Dournazac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Haute-Vienne
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Haute-Vienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Dournazac
Le château de Montbrun à Dournazac.
Le château de Montbrun à Dournazac.
Blason de Dournazac
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Haute-Vienne
Arrondissement Rochechouart
Canton Rochechouart
Intercommunalité Communauté de communes Pays de Nexon-Monts de Châlus
Maire
Mandat
Christian Bonnat
2014-2020
Code postal 87230
Code commune 87060
Démographie
Population
municipale
641 hab. (2014)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 37′ 33″ nord, 0° 55′ 02″ est
Altitude Min. 288 m – Max. 498 m
Superficie 35,97 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Vienne
City locator 14.svg
Dournazac

Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Vienne
City locator 14.svg
Dournazac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dournazac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dournazac
Liens
Site web montsdechalus.fr

Dournazac (Dornasac en occitan) est une commune française située dans le département de la Haute-Vienne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle est intégrée au parc naturel régional Périgord-Limousin.

Ses habitants s'appellent les Dournazacois et les Dournazacoises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la commune de Dournazac en Haute-Vienne.

Dournazac, située six kilomètres à l'ouest de Châlus et 36 km au sud-ouest de Limoges, dispose d'un territoire communal d'une superficie de 30 km2.

Ce territoire est traversé par plusieurs cours d'eau, dont le plus important est la Dronne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Dournazac est limitrophe de six autres communes, dont deux relevant du département de la Dordogne. Au nord-ouest, le territoire de la commune de Cussac n'est éloigné que de 150 mètres environ de celui de Dournazac.

Rose des vents Champagnac-la-Rivière Châlus Rose des vents
La Chapelle-Montbrandeix N
O    '    E
S
Mialet
(Dordogne)
Firbeix
(Dordogne)
Bussière-Galant

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[2]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1913 1919 Lafarge    
décembre 1919 1940 Jean Chatenet PCF  
         
1944 1953 Jean Rebeix    
mai 1953 1975 Adolphe Navaud    
décembre 1975 juin 1995 Marcel Siardet    
juin 1995 mars 2008 Jean Meynard PCF  
mars 2008 avril 2014 Alice Bercheny[3] PS  
avril 2014 en cours Christian Bonnat    

Bien que relevant du canton de Saint-Mathieu, Dournazac fait partie de la communauté de communes des Monts de Châlus.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 641 habitants, en diminution de -4,9 % par rapport à 2009 (Haute-Vienne : 0,36 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 560 1 859 1 997 1 983 2 291 2 308 2 295 2 407 2 355
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 252 2 265 2 223 2 043 2 092 2 124 2 460 2 498 2 494
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 508 2 503 2 332 2 122 2 002 1 783 1 721 1 546 1 414
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 257 1 138 1 006 851 810 728 710 674 641
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006 [7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Fête de la châtaigne
Dournazac, le jour de la fête de la châtaigne.

La fête de la châtaigne de Dournazac, le dernier dimanche d'octobre, attire dans les monts de Châlus une imposante fréquentation, autour de la célébration du terroir limousin et de son fruit emblématique[8].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Montbrun
Le château de Montbun.
  • L'église Saint-Sulpice[9] XIIe siècle ;
  • le château de Montbrun[10], XIIe siècle, XVe siècle ;
  • l'abbaye de Thavaud, XIIe siècle ;
  • La commune comprend aussi un souterrain répertorié qui a fait l'objet de fouilles orientées sur le Moyen Âge[11]. Ce site est à 180 m au nord de la D 64 le long de la limite de commune avec La Chapelle, et à 500 m au nord-est du site gallo-romain les Couvents sur cette dernière commune.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Dournazac est entièrement incluse dans la « zone tampon » de la vaste « réserve de biosphère du bassin de la Dordogne », un espace protégé et géré Natura 2000[12] (5 070 km2).

Elle fait également partie du parc naturel régional Périgord-Limousin[13].

La ZNIEFF continentale de type 1 du « bois des Essarts »[14], soit 702,41 hectares, concerne Châlus, Champagnac-la-Rivière, La Chapelle-Montbrandeix, Cussac et Dournazac. Elle comprend l'étang de Masselièvre à l'ouest (sur La Chapelle) et le ruisseau de Brie à l'est (sur Champagnac). Entre les deux, une vieille châtaigneraie intéressante pour les insectes saproxyliques qu'elle abrite.

La commune comprend aussi un site d'intérêt communautaire (SIC) dans le cadre de la directive Habitat : la zone spéciale de conservation (ZSC) du réseau hydrographique de la Haute Dronne[15], qui couvre le cours d'eau de sa source à Saint-Pardoux-la-Rivière.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Dournazac (Haute-Vienne).svg

Les armoiries de Dournazac se blasonnent ainsi :

De sinople au châtaignier d'or fruité du même; mantelé d'azur chargé d'une plane d'argent, emmanchée au naturel, posée en fasce les poignées vers la pointe.

Étape[modifier | modifier le code]

Le GR 4 qui va de Royan à Grasse traverse l'ouest de la commune. Il est commun avec le GR 654, chemin de Saint-Jacques (voie de Vézelay).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]