Lego Technic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Cet article est en cours de réécriture ou de restructuration importante (mi-janvier 2016).

Un utilisateur prévoit de modifier cet article pendant quelques jours. Vous êtes invité(e) à en discuter en page de discussion et à participer à son amélioration de préférence en concertation pour des modifications de fond.
Bandeau apposé par Tyseria (d · c).

Logo de la gamme

Lego Technic est une gamme du jouet Lego détenu par The Lego Group lancée en 1977[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Un sous-marin construit en Lego Technic

La gamme Lego Technic débuta en 1977 aux États-Unis[1] avec la série Expert Builder et au Royaume-Uni avec la série Technic ; cette série Lego comprend des pièces mobiles comme des engrenages, poulies, barres, axes et leviers qui permettent la construction de modèles réalistes comme des automobiles, camions ou autres engins de travaux publics, avec direction, transmission et moteur fonctionnels.

En 1984, la gamme Expert change de nom pour devenir les Lego Technic.

Composants Lego Pneumatique

Des composants pneumatiques (vérins, pompes, sélecteurs, tubes à air comprimé) apparaissent entre 1984 et 1988 pour la première génération. Ils connaîtront plusieurs évolutions au fil du temps, en particulier en 1989, ou apparaît la deuxième génération, la différence majeure étant que les nouveaux cylindres pneumatiques possèdent deux raccords qui permettent la montée et la descente sans avoir recours à de complexes circuits qui incluaient auparavant la pièce dite de « distribution pneumatique ».

Le contrôle par ordinateur, la brique RCX (Lego Mindstorms) puis plus récemment les briques NXT et EV3 vont encore enrichir cette série.[Quoi ?]

Poutre Lego sans plots

Une nouveauté bouleverse le monde Lego Technic[Quand ?] : l'apparition des poutres sans « plots ». Alors que des poutres, incluant les plots sur leur partie supérieure, ont toujours existé dans la gamme Lego Technic, de nouvelles poutres dites « sans plots » équipent les nouveaux modèles Lego Technic. L'avantage premier de ces nouvelles pièces est la possibilité de constructions complexes jusqu'à alors impossibles. La hauteur de ces nouvelles poutres est exactement la mesure de la largeur d'une unité Lego, en opposition aux anciennes qui étaient elles plus hautes que larges. Mais les anciennes poutres avec plots sont encore quelquefois utilisées, comme en 2006 avec le modèle 8421 La Grue mobile[réf. nécessaire].

Pièces Technic servant dans des modèles Bionicle

C'est en 2001 que la gamme Lego Bionicle est lancée : elle utilise des pièces Technic[2] pour construire des personnages à l'allure robotique faciles à construires[2]. Lego Hero Factory, reprenant le principe de Bionicle, utilisera aussi ses pièces spéciales[2].

Présentation du set[modifier | modifier le code]

Gamme[modifier | modifier le code]

Années 1970 : 1977-1979[modifier | modifier le code]

850 : Le chariot élévateur (1978-1983)[modifier | modifier le code]

Ce modèle de 850 pièces est chronologiquement le premier chariot élévateur de la gamme Technic, il est équipé d'une direction à crémaillère, les fourches avant montent et descendent grâce à un système à pignon, crémaillère et poulie. Les modèles alternatifs possèdent une niveleuse et une aplanisseuse ou un monte-charges mobile.

851 (952 aux États-Unis) : Le tracteur agricole (1978-1980)[modifier | modifier le code]

Ce modèle de tracteur agricole de 315 pièces est équipé de grosses roues 24×36 à l'arrière et possède une direction à crémaillère et un système permettant le relevage des outils placés derrière. Il y a une possibilité de construre plusieurs instruments de travail : une herse, une charrue ou encore un semoir. Ces modèles alternatifs sont une moissonneuse-batteuse ou une forge mécanique.

