dissimule un coté sombre : il est aussi Zarès, un personnage mystérieux et dangereux, et ennemi juré d'Esteban et de ses amis. Il veut trouver les cités d'or et cherche à se débarrasser de Mendoza, Sancho et Pedro.
  • Isabella Laguerra : fille du docteur Laguerra, antagoniste de la première saison, elle est d'abord au service d'Ambrosius mais se révèle être une espionne de Charles Quint. Elle tombe rapidement amoureuse de Mendoza, malgré leurs camps opposés, et finit par aider les héros dans leur quête.

Les sept cités d'or[modifier | modifier le code]

Dans leurs aventures, les héros sont amenés à découvrir sept mystérieuses cités d'or, réparties sur plusieurs continents. Chacune des cités contient des artefacts et des informations pour former "le grand héritage" des civilisations mu et atlante.

Les cités sont :

- Tseila (saison 1) au Mexique, qui contient un réacteur solaire, cité inspirée de l'Eldorado.

- Badalom (saison 2) au Tibet, qui contient des forges et une bibliothèque, cité inspirée de Shambhala.

- Sûndagatt (saison 3) au Japon, dans un volcan endormi, cité sous-marine qui renferme des couronnes permettant la télékinésie.

- Kûmlar (saison 3) dans le désert d'Arabie, tombeau de la princesse Rana'Ori du peuple Mu qui renferme un double médaillon du soleil.

- Ophir (saison 4) au sommet des chutes Victoria au Zimbabwe, cité de la reine de Saba qui renferme une pierre philosophale (en fait un catalyseur).

- Orunigi (saison 4) dans la jungle du Congo, cité en forme de baobab géant d'orichalque qui contient une révélation des sept sages de Mu et d'Atlantide sur la quête des cités d'or.

- Aîgis (saison 4), la cité-bouclier, au château de Chambord, en France. L'emplacement découvert par Léonard de Vinci est prévu pour accueillir la 7e cité qui n'existe pas encore. Ce sont Esteban, Tao et Zia qui doivent la construire avec les informations glanées dans les autres cités. Elle sert à protéger la Terre d'une menace céleste.

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Saison 2 (2012)[modifier | modifier le code]

Les DVD revendiquent cette saison comme étant la saison 2, suite de la série d'animation de 1982, qui est donc considérée comme étant la saison 1.

  1. Retour à Barcelone, 1re partie
  2. Retour à Barcelone, 2e partie
  3. Le Secret du tambour
  4. Aux mains des pirates
  5. L’Alchimiste
  6. À l’abordage !
  7. Shaolin
  8. La Trahison
  9. La Prophétie
  10. La Perle noire
  11. À la recherche du dragon jaune
  12. Dans la Cité interdite
  13. Comme un prince
  14. L’Évasion
  15. Le Ventre de Bouddha
  16. Le Labyrinthe
  17. Le Jardin endormi
  18. Le Fils du soleil
  19. L’Oasis
  20. La Fresque des yeux maudits
  21. La Séparation
  22. Le Feu du dragon
  23. L'Expédition
  24. Le Nid du condor
  25. La Révélation
  26. Face-à-face

Saison 3 (2016)[modifier | modifier le code]

  1. Kagoshima[2]
  2. Le Daimyo Shimazu
  3. Le Grand Oiseau d'or
  4. La Colère du Naï No Kami
  5. Le Bouclier miroir
  6. Le Retour de Zarès
  7. Le Sabre du Samouraï
  8. Quand le masque tombe
  9. Le Thallios
  10. Sûndagatt
  11. Les Ombres de la jungle
  12. Le Temple mémoire
  13. Laguerra
  14. L'Ordre du sablier
  15. Le Secret d'Ambrosius
  16. Les Soleils noirs
  17. Libres !
  18. Ormuz
  19. Un nouveau départ
  20. La Montagne de la Lune
  21. En remontant, tu descendras
  22. Le Seigneur du désert
  23. Les Voiles de Rana'Ori
  24. Le Désert des Chaldis
  25. Le Serpent et le Lion
  26. Kûmlar

Saison 4 (2020-2021)[modifier | modifier le code]

