Le Cochon de Gaza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Cochon de Gaza

Titre original When Pigs Have Wings
Réalisation Sylvain Estibal
Scénario Sylvain Estibal
Acteurs principaux
Sociétés de production Studiocanal
Pays de production Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Comédie dramatique
Durée 98 minutes
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Cochon de Gaza (titre original anglais : When Pigs Have Wings) est un comédie dramatique franco-belgo-allemande écrit et réalisé par Sylvain Estibal, sorti en 2011.

Il aborde le conflit israélo-palestinien avec humour et dérision[1]. L'histoire se déroule en 2005, dans les semaines qui précèdent le retrait de Gaza par les Israéliens.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jaafar, un pêcheur palestinien infortuné de la bande de Gaza, attrape un jour par hasard dans ses filets un cochon vietnamien. Tiraillé entre sa foi musulmane, son envie d'améliorer la vie de son épouse, payer ses dettes et la réalité du conflit, Jaafar décide d'entreprendre avec son cochon un commerce des plus insolites avec une jeune colon russo-israélienne, Yelena. En effet, celle-ci élève elle-même des cochons et, n'ayant plus aucun cochon mâle, demande à Jaafar de lui apporter la semence du sien. Les coreligionnaires de Jaafar finissent cependant par découvrir ce qu'il a fait, on lui donne alors le choix entre mourir en traître ou mourir en martyr.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Lieu de tournage[modifier | modifier le code]

Le film a été tourné sur l'île de Malte.

Note[modifier | modifier le code]

Jafaar, le Palestinien, est incarné par un acteur israélien d'origine juive irakienne (Sasson Gabai), alors que le rôle de la jeune femme israélienne, Yelena, est tenu par une Franco-Tunisienne d'origine arabe (Myriam Tekaïa).

Distinctions[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Point » (consulté le )
  2. « Un lien sur Charlotte »
  3. « Box-office en France sur le site jpbox-office.com » (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]