Ligue féminine de basket 2010-2011

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis LFB 2011)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ligue féminine de basket
2010-2011
Description de l'image Logolfb.gif.
Généralités
Sport basket-ball
Édition XIIIe édition
Date du au

Palmarès
Tenant du titre Tarbes
Vainqueur Bourges
Promu(s) Hainaut Saint-Amand
Charleville-Mézières
Relégué(s) Calais
Toulouse

Navigation

La saison 2010-2011 de la LFB est la 13e édition de la Ligue féminine de basket et se dispute avec 14 équipes.

À la fin de la saison régulière, les équipes classées de 1 à 4 sont automatiquement qualifiées pour les demi-finales des play-off. Le vainqueur de ces play-off est désigné champion de France.

Les équipes classées 13e et 14e de LFB à l’issue de la saison régulière du championnat sont reléguées en NF1. Elles seront remplacées par le club champion de France de NF1 ainsi que le club classé premier à l’issue de la saison régulière (ou deuxième si le champion de France termine premier) à condition qu’ils satisfassent les règles du contrôle de la gestion financière et du cahier des charges imposé aux clubs de LFB. Dans le cas contraire, le 13e, voire le 14e, peuvent être repêchés si un ou les deux clubs de NF1 ne remplissent pas ces conditions.

Qualifications pour les coupes d’Europe[modifier | modifier le code]

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Kristen Mann (ici avec Tarbes) arrive à Charleville.
Saison réussie pour la jeune Lætitia Kamba en défense sur Endene Miyem, championne de France avec Bourges.

Les finances de Toulouse ont entraîné une confirmation tardive de l'engagement du club, mettant un terme aux espoirs de repêchage du SO Armentières, treizième de la saison passée, qui accompagne la lanterne rouge Limoges ABC dans la division inférieure. Les deux promus sont l'ASPTT Charleville-Mézières et Hainaut Saint-Amand, héritier de l'Union Hainaut Basket (relégué pour des raisons financières à l'été 2009).

Plusieurs équipes s'étant renforcées, le niveau des équipes est homogène et plus fort que la saison passée[1]. L'arrivée de trois équipes françaises en quarts de finale de l'Eurocoupe (Arras en finale), de Bourges en quart de finale de l'Euroligue[2] confirme cette hausse de niveau.

Si Isabelle Yacoubou-Dehoui s'est exilée en Italie, la LFB enregistre le retour d'Espagne de Krissy Badé. Plusieurs joueuses de WNBA 2010 ont rejoint la compétition : Erin Thorn (Tarbes, remplacée en cours de saison par Roneeka Hodges), Allison Hightower (Nantes), Mistie Bass (Challes) et la star du contre Alison Bales (Hainaut), sans oublier la MVP du dernier championnat Leilani Mitchell. D'autres joueuses ont aussi une expérience WNBA comme Kristen Mann (Charleville, ex-Tarbes). Malgré le départ de Kathleen Mac Leod, la LFB compte toujours deux internationales australiennes : Hollie Grima (Aix) et Alicia Poto (Montpellier). L'All-Star FIBA Catherine Joens renforce Bourges.

La saison régulière voit une domination constante de Bourges, qui ne perd que deux rencontres. Un peloton formé du champion en titre Tarbes, porté par la monténégrine Jelena Dubljević, Montpellier et Challes (avec dans ses rangs la MVP Mistie Bass et la jeune meneuse Alexia Plagnard) rejoint les play-offs. Si Nantes réussit à obtenir le même bilan que l'an passé (avec un nouveau succès au Challenge Round) malgré une cascade de blessures de longue durée de plusieurs joueuses et le poids des compétitions européennes[3], Arras régresse à la septième place et Villeneuve d'Ascq privé une grande partie de la saison d'Émilie Gomis et Élodie Bertal finit seulement dixième. Qualifié en Euroligue, Mondeville y réussit de bons débuts avant de baisser en régime et connaît lui aussi un championnat difficile surtout dans l'hiver et finit huitième[4]. Autre équipe en dessous de ses ambitions, Aix passe la saison dans le bas de tableau[5] et finit douzième, premier non-relégable. Renforcé par Katarina Manic et Jennifer Humphrey, Basket Landes manque de peu l'accession aux plays-offs avec une cinquième place[6]. Les deux promus Hainaut et Charleville ne manquent pas leurs débuts : Hainaut voit la confirmation de Lætitia Kamba[7], alors que les ardennaises se révèlent intraitables à domicile avec plusieurs joueuses issues de la NF1 (Amel Bouderra, Djene Diawara) et le leadership de Kristen Mann[8] : les deux promus obtiennent 10 victoires pour 16 défaites au même rang que l'ESBVA (neuvième ex-aequo). Dans les équipes reléguées, Calais joue crânement sa chance malgré une étrangère en moins[9], alors que Toulouse subit plusieurs lourdes défaites, la faute à un effectif trop réduit surtout après la blessure en pré-saison de Nina Bogićević, malgré la belle saison de Chandrea Jones[10].