  1. Lalibela
  2. Le rêve de Zia
  3. Enchaînés
  4. La grande évasion
  5. La porte des Anciens
  6. Le fondateur
  7. La fumée qui gronde
  8. Ophir
  9. La pierre d'éternité
  10. La dame qui sourit
  11. Le Bako
  12. Adieu Maître !
  13. La nuit des masques
  14. La falaise aux esprits
  15. La sorcière
  16. Orunigi
  17. Révélations
  18. Au-delà du miroir
  19. Tombés du ciel
  20. Le sacrifice
  21. Main dans la main
  22. La porte de l'enfer
  23. Le dernier des Atlantes
  24. Vengeance
  25. La 7ème Cité d'or
  26. Fin de l'aventure ?

Production[modifier | modifier le code]

Scénario et dessins[modifier | modifier le code]

La production est assurée par Blue Spirit, studio d'animation se trouvant à Angoulême, et Movie Plus, société de Jean Chalopin, un des auteurs de la série originale de 1982 pour le compte de TF1. La chaîne commande 3 saisons, chacune comptant 26 épisodes et étant axée sur la recherche et la découverte de deux Cités d'or. En plus de Jean Chalopin, Bernard Deyriès, un des réalisateurs de la série d'origine est également intégré au projet, tout comme le scénariste original japonais Mitsuru Kaneko[3], qui est crédité au générique en tant que « conseiller à la création pour Movie Plus ».

Cependant, le , il répond sur la page Facebook The Mysterious Cities of Gold 2: Letter to the japanese creators que la production et les chaînes de télévision responsables de la seconde saison n'ont pas retenu ni suivi le projet qu'il souhaitait mettre en place pour cette suite. Au contraire de la série de 1982, il s'agit d'une production franco-belge, ni la NHK, ni le studio Pierrot ne sont engagés dans le projet. Hadrien Soulez Lariviere est chargé de l'écriture du scénario des nouvelles saisons.

Une saison 4 est financée cette fois par France Télévisions[4]. Sa diffusion démarre le 2 décembre 2020[5] sur la plateforme de streaming Okoo puis le 8 février 2021 sur France 4.

Bande-annonce[modifier | modifier le code]

En , une bande-annonce de 5 minutes[6] a été diffusée à l'occasion du Festival international du film d'animation d'Annecy.

Musique[modifier | modifier le code]

L'adaptation du générique de la série a été réalisée par Noam Kaniel, interprète de différents génériques de dessins animés tels que Goldorak[7].

Diffusion[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Saison 2[modifier | modifier le code]

La série est diffusée sur TF1, après rediffusion de la série originale sur NT1, chaîne du Groupe TF1. Tout d'abord programmée pour 2011, le double épisode Retour à Barcelone lançant la série a été diffusé le et rediffusé le mercredi 12. La saison est diffusée par la suite depuis le .

Télétoon+ ayant participé également au projet, la série a également été diffusée sur son antenne.

Saison 3[modifier | modifier le code]

La saison 3 est diffusée à partir du à 9h55 pour la France et du à partir 18h55 pour la Belgique (2 épisodes par jour). Son format est toujours de 26 épisodes de 25 minutes.

Diffusion à partir du sur France 3 à raison de 4 épisodes par jour. [8]

Saison 4[modifier | modifier le code]

Les 11 premiers épisodes sont disponibles sur Okoo et France.tv le 02 décembre 2020 ; les épisodes 12 à 14, le 18 décembre ; les épisodes 15 et 16, le 08 janvier 2021 ; les épisodes 17 à 20, le 15 janvier ; les épisodes 21 à 23, le 22 janvier et enfin les épisodes 24 à 26 sont disponibles le 29 janvier 2021[9].

Par la suite, la saison 4 est retirée de la plateforme Okoo le 8 février 2021 en même temps que démarre la diffusion quotidienne de la saison à 18h50 sur France 4, à raison d'un épisode par jour.

Belgique[modifier | modifier le code]

À la suite de l'arrivée de la RTBF en tant que coproducteur de la série, la première diffusion mondiale de la série, avant même celle française, a eu lieu sur La Trois (OUFtivi), à partir du pour le double épisode pilote. La diffusion de la saison a repris le également avec l'épisode pilote, le premier épisode inédit, le troisième, étant diffusé le .