852 (954 aux États-Unis) : L'hélicoptère de reconnaissance (1977-1980)[modifier | modifier le code]

Cet hélicoptère de 365 pièces possède deux rotors : le principal à pas collectif contrôlable et un rotor de queue, tous deux commandés par un système de pignons, renvois et manivelle. Il ne possède qu'un modèle alternatif qui est un avion à hélice.

853 (956 aux États-Unis) : Le châssis automobile (1977-1980)[modifier | modifier le code]

C'est un très gros modèle (610 pièces), qui est le premier des châssis automobiles de la gamme Technic qui dureront jusqu'à la fin des années 1990. Il possède un moteur avant à 4 cylindres en ligne, une boite de vitesses à 2 rapports, une direction à crémaillère et des sièges avant réglables. Il peut être modifié en kart ou en jeep.

854 (948 aux États-Unis) : Le kart (1978-1984)[modifier | modifier le code]

200 pièces. Petit kart de compétition aux roues arrière élargies (utilisation de deux paires de roues 17×43), moteur monocylindre arrière et direction à crémaillère. Modèle alternatif : moto à 3 roues et machine de rechapage.

855 : La grue mobile (1978-1984)[modifier | modifier le code]

Ce modèle de grue repose sur des roues 17x43, est équipe de stabilisateurs amovibles, d'une cabine et d'un bras fixés sur un support rotatif. La flèche télescopique possède une système à crémaillère, pignons et renvois, et un câble avec crochet enroulable par manivelle. Son modèle altrenatif est un camion-benne.

856 : Le bulldozer (1978-1984)[modifier | modifier le code]

Bulldozer de 372 pièces reposant sur des chenilles et des engrenages de 6 tenons. Il possède un système complexe à crémaillère, pignons, renvois et manivelles, qui permet un fonctionnement de la pelle proche de la réalité. Son modèle alternatif est un transporteur de charges mobile.

857 : Le side-car (1979)[modifier | modifier le code]

Première moto de la gamme Technic, ce side-car est équipé des roues 24×36 et possède 409 pièces. Il possède un moteur monocylindre relié à la roue arrière par une transmission à chaine. Le guidon, les garde-boue, et les éléments d'habillage sont recréés à l'aide de briques et de plaques Lego standard, ce qui lui donne une allure assez vintage. Ont peut la transformer en une chopper ou une simple moto.

Années 1980 : 1980-1989[modifier | modifier le code]

8844 : L'hélicoptère (1981-1984)[modifier | modifier le code]

856 pièces. Ce modèle, deuxième hélicoptère de la gamme Technic, vient en remplacement du 852. Il est équipé comme son prédécesseur d'un rotor et d'une hélice de queue commandés par une manivelle reliée à un système composé d'arbres, pignons et renvois d'angle. Il possède également un train d'atterrissage rétractable (grâce à un système de pignon et une chaine) ; le système est commandé par une poignée située entre les sièges qui sont eux articulés entre assise et dossier, au contraire du modèle 852 qui possédait des sièges fixes. La structure du cockpit est réalisée à partir de barres et de raccords angulaires comme la jeep 8845. Modèle alternatif: gyrocoptère.

8845 La jeep (1981-1984)[modifier | modifier le code]

170 Pièces. Cette jeep tout-terrain, équipée des petites roues 17×43, possède un combiné ressort-amortisseur sur chaque roue arrière, ces éléments étant une des nouveautés de la décennie, ils permettent la suspension du train arrière. Le train avant est lui équipé d'une direction à crémaillère. Les contours de la carrosserie sont un assemblage de barres technic reliées entre elles par les nouvelles pièces à secteurs crantés permettant d'assembler deux barres avec différents angles. Modèle alternatif: dragster.

8846 La dépanneuse (1980-1983)[modifier | modifier le code]

Petit modèle équipé des roues 17×43, mais qui possède néanmoins de nombreuses fonctions : direction à crémaillère avec double commande (tableau de bord et sur le toit), différentiel arrière, câble et crochet enroulables, flèche relevable.

