Langues au Tyrol du Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Langues au Tyrol du Sud
Image illustrative de l’article Langues au Tyrol du Sud
Répartition linguistique en 2011

Langues officielles Allemand, Italien, Ladin
Langues principales Langue maternelle
(%, 2011) :
  62
  23
  4

La province du Tyrol du Sud est une région officiellement multilingue. L'italien et l'allemand sont les langues officielles de toute la province, auxquels s'ajoute le ladin dans quelques communes. C'est pourquoi la signalisation est presque entièrement bilingue ou parfois trilingue. Le gouvernement provincial voudrait privilégier la version allemande.

Chaque citoyen a le droit de s'exprimer dans sa langue maternelle avec l'administration publique, même devant un juge. Les écoles sont séparées pour chaque groupe linguistique.

Pour garantir une distribution équilibrée des emplois dans l'administration publique, il y a un système appelé proportionnalité ethnique (ita. proporzionale etnica, all. ethnischer Proporz). En occasion du recensement décennal de la population, chaque citoyen doit déclarer son appartenance à un groupe linguistique : italien, allemand ou ladin.

Groupe linguistique 1991 2001 2011
Allemand 67,99 % 69,15 % 69,41 %
Italien 27,65 % 26,47 % 26,06 %
Ladin 4,36 % 4,37 % 4,53 %

La plupart des Italiens habitent dans les villes les plus grandes. Le chef-lieu Bolzano et quatre autres communes (Laives, Bronzolo, Salorno et Vadena) ont une majorité de langue italienne. Dans 103 des 116 communes les germanophones sont le premier groupe linguistique, atteignant 99,81 % à San Pancrazio/St. Pankraz.

Les ladinophones sont nombreux dans le Val Gardena et dans le Val Badia.

Diversité ethno-linguistique[modifier | modifier le code]

Sont listés ci-dessous les pourcentages, obtenus via le recensement de la population du Tyrol du Sud, basé sur la première langue[1] :

Année Allemand Italien Ladin Autres Total Pays
1880 90,6 13,4 4,3 1,7 100,0 Autriche-Hongrie
1890 89,0 14,5 4,3 2,3 100,0 Autriche-Hongrie
1900 88,8 14,0 4,0 3,2 100,0 Autriche-Hongrie
1910 89,0 12,9 3,8 4,3 100,0 Autriche-Hongrie
1921 75,9 10,6 3,9 9,6 100,0 Italie
1961 62,2 34,3 3,4 0,1 100,0 Italie
1971 62,9 33,3 3,7 0,1 100,0 Italie
1981 64,9 28,7 4,1 2,2 100,0 Italie
1991 65,3 26,5 4,2 4,0 100,0 Italie
2001 64,0 24,5 4,0 7,4 100,0 Italie
2011 61,5 23,1 4,0 11,4 100,0 Italie

Des tensions à propos du traitement équitable et la reconnaissance des minorités linguistiques ont apporté une raison historique au séparatisme, bien que leurs protections soient garanties par une loi passée en novembre 1991[2].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]