Après diffusion, les épisodes ont pu être revus sur le site vidéo de la RTBF.

Canada[modifier | modifier le code]

Télé-Québec a diffusé la série du au [10].

Suisse[modifier | modifier le code]

RTS Deux a diffusé des 7 premiers épisodes les 29, 30, (deux par jour) et à h 45.

Catalogne[modifier | modifier le code]

TV3 a diffusé la série du .

Réception[modifier | modifier le code]

Saison 2[modifier | modifier le code]

Les parts d'audience des premiers épisodes sont plutôt bonnes: 25 % des 4-10 ans ont suivi le pilote de la saison 2, chiffre qui se stabilise ensuite autour de 20 %[11]. L'accueil de la presse quant à lui semble beaucoup plus mitigé, voire sévère. Le Nouvel Observateur compare la nouvelle série à un « gros bonbon pétillant »[12], L'Express la décrit comme « gnangnan et infantilisée à l'extrême »[13], tandis que Laurence Flachat dans l'édition québécoise du Huffington Post regrette qu'elle soit « édulcorée à l'extrême »[14]. S'ils reconnaissent la qualité des décors et de l'image[12], ils reprochent une psychologie grossière des personnages, des effets comiques assez lourds, un manichéisme omniprésent, une bande musicale moins inspirée[12]. Ils expliquent ces choix notamment par la politique éditoriale de TF1 qui a pour cible un public beaucoup plus jeune que celui de la première saison[13] et par des raisons de rentabilité économique[13].

Saison 3[modifier | modifier le code]

Saison 4[modifier | modifier le code]

Édition DVD[modifier | modifier le code]

Saison 2[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

  •  : volume 1 (épisodes 1 à 7), TFOU Vidéo, TF1 Vidéo et Kazé
  •  : volume 2 (épisodes 8 à 14), TFOU Vidéo, TF1 Vidéo et Kazé
  •  : volumes 1 et 2 (épisodes 1 à 14), TFOU Vidéo, TF1 Vidéo et Kazé
  •  : intégrale 8 BLU-RAY, limitée à 5000 exemplaires, avec un storyboard de 348 pages, un livret de 36 pages et plus de 100 minutes de bonus inédits, TFOU Vidéo, TF1 Vidéo et Kazé
  •  : volume 3 (épisodes 14 à 21),TFOU Vidéo, TF1 Vidéo et Kazé
  •  : volume 4 (épisodes 22 à 26), TFOU Vidéo, TF1 Vidéo et Kazé
  •  : volumes 3 et 4 (épisodes 14 à 26), TFOU Vidéo, TF1 Vidéo et Kazé
  •  : l'intégralité des 26 épisodes en BLU-RAY, TFOU Vidéo, TF1 Vidéo et Kazé
  •  : l'intégralité des 26 épisodes en DVD, TFOU Vidéo, TF1 Vidéo et Kazé

Canada[modifier | modifier le code]

  •  : volume 1 (épisodes 1 à 13), LOL Distributions
  •  : volume 2 (épisodes 14 à 26), LOL Distributions
  •  : intégrale 6 DVD + 2 livres, LOL Distributions

Saison 3[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

  •  : volume 1 (épisodes 1 à 10 - 2 DVD) avec en bonus : Générique : de l'animatique à l'animation, Universal Pictures France
  •  : volume 2 (épisodes 11 à 18 - 2 DVD), Universal Pictures France
  •  : volume 3 (épisodes 19 à 26 - 2 DVD), Universal Pictures France

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Se basant sur l'univers des Mystérieuses Cités d'or, un premier jeu vidéo, nommé Le Vol du condor, est développé pour mobiles, smartphones et tablettes[15] ; il sort en 2013. Le Vol du condor peut se jouer en local ou en réseau entre amis. Il consiste essentiellement à fuir les ennemis et ramasser divers bonus pour affronter les obstacles, le tout en allant le plus vite possible à bord du grand condor. De nouveaux personnages et des machines volantes peuvent être débloqués en cours de jeu.

