Statut des langues des signes en Amérique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Americas (orthographic projection).svg

Le statut des langues des signes en Amérique diffère selon les pays, seuls une dizaine ont reconnu une ou plusieurs langue des signes, à différents niveaux.

Langues des signes inscrites dans la Constitution[modifier | modifier le code]

Langue inscrite dans la constitution mais non reconnue[modifier | modifier le code]

  • Venezuela : La langue des signes vénézuélienne est inscrite dans la constitution en 1999[1]:
    Article 81 « [...] On reconnaîtra aux personnes atteintes de surdité le droit de s'exprimer et communiquer dans le langage des signes vénézuéliens. ».
    Mais cette langue reste intérieure par rapport des langues officielles de Venezuela[1]:
    Article 9 « La langue officielle est le Castillan, les langues indigènes sont aussi d'utilisation officielle pour les peuples indigènes et doivent être respectées dans tout le territoire de la République, afin de constituer le patrimoine culturel de la Nation et de l'humanité. »

Langues des signes reconnues par la Loi[modifier | modifier le code]

Reconnaissance totale[modifier | modifier le code]

  • Brésil : La langue des signes brésilienne est reconnue par le gouvernement brésilien en 2002[2].
  • Colombie : La langue des signes colombienne est reconnue le 11 octobre 1996[3]:
    Loi 324 article 2 : « L'état colombien reconnaît la langue des signes, tant que la langue propre de la communauté sourde dans le pays. »
  • Mexique : La langue des signes mexicaine est reconnue le et la loi est publiée le [4]:
    Article 14 de la loi générale pour l'inclusion des personnes handicapées : « La langue des signes mexicaine est officiellement reconnu comme une langue nationale et il fait partie du patrimoine linguistique pour la nation mexicaine. »
  • Pérou : En 2010, la langue des signes péruvienne est reconnue par la loi no 29535[5].
  • Salvador : La langue des signes salvadorienne est reconnue le 14 juillet 2014[6] (ou 20 juin 2014[7]):
    « La langue des signes salvadorienne (LESSA) est reconnue comme la langue officielle naturel et utilisé par les personnes sourdes salvadoriens par conséquent, il est du devoir de l'État de l'enseigner et de la conservation de cette langue. »

Reconnaissance partielle[modifier | modifier le code]

Cas particuliers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La constitution bolivarienne du Venezuela (Traduction non officielle) (fr)[PDF]
  2. (pt) « La loi no 10436 du 24 avril 2002. », sur www.planalto.gov.br (consulté le 16 juin 2015)
  3. (es) « Loi 324 de 1996 », sur www.mincit.gov.co (consulté le 19 juin 2015)
  4. (es) « Loi générale pour l'inclusion des personnes handicapées », sur www.sep.gob.mx (consulté le 19 juin 2015)
  5. (es) « Ley 29535 », sur docs.peru.justia.com (consulté le 20 juin 2015)
  6. (es) « Assemblée législative de la République de Salvador », sur www.asamblea.gob.sv (consulté le 19 juin 2015)
  7. (es) « Chambre approuve les réformes qui reconnaissent la LESSA comme une langue naturelle et officielle des sourds », sur www.asamblea.gob.sv (consulté le 19 juin 2015)

Article connexe[modifier | modifier le code]