8848 Le camion-benne (1980-1984)[modifier | modifier le code]

Premier modèle possédant les nouvelles roues, situées entre les 17×43 et les 24×36, ce modèle possède de nombreux équipements et fonctions : pelle relevable à l'avant ; direction à crémaillère ; benne basculante avec ridelles mobiles ; différentiel et prise de force à l'arrière. Modèle alternatif : voiture.

8859 Le tracteur agricole (1981-1984)[modifier | modifier le code]

615 pièces. Ce modèle remplace le tracteur 851, contrairement à ce dernier le 8859 est inspiré des tracteurs utilisés en Allemagne, possédant 4 roues de taille identique (24×36 sur ce modèle). Il possède une direction à crémaillère, un moteur 2 cylindres, relié aux roues arrières par une cascade pignons, un arbre de transmission et un différentiel ; il possède une prise de force à l'arrière et un système de relevage des outils. Modèle alternatif : véhicule tout-terrain.

8860 Le châssis automobile (1981-1987)[modifier | modifier le code]

662 pièces. Remplaçant du modèle 853, ce modèle constitue le sommet de la gamme Technic pendant quasiment toute la décennie 80. Comme son prédécesseur ce châssis possède les roues 24×36 et de nombreuses caractéristiques techniques : direction à crémaillère avec colonne articulée ; boite de vitesses à deux rapports et point mort ; différentiel ; sièges réglables en inclinaison et longitudinalement ; suspension arrière avec double combiné ressort-amortisseur à chaque roue ; moteur type boxeur (4 cylindres à plat) en porte à faux arrière, avec ventilateur commandé par courroie. À noter que les fils de bougies et le radiateur sont également présents. Modèle alternatif : dragster.

8865 : L'automobile (1988-1993)[modifier | modifier le code]

1245 pièces. Ce gros modèle est le successeur du châssis 8860 présenté en 1980. Au contraire de ses prédécesseurs la voiture possède une carrosserie construite à l'aide de poutres de couleur rouge, elle est équipée pour la dernière fois de roues 24×36 qui sont au cas présent de couleur blanche. Bien que composée des mêmes composants techniques que le châssis 8860, la 8865 possède encore plus de détails techniques : phares escamotables, commandés depuis l'habitacle par un levier ; direction à crémaillère ; suspensions avant et arrière par double combinés ressort-amortisseurs ; moteur V4 en position centrale arrière ; boite de vitesses 3 rapports avec différentiel.

8851 La pelle mécanique[modifier | modifier le code]

358 pièces. Cette pelleteuse est équipée de trois vérins Pneumatic à simple effets, ils commandent le bras de cet engin avec un très grand réalisme. Le volume autour de la cabine de cette grue est presque entièrement occupé par les circuits d'air comprimé, les raccords, et les boitiers de commande ; en revanche le châssis est très simple : une plateforme équipées de chenilles sur le même principe que le modèle 855.

8849 Le tracteur agricole[modifier | modifier le code]

349 pièces. Ce tracteur est en quelque sorte le successeur du modèle 851, par rapport à ce dernier, le 8849 est équipé de roues plus grosses à l'avant -simulant une transmission intégrale- et d'une cabine fermée, faite de poutres Technic de couleur jaune. La direction est fonctionnelle, et il possède une rampe d'épandage télescopique et relevable.

8853 La pelleteuse[modifier | modifier le code]

332 pièces.

Années 1990 : 1990-1999[modifier | modifier le code]

8850 : La jeep d'assistance rallye (1990)[modifier | modifier le code]

Petit modèle de 364 pièces représentant une jeep possédant un moteur V6 avec de nouveaux cylindres et pistons. La direction à crémaillère est fonctionnelle mais elle n'est commandée que par une pièce translucide jaune sur le toit, représentant un gyrophare. Les contours de la jeep sont construits en poutres de couleur jaune avec des sièges rouges. C'est le tout premier modèle Technic à posséder une figurine[3].

