Le Dernier Train de Gun Hill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Dernier Train de Gun Hill
Titre original Last Train From Gun Hill
Réalisation John Sturges
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 94 min
Sortie 1959

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Dernier Train de Gun Hill (Last Train From Gun Hill) est un western américain de John Sturges sorti en 1959.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une jeune indienne est tuée sous les yeux de son fils par deux hommes, Rick et Lewis, qui tentaient de la violer. Avant de mourir, elle a eu le temps de cravacher au visage l’un de ses agresseurs. Cette indienne est aussi la femme du shérif Matt Morgan (Kirk Douglas), qui jure de retrouver les coupables dont son fils lui a fourni le signalement. Matt dispose également de la selle de l’un d’entre eux, laissée sur place : celle-ci est au nom de Craig Belden (Anthony Quinn), un vieil ami qui lui a jadis sauvé la vie et qu’il n’a pas revu depuis longtemps. Celui-ci est devenu un très riche éleveur qui fait la pluie et le beau temps dans la petite ville qui vit sous sa coupe et où tout lui appartient : hôtels, saloon, cercle de jeux et jusqu’au shérif local.

Pensant que les coupables figurent parmi ses employés, Matt décide d’aller le voir. Dans le train, il est abordé par Linda. Il s’agit de la maîtresse de Craig, qui rentre de l’hôpital où elle a fait un séjour d’une dizaine de jours après avoir été tabassée par Craig, à l’instigation de son fils. Reconnaissant la selle et prise de sympathie pour Matt, elle l’avertit qu’il va avoir à affaire à forte partie et lui conseille de renoncer.

Pendant ce temps, Rick est rentré au ranch. Son père, excédé d’avoir pour fils un lâche et un bon à rien, lui demande ce qu’est devenue sa selle et exige qu’il la retrouve. Il lui demande également comment il s’est fait la profonde coupure qui a déchiré sa joue, pensant qu’il s’agit d’une griffure de femme, cela flatte son orgueil de père. Rick répond par un mensonge et l’affaire en reste provisoirement là.

A l’arrivée du train en gare, des hommes de Craig sont venus chercher Linda, qui refuse de les suivre et dit qu’elle préfère loger à l’hôtel. Beero, le contremaître de Craig, aperçoit alors Matt et la selle. Les deux hommes se toisent et Matt dit à Beero qu’il rapporte sa selle à Craig.

Beero galope jusqu’au Ranch et avertit Craig qu’un étranger a sa selle et va venir le voir. Craig, qui s’attend à rencontrer un petit voleur essayant de monnayer son larcin et s’apprête à le recevoir en conséquence, constate avec surprise qu’il s’agit de son vieil ami Matt, devenu shérif. Les deux hommes sont heureux de se retrouver, mais leur joie est vite assombrie quand Matt révèle à Craig le but de sa visite. Craig comprend tout de suite que l’auteur du meurtre de la femme de Matt est son fils. Il ment si mal que Matt comprend rapidement de quoi il en retourne. Comme Craig refuse de livrer Rick à Matt, les deux hommes se quittent fâchés. C’est la fin de leur amitié.

Le prochain train quitte la ville à six heures, Matt ne dispose donc que de quelques heures pour mettre la main sur les assassins et repartir avec ses prisonniers. Il se rend compte rapidement qu’il ne recevra aucune aide, et surtout pas du shérif local. Un homme ose même lui asséner : « ici, on n’arrête pas le meurtrier d’une indienne, on le récompense », ce qui déchaîne la colère de Matt.

Pendant ce temps, au ranch, Craig dit à son fils qu’il sait tout et qu’il risque de payer cher le meurtre qu'il a commis, car Matt est maintenant à ses trousses. Lewis voulant alors intervenir, Craig le met à la porte sur le champ. Puis Craig laisse partir Rick en ville mais accompagné par plusieurs de ses hommes pour le protéger.

Matt, qui a reconnu les chevaux du ranch Belden attelé à la porte du saloon, s’introduit subrepticement dans l’immeuble où Rick et ses compagnons jouent aux cartes au rez de chaussée. Rick quitte la table de jeu quelques instants pour aller aux toilettes qui sont à l’étage. Matt aperçoit ses chaussures derrière un rideau et le neutralise d’un coup de crosse. Puis, il descend l'escalier avec le corps de Rick sur une épaule et tient en respect les hommes de main de Craig avant de les désarmer et de les enfermer. Puis, il traverse ainsi la petite ville médusée. Ne pouvant obtenir la collaboration du shérif, il gagne sa chambre et attache Rick au lit avec des menottes.

La nouvelle se répand comme une trainée de poudre. Craig part en ville avec une douzaine d’hommes pour délivrer Rick. Un premier échange de coups de feu n’aboutissant à rien sauf à risquer la vie de son fils, il monte jusqu’à la chambre de Matt pour parlementer, en fait pour détourner son attention pendant que ses hommes vont tenter de tuer son ancien ami. La tentative échoue et Matt, glacial, le prévient que maintenant ils sont quittes, qu’il ne lui doit plus rien. La rupture entre les deux hommes est désormais consommée.

Linda a une entrevue orageuse avec Craig, au terme duquel elle lui signifie qu’elle le quitte. Installée dans le même hôtel que Matt, dans la chambre voisine, elle est admirative face au cran dont il fait preuve et peut-être secrètement amoureuse de lui. Ils ont une brève rencontre au cours de laquelle il lui confie qu’il lui faudrait un fusil. Consciente de ce qu’elle risque, elle commence par refuser. Puis, au péril de sa vie, elle va finalement lui en procurer un.

Pendant ce temps, Lewis, le comparse de Rick, met le feu à l’hôtel pour faire sortir Matt. Celui-ci sort effectivement, mais avec le canon du fusil sous le menton de Rick. Matt et Rick traversent en carriole la petite ville pour gagner la gare. En cours de route, Lewis tire sur lui et le manque mais tue Rick tandis que Matt abat Lewis. Rick et Lewis sont morts. Matt enlève à Rick les menottes, désormais inutiles.

Craig, fou de douleur et de rage, court vers le train et défie Matt, qui l’abat à son tour. Mourant, Craig recommande à Matt de bien élever son fils.

Après un dernier regard vers Matt, Linda quitte seule la petite ville, où rien ne sera jamais plus comme avant.


Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

  • Le film est sorti en DVD le chez Paramount au format 1.77:1 panoramique 16/9 en anglais, français, italien, espagnol et allemand en dolby digital mono 1.0 avec sous-titres français, anglais, italiens, espagnols, allemands et une autre vingtaine de langues. Pas de suppléments inclus [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]