Langues en Lettonie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Langues en Lettonie
Langues officielles Letton[1]
Langues principales
  62
  37
[Note 1]
Langues des signes Langue des signes lettone
Disposition des touches de clavier Letton[2] : QWERTY

La langue officielle de la Lettonie est le letton[1], parlé en tant que principale langue parlée à la maison par 62 % de la population en 2011. Le russe est quant à lui parlé en tant que principale langue parlée à la maison par 37 % des habitants du pays. Le letton est majoritaire dans tout le pays excepté dans les régions de Riga (la capitale) et de Latgale, où le russe est la langue de respectivement 56 % et 60 % de la population.

Le latgalien, un dialecte issu du letton, parlé en Latgale, une des quatre régions de la Lettonie, est quant à lui parlé par 164 510 locuteurs, soit 9 % de la population du pays[3],[4].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Langues maternelles[modifier | modifier le code]

R.
1
2
-

Langues maternelles
selon le recensement de 2000[5]
Langue % #
Letton 61,97 1 473 267
Russe 36,38 865 006
Autres 1,65 39 110
Total 100,00 2 377 383

Langues parlées[modifier | modifier le code]

R.
1
2
-

Principale langue parlée à la maison
selon le recensement de 2011[6]
Langue % #
Letton 62,07 1 164 894
Russe 37,23 698 757
Autres 0,70 13 161
Total 100,00 1 876 812

Russe[modifier | modifier le code]

Référendum de 2012 sur la langue russe
Pour
  •      100,0 % — 90,0 %
  •      89,9 % — 80,0 %
  •      79,9 % — 70,0 %
  •      69,9 % — 60,0 %
  •      59,9 % — 50,0 %
Contre
  •      50,0 % — 59,9 %
  •      60,0 % — 69,9 %
  •      70,0 % — 79,9 %
  •      80,0 % — 89,9 %
  •      90,0 % — 100,0 %

En 2012, un référendum a proposé plusieurs amendements à la constitution de la Lettonie pour faire du russe la deuxième langue officielle du pays, mais il a été refusé à 74,8 %[7],[8].

Français[modifier | modifier le code]

En septembre 2006, la Saeima a approuvé le projet de loi visant à faire adhérer le pays à l'Organisation internationale de la francophonie. Seul 1 % de la population (19 000 personnes)[9] maîtrise déjà le français, mais les personnes haut placées (dont l'ancienne présidente, longtemps professeur à l'université de Montréal au Canada, Vaira Vīķe-Freiberga) l'utilisent fréquemment, et une évolution grâce à l'enseignement restait donc prévue ; prévision qui se révéla avérée par les faits : entre 2010 et 2014, la Lettonie affiche une progression du nombre d'élèves et étudiants apprenant le français de + 11 %[10]. La Lettonie est donc devenue observateur de l'organisme en 2008 lors du sommet qui se tint à Québec (Canada)[11].

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.statistiques-mondiales.com/langues_officielles.htm
  2. https://www.unicode.org/cldr/charts/dev/keyboards/layouts/lv.html
  3. (lv) http://www.csb.gov.lv/sites/default/files/publikacijas/nr_13_2011gada_tautas_skaitisanas_rezultati_isuma_12_00_lv.pdf p. 6 [PDF]
  4. (en) http://data.csb.gov.lv/pxweb/en/tautassk_11/tautassk_11__tsk2011/TSG11-08.px/table/tableViewLayout1/?rxid=992a0682-2c7d-4148-b242-7b48ff9fe0c2
  5. http://data.un.org/Data.aspx?d=POP&f=tableCode%3a27%3bcountryCode%3a428%3brefYear%3a2000%3bareaCode%3a0%3bsexCode%3a0&c=2,3,5,7,9,11,13,14,15&s=refYear:desc,datum:desc&v=1
  6. (en) http://data.csb.gov.lv/pxweb/en/tautassk_11/tautassk_11__tsk2011/TSG11-07.px/table/tableViewLayout1/?rxid=992a0682-2c7d-4148-b242-7b48ff9fe0c2
  7. (en) « Latvia Russian Language Referendum Has High Turnout », the Huffington Post, (consulté le 14 mai 2012).
  8. (lv) « 2012. gada 18. februāra tautas nobalsošana par likumprojekta “Grozījumi Latvijas Republikas Satversmē” pieņemšanu », (consulté le 14 mai 2012).
  9. « La langue française dans le monde, Édition 2014. », pp. 9 et 18.
  10. « La langue française dans le monde, Édition 2014. », pp. 206 et 280.
  11. Ambassade de France en Lettonie, « Aux prémices des Journées de la Francophonie, le ministre letton des Affaires étrangères adresse ses vœux à l'Organisation internationale de la Francophonie pour son 40e anniversaire. »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 5 juillet 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]