8868 : Le grumier pneumatique (1992)[modifier | modifier le code]

8868 : Le grumier pneumatique

Ce modèle de 954 pièces représentant un grumier noir offre 4 fonctions pneumatiques afin d'actionner toutes les parties du bras du grumier et de faire pivoter la tourelle, ainsi qu'une direction par crémaillère et un moteur V6 actionné par les deux essieux arrières.

8880 : Super car (1994)[modifier | modifier le code]

8880 : Super car (1343 pièces). Modèle très intéressant pour sa mécanique notamment ses 4 essieux directeurs.

1996[modifier | modifier le code]

8480 : Navette spatiale (1368 pièces). Cette navette propose une mécanique moyennement complexe mais la présence de fibre optique la rend unique.

1997[modifier | modifier le code]

Lego Technic 8479 camion code barre

8479 : Camion code barre motorisé (1280 pièces). Ce camion semi piloté se situe à la frontière entre les Technic et les Mindstorm RCX. Sa brique permettant de lire les codes barres livrés avec le modèle permet de réaliser toute une série de mouvement : saisir un objet, le lever et le lâcher dans la benne puis lever la benne afin de la vider ou en plaçant le moteur à un emplacement différent de faire avancer le véhicule.

1999[modifier | modifier le code]

8448 : Super car (1437 pièces). Possibilité d'en faire un cabriolet ou une voiture avec porte papillon s'ouvrant par un mécanisme de ressort. Une boite de vitesse réaliste fait le lien entre le moteur factice et le différentiel.

Années 2000 : 2000-2009[modifier | modifier le code]

2000[modifier | modifier le code]

Lego Technic 8457 le Power Puller

8458 : F1 Silver Champion (1413 pièces). Elle ne représente aucune écurie particulière, on notera juste une mécanique assez simple et le capot moteur qui s'ouvre avec des ressorts.

8457 : Power puller (979 pièces). Ce modèle représente le Power Puller de l'écurie Fox Team à l'époque sponsorisée par LEGO. Un personnage est fourni avec le modèle.

2001[modifier | modifier le code]

8466 : Tout-terrain (1099 pièces). Le plus gros tout terrain produit par LEGO, son poids fait même peiner les suspensions mais sa mécanique reste très intéressante avec ses 4 roues motrices, sa boite de vitesse (la même que pour la voiture 8448) reliant le moteur factice au différentiel central et ses portes papillons qui s'ouvrent en même temps que les marche-pieds grâce à un ressort.

2003[modifier | modifier le code]

8455 : Tractopelle pneumatique (703 pièces). Un des modèles mythique de la marque, très réaliste grâce à l'utilisation de tous ses vérins pneumatiques.

2004[modifier | modifier le code]

8436 : Camion à bras articulé (1027 pièces). Modèle intéressant grâce à la facilité de modifier le module arrière pour en faire une dépanneuse, une pince ou un crochet télescopique.

2005[modifier | modifier le code]

LEGO Technic 8421 grue mobile

8421 : Grue mobile (1884 pièces). Première fois que l'on voit le système de corde pour le télescopage de la troisième partie de la flèche de la grue. Ce modèle restera le plus gros en nombre de pièces jusqu'à l'arrivée de l'UNIMOG en 2011.

2006[modifier | modifier le code]

8285 : Dépanneuse-remorqueuse américaine (1877 pièces). Un design incomparable et une taille impressionnante font de ce modèle un incontournable dans la gamme Technic.

2007[modifier | modifier le code]

8275 : Buldozer motorisé télécommandé (1384 pièces). Premier modèle entièrement pilotable à distance grâce à une télécommande infrarouge. Introduit également les nouveaux moteurs M et XL de la série Power-Fonction.

