Les Charlots font l'Espagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Charlots font l'Espagne
Réalisation Jean Girault
Scénario Jacques Vilfrid
Acteurs principaux
Sociétés de production Christian Fechner
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Espagne Espagne
Genre Comédie
Durée 82 minutes
Sortie 1972

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Charlots font l'Espagne est une comédie franco-espagnole de Jean Girault sortie en 1972.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Gérard, Phil, Jean et Jean-Guy travaillent tous les quatre à la RATP. Cette année, ils ont prévu de partir en vacances en Espagne. À leur arrivée, ils apprennent que le directeur de leur agence de voyages est parti avec la caisse et ne leur a pas réservé de chambres. Ils sont engagés dans un grand palace, accumulant gaffes sur gaffes, ils se font renvoyer de plusieurs petits boulots avant d'être engagés comme mariniers sur un yacht...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Ce film des Charlots est un des rares de l'époque dans lequel Jacques Seiler n'apparaît pas.
  • La distribution du film réunit également des acteurs non francophones. Ceux-ci ne parlant pas français, il a été nécessaire de faire doubler leurs voix. Parmi les voix françaises, on peut entendre notamment Roger Carel (sur Gérard Tichy et le photographe touristique), Gérard Hernandez (sur le maître d'hôtel), Claude Joseph (sur le promoteur immobilier), Marc de Georgi (sur le vacancier faisant du ski nautique) ou encore Claude Chantal (sur deux vacancières). Quant à Martine Kelly, non seulement elle prête sa voix à une femme en maillot mais elle fait aussi un caméo à la fin du film.
  • Lorsque la jolie Espagnole verse toute la bouteille de vin dans le verre de Phil, lors du repas de mariage, on voit nettement que le niveau baisse par moment (le contenu était en fait vidé par dessous la table).
  • Lorsque Jean, Jean-Guy et Phil tentent de détruire le palet, lors de la partie de tir à la carabine, celui-ci finit par se désintégrer sous une lueur rouge. Un clin d'œil évident à la série Les Envahisseurs.
  • La séquence de la corrida a été filmée avec un véritable taureau sauf quelques plans où l'animal fut remplacé par des doublures, notamment lorsque le torero tente de l'achever à l'épée puis se cogne contre sa tête (celle-ci est fausse).

Liens externes[modifier | modifier le code]