La Grande Évasion (film, 1963)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le film de John Sturges. Pour le film de Raoul Walsh, voir La Grande Évasion.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Grande Évasion.
La Grande Évasion
Titre original The Great Escape
Réalisation John Sturges
Scénario James Clavell
W. R. Burnett
Paul Brickhill (roman)
Acteurs principaux
Sociétés de production Mirisch Company
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Guerre
Durée 172 minutes
Sortie 1963

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Grande Évasion (The Great Escape) est un film américain de John Sturges sorti en 1963 d'après le récit de Paul Brickhill. Les faits décrits dans le livre dont le film est tiré sont intégralement vrais.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1943 dans le cadre de la Seconde Guerre mondiale, des aviateurs britanniques, canadiens, australiens, polonais et américains, qui ont déjà essayé de s'évader, se retrouvent dans un camp de prisonniers de la Luftwaffe (Stalag Luft III). Ils profitent de leurs conditions de vie relativement confortables pour organiser une fuite collective (prévue pour 250 personnes) par un tunnel...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Ce film est une adaptation du récit du même nom de Paul Brickhill, lui-même interné au Stalag Luft III, où les évènements se déroulèrent.
  • Le film fut tourné dans la banlieue de Munich, dans les studios de Bavaria Film et dans la forêt allemande (la production a d'ailleurs dédommagé le gouvernement en achetant 2000 graines d'arbres pour repeupler la forêt abîmée par le tournage). Le Stalag Luft III y fut reconstitué pratiquement à l'identique de celui à l'origine.
  • Il y avait un seul Américain, membre de l'armée britannique, dans le camp lors de l'évasion qui a servi de base au scénario : le major Johnnie Dodge, qui fut repris et envoyé à Oranienburg-Sachsenhausen.
  • Lorsque James Coburn est assis au bistrot, il lit le journal Libération qui était à l'époque un journal de la Résistance française et ne se lisait donc que de manière clandestine.
  • La moto conduite par Steve McQueen est exactement la même que celle de Fonzie dans la série télévisée Happy Days, une Triumph T110 de 1962. Toutes les cascades en moto ont été réalisées par Steve McQueen lui-même, sauf une : à la frontière suisse, c'est Bud Ekins qui réalise le saut (3,70 mètres de haut et 20 mètres de long). La scène fut réalisée en une seule prise. Steve McQueen va même jusqu'à piloter une autre moto en jouant le rôle d'un poursuivant allemand.
  • Les films d'animation Chicken Run et Toy Story 3 s'inspirent de ce film pour le concept de l'évasion.
  • Un téléfilm américain The Great Escape II : the untold story (1988), avec Christopher Reeve dans le rôle principal, propose une suite : des rescapés traquent les auteurs du massacre final pour les traîner devant un tribunal.

Le site du Stalag Luft III est aujourd'hui visible à Żagań, en Pologne occidentale, non loin de la frontière allemande. Un musée y relate l'histoire des Stalag.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Non crédité au générique
  2. (en) « The Great Escape », sur The Numbers,‎ 21 février 2011.
  3. (fr) « La Grande Evasion », sur Jp's Box-office,‎ 21 février 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]