2008[modifier | modifier le code]

8297 : Tout-terrain motorisé (1097 pièces). Un système de réglage des suspensions innovant et la présence de tous les éléments électriques de la boite 8293 font le réel intérêt de ce modèle.

2009[modifier | modifier le code]

8258 : Camion grue (1877 pièces). Digne héritier du remorqueur 8285, ce camion regorge de fonctions toutes plus complexes les unes que les autres.

Années 2010 : 2010-2019[modifier | modifier le code]

2010[modifier | modifier le code]

8043 : Pelleteuse motorisé télécommandé (1123 pièces). Deuxième modèle de chantier entièrement télécommandé, la possibilité de réaliser tout ce que fait une vraie pelle la rend extrêmement réaliste et sa mécanique très complexe en fait un modèle d'exception.

2011[modifier | modifier le code]

LEGO Technic 8110, UNIMOG U400

8110 : Mercedes-Benz Unimog U400 (2049 pièces). Sorti à l'occasion du soixantième anniversaire de l'UNIMOG il devient le modèle comportant le plus de pièces. Il confirme également le retour du pneumatique depuis sa disparition en 2005 et son apparition dans un petit modèle en 2010.

2012[modifier | modifier le code]

9398 : 4×4 Crawler télécommandé (1327 pièces). Premier modèle télécommandé sur roue, ses capacités de franchissement sont au-delà des espérances. Il introduit également les nouveaux moteurs L ainsi que les servomoteurs servant à la direction.

9396 : Hélicoptère de secours (1056 pièces). Les fonctions qu'offre cet hélicoptère en font un modèle de choix, le gestions du pas collectif ainsi que les mécanismes de sortie des trains d'atterrissage ou d'ouverture de la porte arrière sont très bien réalisés.

2013[modifier | modifier le code]

Lego Technic 42009 la grue mobile MK II

42009 : Grue mobile MK II(2606 pièces). Le plus gros modèle en nombre de pièces à sa sortie, cette grue offre des fonctions qui surpassent celles de la 8421 et en font un modèle d'exception très recherché.

42000 : Voiture de course F1 (1141 pièces)

41999 : 4×4 Crawler Édition limitée télécommandé (1585 pièces). Issu d'un concours visant à faire participer un fan à la création d'un modèle, ce modèle reprend le châssis du Crawler 9398 mais la carrosserie est cette fois entièrement conçue par un fan et largement inspirées d'une muscle-car américaine.

2014[modifier | modifier le code]

42025 : Avion cargo (1297 pièces). Très impressionnant par sa taille il reproduit toute les fonctions auxquelles on pouvait s'attendre, sortie des trains d'atterrissage, réglage des différents ailerons, ouverture de la porte arrière ainsi que rotation des hélices par un moteur.

42030 : Chargeur Volvo télécommandé (1636 pièces). Troisième modèle de chantier télécommandé, il reproduit quasiment parfaitement le modèle réel, jusqu'à la couleur verte du moteur Volvo.

Voiture racers de type Technic[modifier | modifier le code]

LEGO Ferrari 599 GTB Fiorano et Ferrari Enzo

2002[modifier | modifier le code]

8461 : F1 Williams (1484 pièces)

2004[modifier | modifier le code]

8386 : F1 Ferrari 1:10 (738 pièces)

2005[modifier | modifier le code]

8653 : Ferrari Enzo 1:10 (1360 pièces)

2006[modifier | modifier le code]

8674 : F1 Ferrari 1:8 (1246 pièces)

2007[modifier | modifier le code]

8145 : Ferrari 599 GTB Fiorano 1:10 (1327 pièces)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Caroline Cordona, « LEGO : son histoire en image », sur L'Internaute,‎ (consulté le 16 janvier 2016), p. 5.
  2. a, b et c « Dossier : LEGO, quand l’empire contre attaque », sur Le Journal du Geek,‎ (consulté le 16 janvier 2016).
  3. « 8850 Rally Support Truck », sur Brickipedia (consulté le 16 janvier 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]