San Pancrazio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

San Pancrazio
San Pancrazio
San Pancrazio en .
Noms
Nom allemand Sankt Pankraz
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région du Trentin-Haut-Adige Trentin-Haut-Adige 
Province Suedtirol CoA.svg Bolzano  
Code postal 39010
Code ISTAT 021084
Code cadastral I065
Préfixe tel. 0473
Démographie
Gentilé sampancraziani
Population 1 549 hab. ([1])
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 35′ 00″ nord, 11° 05′ 00″ est
Altitude Min. 735 m
Max. 735 m
Superficie 6 200 ha = 62 km2
Divers
Saint patron San Pancrazio
Localisation
Localisation de San Pancrazio
Géolocalisation sur la carte : Trentin-Haut-Adige
Voir sur la carte administrative de Trentin-Haut-Adige
City locator 14.svg
San Pancrazio
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
San Pancrazio
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
San Pancrazio
Liens
Site web http://www.comune.sanpancrazio.bz.it/

San Pancrazio (en allemand, Sankt Pankraz) est une commune italienne d'environ 1 550 habitants située dans la province autonome de Bolzano dans la région du Trentin-Haut-Adige dans le nord-est de l'Italie. Située dans le val d'Ultimo, c'est la première commune atteinte depuis Mérano.

Bien que située en Italie, la commune est à plus de 99 % germanophone.

Géographie[modifier | modifier le code]

San Pancrazio est situé à environ 11 km au sud-ouest de Mérano dans le val d'Ultimo. La vallée s'étend du val Venosta à Lana dans une direction sud-ouest et est traversé par le Valsura.

Au nord-ouest de San Pancrazio, s'élève à 2 608 m le Hochwart et à 2 474 m le Hochjoch. Au sud, se trouve le Laugenspitze (2 434 m), le Kleiner Kornigl (2 311 m) et le Großer Kornigl (2 418 m). Ces sommets font partie du massif de l'Ortles.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes sont Lauregno, Naturno, Ultimo, Borgo d'Anaunia, Lana, Senale-San Felice et Tesimo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il convient de noter les nombreuses anciennes fermes de la région, presque toutes avec des racines médiévales. Parmi elles, le Beckenchristlhof se démarque, faisant l'objet d'une étude archéologique.

Monuments et lieux d’intérêt[modifier | modifier le code]

  • Ruines du château d'Eschenlohe, dénommé château d'Ultimo depuis le XIIe siècle[2]
  • Église paroissiale de style gothique avec son clocher à 56 m de haut[2],[3]
  • Chapelle San Sebastiano à côté de l'église paroissiale
  • Chapelle Sainte-Hélène, mentionnée pour la première fois en 1338
  • Häusl am Stein, maison ayant survécu aux inondations du Valsura en 1882 car elle a été construite par inadvertance sur un bloc de pierre[4].
  • Mitterbad, centre de bien-être qui était connu aux 19e et 20e siècles. De nombreuses personnalités célèbres ont rendu visite au bain, notamment Otto von Bismarck (en 1840 et 1843), l'impératrice Elisabeth d'Autriche (en 1871, 1889 et 1897), les frères Heinrich et Thomas Mann (un long été en 1901) et le peintre Franz von Defregger. Thomas Mann a terminé son roman Les Buddenbrook à Mitterbad[5].
  • Lac d'Alborelo.

Économie[modifier | modifier le code]

En plus du tourisme et de l'agriculture de montagne, il y a quelques entreprises artisanales à San Pancrazio. L'endroit a sa propre installation de chauffage pour l'approvisionnement en chaleur.

Infrastructures et transports[modifier | modifier le code]

De San Pancrazio, il est possible d'accéder, via la route provinciale 9 dans une direction nord-est, à Lana, puis à Merano, où se trouve la jonction avec la route 38 Merano-Bolzano (MeBo). En direction sud, la route provinciale 86 traverse le val d'Ultimo.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
9 mai 2005 2010 Hermann Tumpfer SVP  
2010 En cours Thomas Holzner SVP  
Les données manquantes sont à compléter.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Josef Egger, l'un des historiens les plus célèbres du Tyrol, est né à San Pancrazio[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Popolazione Residente al 1° Gennaio 2018 », Istituto nazionale di statistica (consulté le 16 mars 2019)
  2. a b et c (it) « San Pancrazio - Val d’Ultimo-Val di Non - Alto Adige, Provincia di Bolzano », sur suedtirolerland.it (consulté le 29 février 2020)
  3. (it) « San Pancrazio Val d’Ultimo: fra storia, arte e cultura », sur www.schwemmalm.info (consulté le 29 février 2020)
  4. (de) « Häusl am Stein in St. Pankraz, Ulten », sur www.vivosuedtirol.com (consulté le 29 février 2020)
  5. « Mitterbad bei St. Pankraz im Ultental in Südtirol », sur www.ultental-valdultimo.com (consulté le 29 février 2020)