Le Poët-en-Percip

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Poët-en-Percip
Le Poët-en-Percip
Vue du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Nyons
Intercommunalité Communauté de communes des Baronnies en Drôme Provençale
Maire
Mandat
Lionel Estève
2020-2026
Code postal 26170
Code commune 26242
Démographie
Gentilé Pouyetiers, Pouyetières
Population
municipale
16 hab. (2018 en diminution de 11,11 % par rapport à 2013)
Densité 2,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 15′ 19″ nord, 5° 23′ 33″ est
Altitude Min. 791 m
Max. 1 340 m
Superficie 6,07 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Nyons et Baronnies
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Le Poët-en-Percip
Géolocalisation sur la carte : Drôme
Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Le Poët-en-Percip
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Poët-en-Percip
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Poët-en-Percip

Le Poët-en-Percip [lə.pɔɛt.ɑ̃.pɛʁsip] est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le Poët-en-Percip est situé à 14 km à l'est de Buis-les-Baronnies.

Rose des vents La Roche-sur-le-Buis La Rochette-du-Buis La Rochette-du-Buis Rose des vents
La Roche-sur-le-Buis N La Rochette-du-Buis
O    Le Poët-en-Percip    E
S
Plaisians Plaisians Aulan

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le Menon prend sa source sur la commune.

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Le Poët-en-Percip est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestations[modifier | modifier le code]

Dictionnaire topographique du département de la Drôme[6] :

  • 1060 : Poietium (cartulaire de Saint-Victor, 730).
  • 1293 : Castrum de Poyeto dam Percipia (Valbonnais, I, 35).
  • 1300 : Castrum de Poieto dan Percipia (Inventaire des dauphins, 245).
  • 1317 : Poetum d'Ampercipia (Valbonnais, II, 169).
  • 1415 : Poyetum de Percipia (inventaire de la chambre des comptes).
  • 1481 : Poyetum d'Aspsia supra ruppem supra Buxum (d'Hozier, III, 972).
  • 1525 : Poyetum d'Ampercici (terrier de Mévouillon).
  • 1751 : Le Poueton d'Empercip (archives de la Drôme, E 4310).
  • 1788 : Poet d'Ampercip et Poet d'Ampercipe (Alman. du Dauphiné).
  • 1891 : Le Poët-en-Percip, commune du canton de Buis-les-Baronnies.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Du Moyen Âge à la Révolution[modifier | modifier le code]

La seigneurie[6] :

  • Au point de vue féodal, le Poët-en-Percip était une terre de la baronnie de Mévouillon.
  • Avant 1060 : possession de Percipie, mère de Rupert, évêque de Gap.
  • 1332 : possession des Baux de Brantes.
  • 1349 : la terre est cédée aux dauphins.
  • Acquise par les Baux d'Avellino.
  • Fin XIVe siècle : la terre est partagée entre les Baux et les L'Espine.
  • 1428 : les L'Espine possèdent le tout.
  • 1635 : la terre passe (par mariage) aux Suarez d'Aulan, derniers seigneurs.

Sous l'Ancien Régime, la communauté gérait ses affaires de manière autonome, tous les habitants ayant part à l'assemblée du village[8].

Avant 1790, le Poët-en-Percip était une communauté de l'élection de Montélimar et de la subdélégation et du bailliage du Buis, formant une paroisse du diocèse de Gap, dont l'église était sous le vocable de Saint-Simon et dont les dîmes appartenaient au prieur de Rioms (voir ce nom)[6].

De la Révolution à nos jours[modifier | modifier le code]

En 1790, la commune est comprise dans le canton de Montbrun. La réorganisation de l'an VIII la place dans le canton de Buis-les-Baronnies[6].

Le , un Fairchild C-119 Flying Boxcar de l'USAF s'écrase sur le territoire de la commune tuant ses cinq occupants[9].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendance politique et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2020 Jacques Estève[10] PS Agriculteur retraité
2020 En cours Lionel Estève    

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Jusqu'en , la commune dépendait du canton de Buis-les-Baronnies. À la suite du redécoupage des cantons du département, elle est rattachée au canton de Nyons et Baronnies[11].

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Finances locales[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2018 en diminution de 11,11 % par rapport à 2013, la commune du Poët-en-Percip comptait 16 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres chiffres sont des estimations.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
107108103129164180156159140
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
12513214613711710510610693
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
838782647164423831
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
332519221717191918
2017 2018 - - - - - - -
1716-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Fête : le 28 octobre[14].

Loisirs[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Services et équipements[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Lieu-dit le Coup d'Huery, au nord du bourg. Lavande en cours de récolte. À l'arrière-plan, montagne de Banne, et au loin, à l'horizon à gauche, silhouette du mont Ventoux.

En 1992 : lavande (essence), tilleul, caprins, ovins, volailles, apiculture (miel)[14].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Simon.
  • Au Poët-en Percip, il n'y a plus au-dessus du village que quelques empreintes de taille dans le rocher rappelant l'existence d'une ancienne construction « forte »[réf. nécessaire].
  • Église catholique du début XIXe siècle[14] (paroissiale) Saint-Simon[réf. nécessaire].

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du Parc naturel des Baronnies provençales créé en 2015.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Escutcheon to draw-fr.svg

Le Poët-en-Percip possède des armoiries dont l'origine et le blasonnement exact ne sont pas disponibles.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 26 mars 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 26 mars 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 26 mars 2021).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 26 mars 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 26 mars 2021).
  6. a b c et d J. Brun-Durand, Dictionnaire topographique du département de la Drôme, Paris, Imprimerie nationale, (lire en ligne), page 278.
  7. Michel de la Torre, Drôme, le guide complet de ses 371 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, (ISBN 2-7399-5026-8), p. Le Poët-Célard.
  8. Roger Pierre, Libertés et contraintes des communautés villageoises dans les pays de la Drôme à la veille de la Révolution, dans Études drômoises, no 64, mars 1985, p. 21.
  9. Paul Mathevet, « Espionnage dans le ciel de la Vallée du Rhône » [PDF], (consulté le 20 février 2012).
  10. Le Poët-en-Percip sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 14 novembre 2014).
  11. Décret no 2014-191 du 20 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Drôme
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  14. a b c et d Michel de la Torre, Drôme, le guide complet de ses 371 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, (ISBN 2-7399-5026-8), p. Le Poët-en-Percip.