Un second jeu vidéo nommé Mondes secrets, développé cette fois par Neko Entertainment, est mis en chantier par la suite pour une sortie sur PC, Wii U, 3DS, iPhone et iPad. Le studio Neko Entertainment et l'éditeur Ynnis Interactive ont édité en 2013 ce jeu vidéo[16] qui adapte les aventures d'Esteban, Zia, Tao. Intitulé Les Mystérieuses Cités d'or : Mondes secrets, le jeu se situe dans l'univers de la saison 2. Pour financer le portage du jeu sur PC, une campagne de financement participatif à travers Kickstarter[17] a été lancée et a été un succès. En quelques jours à peine, les 30 000 $ nécessaires pour finaliser le projet ont été atteints bien avant la date limite.

Ce titre permet au joueur de revivre le périple d’Esteban, Tao et Zia à la recherche de la cité d’or située en Chine. Côté gameplay, il s'agit d'un mélange d’infiltration et d’énigmes où il faudra judicieusement utiliser les compétences propres aux trois héros pour progresser.

Mondes secrets est disponible depuis 2013 en version dématérialisée sur Steam, Amazon, Nintendo eShop[18] et iTunes. Le jeu Mondes secrets est sorti le en version physique sur PC (Windows Vista) et sur la console Nintendo 3DS.

Exposition[modifier | modifier le code]

À l'occasion de la diffusion de saison de 2012, une exposition est organisée au musée Guimet à Paris, de mars à . Le parcours met le dessin animé à l'honneur tout en apportant un éclairage sur la Chine du XVIe siècle, principal lieu de la 2e saison[19].

Ce sont ainsi 80 pièces en lien avec le dessin animé qui sont présentées aux visiteurs, mais aussi des œuvres d'art qui ont servi de modèles ou de références aux nouveaux épisodes. Les objets sont des plus diversifiés : peintures, costumes, robes, mobilier, cartes ou céramiques. L'exposition comporte également des extraits vidéo du dessin animé.

Des panneaux explicatifs guident les visiteurs à travers quatre grands thèmes : les minorités en Chine, la place du dragon dans l'imaginaire chinois, l'empereur et la Cité interdite et, enfin, le monde himalayen, plus spécialement le Tibet[20].

L’exposition est coorganisée avec le musée asiatique de la ville de Nice, elle est présente de juin à [21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.actusmedias.com/programmation-jeunesse-automne-2020-tele-quebec-affiche-son-parti-pris-pour-la-famille/.
  2. « Les mystérieuses cités d'or : Season 3 (sic) Episode List », sur www.thetvdb.com (consulté le ).
  3. [1].
  4. « Mifa - Ludo - Les développements / créations originales | France téléspectateurs, tout savoir sur France télévisions », sur www.francetelevisions.fr, (consulté le ).
  5. blue spirit, « News blue spirit », sur spirit-prod.com, non renseigné (consulté en ).
  6. [2].
  7. Téléstar no 1905 du 6 au 12 avril 2013, p. 43.
  8. « Actualités : production et diffusion des mystérieuses cités d'or, saison 4 - Page 33 - Les Mystérieuses Cités d'Or », sur www.lescitesdor.com (consulté le )
  9. « La quatrième et dernière saison de "Les mystérieuses cités d'or" débarque ce mercredi sur Okoo », sur Le Zapping du PAF, (consulté le ).
  10. Jean Siag, « Le retour des Mystérieuses cités d'or », sur La Presse, .
  11. lefigaro.fr, « Polémique autour des Mystérieuses cités d'or », TVMag,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. a b et c « "Les Mystérieuses Cités d’or 2" sur TF1 : une fausse suite qui décevra les fans », leplus.nouvelobs.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. a b et c « Les Mystérieuses Cités d'Or saison 2: "Gnangnan, infantilisée à l'extrême et complètement aseptisée" », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. (en-US) Laurette Flachat, « Les Mystérieuses Cités d'Or II sont trop édulcorées », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. « "Les Mystérieuses Cités d'Or - Le Vol du Condor" : madeleine de course », sur Franceinfo, (consulté le ).
  16. http://www.e-neko.com/?p=4709.
  17. [3].
  18. [4].
  19. « Sur les traces des mystérieuses cités d'or ».
  20. Informations sur le site de la RTBF.
  21. Actualités du musée asiatique de Nice.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]