Jean-Pierre Duclos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duclos.
Jean-Pierre Duclos
Naissance
Drapeau de la Suisse Suisse
Nationalité suisse
Décès (à 84 ans)
Profession acteur

Jean-Pierre Duclos est un acteur suisse né le [1] et mort le 19 février 2016[2]. Spécialisé dans le doublage, il fut surtout la voix de Sean Connery dans James Bond.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études classiques au collège de Genève, il s'inscrit au Conservatoire. En 1951, il part à Paris pour tenter sa chance. Dès lors, il suit les cours de René Simon puis ceux de Marianne Stein à l'école Max Reinhardt. Comme bon nombre de comédiens, il fait ses débuts au théâtre.

En 1953, il fait la création de Dona Rosita de Lorca aux côtés de Sylvia Montfort puis celle du Cercle de craie de Klabund. En 1954, il découvre l'univers du doublage et prêtera sa voix par la suite à divers acteurs comme Peter Graves, James Coburn ou encore Karl-Heinz Böhm dans la saga des Sissi. En 1962, il est choisi pour devenir la voix française de Sean Connery dans le rôle de James Bond (Jean-Claude Michel avait lui aussi auditionné) et y restera fidèle jusqu'au dernier opus de celui-ci en 1971[3].

En 1983, lassé par le quotidien parisien, il prend sa retraite anticipée et se retire dans les Alpes, près de sa Suisse natale.

Il décède le 19 février 2016.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « page biographique », sur objectif cinéma
  2. « Blog sur le doublage », sur www.objectif-cinema.com (consulté le 13 juin 2016)
  3. Jamais plus jamais, sorti en 1983, est une ré-adaptation du roman Opération Tonnerre et ne fait pas partie de la saga James Bond.
  4. 1er et 2e doublages.
  5. Doublé seulement en 1964.
  6. Doublé seulement en 1974.
  7. Doublé seulement en 1973.
  8. Jean-Claude Michel et Igor De Savitch étant indisponibles.