Langue des signes catalane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Langue des signes catalane
Llengua de signes catalana(ca)
Lengua de señas catalana(es)
Pays Espagne
Région Catalogne
Nombre de locuteurs 18 000 (1994)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 sgn[2]
ISO 639-3 csc
IETF csc

La langue des signes catalane, (en catalan : llengua de signes catalana, en espagnol : lengua de señas catalana LSC) est la langue des signes utilisée par les personnes sourdes et leurs proches en Catalogne. Depuis 1994, elle a été reconnue officiellement par la Generalitat de Catalunya qui approuva une loi pour la promouvoir et propager dans la communication et les administrations publiques.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La LSC est rattachée à la famille de la langue des signes française par Wittmann[3]

Elle à environ 50% de signes proches ou identiques à la langue des signes espagnole[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

Modèle:Section à La Catalogne fut la première Communauté autonome d'Espagne à ratifier une loi pour promouvoir une langue de signes. La FESOCA (Fédération de personnes sourdes catalanes) est une ONG fondée en 1979 pour représenter et défendre les lois des associations et personnes sourdes pour obtenir une pleine participation et intégration sociales, elle organise plusieurs meetings, des cours et des activités.

Il y a divers groupes de recherche de la LSC comme ILLESCAT (Centre d’Études de la LSC), qui étudie la langue et crée des néologismes. La Plate-forme pour les Droits Linguistes et Culturels des Utilisateurs de la LSC ou LSC, Ara! a pu obtenir une loi pour fomenter la langue avec l'estatut[pas clair].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ethnologue.com
  2. code générique
  3. Wittmann 1991, p. 282

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Wittmann, « Classification linguistique des langues signées non vocalement », Revue québécoise de linguistique théorique et appliquée, vol. 10, no 1,‎ , p. 215-288 (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]