La fin de la saison voit la retraite sportive de l'entraîneur de Tarbes Alain Jardel, figure marquante du basket français[11]. Sont nommées MVP de la saison régulière : Emmeline Ndongue pour les Françaises, Mistie Bass pour les étrangères et Esther Niamke-Moisan pour les espoirs[12].

Club Salle Capacité Villes
Giallo e Rosso.svg Pays d'Aix Basket 13 Complexe sportif de la Pioline 1 200 Aix-en-Provence
600px Rosa e Blu.png ASPTT Arras Halle des sports Richard Tetelin 1 500 Arras
Arancione e Nero.svg CJM Bourges Basket Palais des sports du Prado 3 100 Bourges
600px Giallo e Blu.svg COB Calais Salle Calypso 3 300 Calais
Bianco e Verde.svg Challes-les-Eaux Basket Salle polyvalente 1 200 Challes-les-Eaux
600px Rosso e Nero.svg Flammes Carolo basket Salle Bayard 1 500 Charleville-Mézières
Bianco e Blu.svg Basket Landes Salle Laloubère (Saint-Sever) 1 100 Mont-de-Marsan
Bianco e Azzurro.svg Basket Lattes Montpellier Agglomération Palais des sports de Lattes 1 000 Lattes
Bisection vertical White HEX-FF0000.svg USO Mondeville Halle Bérégovoy 2 500 Mondeville
Bianco e Blu.svg Rezé-Nantes Basket 44 Palais des sports de Beaulieu 4 984 Nantes
600px HEX-804000 HEX-008000.svg Hainaut Saint-Amand Salle Maurice-Hugot 2 000 Saint-Amand-les-Eaux
Bianco e Viola.svg Tarbes Gespe Bigorre Palais des sports du quai de l'Adour 2 000 Tarbes
Rosa e Nero.png Toulouse Métropole Basket Petit palais des sports 2 500 Toulouse
Bisection vertical White HEX-FF0000.svg ESB Villeneuve-d’Ascq LM Le Palacium 1 800 Villeneuve-d'Ascq

Clubs par année dans l’élite[modifier | modifier le code]

Club Dernière montée Club Dernière montée
Aix-en-Provence 1981 Challes-les-Eaux 2005
Bourges 1991 Arras 2006
Tarbes 1992 Landes 2008
Mondeville 1996 Rezé-Nantes 2008
Villeneuve-d’Ascq 2000 Toulouse 2009
Lattes-Montpellier 2001 ASPTT Charleville-Mézières 2010
COB Calais 2003 Hainaut Saint-Amand 2010

La saison régulière[modifier | modifier le code]

Matches de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Classement de la saison régulière[modifier | modifier le code]

En cas d’égalité, les clubs sont départagés en fonction des résultats obtenus lors de leurs confrontations directes, indiquées entre parenthèses si nécessaire.

Classement à la fin de la saison régulière[13] :

Rang Équipe Pts J G P Pp Pc Diff
1 Bourges (F) 50 26 24 2 1797 1418 379
2 Challes-les-Eaux (1,045) 44 26 18 8 1736 1630 106
3 Tarbes (T) (1,010) 44 26 18 8 1726 1619 107
4 Lattes-Montpellier (C) (0,944) 44 26 18 8 1737 1587 150
5 Landes 43 26 17 9 1704 1613 91
6 Rezé-Nantes 42 (*) 26 17 9 1829 1655 174
7 Arras 39 26 13 13 1702 1687 15
8 Mondeville 38 26 12 14 1642 1704 -62
9 Hainaut (P) (1,062) 36 26 10 16 1558 1622 -64
10 Villeneuve-d’Ascq (1,004) 36 26 10 16 1668 1720 -52
11 Charleville-Mézières (P) (0,933) 36 26 10 16 1551 1624 -73
12 Aix-en-Provence 35 26 9 21 1759 1841 -82
13 Calais 30 26 4 22 1595 1817 -222
14 Toulouse 28 26 2 24 1442 1709 -267
Qualification pour les play-off 2011
Qualification pour le Challenge Round
Relégation en Ligue 2
(T) Tenant du titre 2010
(F) Finaliste 2010
(P) Promu 2010
(C) Vainqueur de la coupe de France

(*) Nantes a eu un point de pénalité pour dépassement de la masse salariale autorisée la saison précédente[14].

Leader journée par journée[modifier | modifier le code]

CJM Bourges BasketUSO Mondeville

Les play-offs[modifier | modifier le code]

Les demi-finales et les finales se jouent en deux manches gagnantes. Le match aller se joue chez de l’équipe la moins bien classée lors de la saison régulière, le match retour et le match d’appui éventuel chez l’équipe la mieux classée.

Demi-finales Finale
                       
Jeu 21 avril, dim 24 avril, Jeu 28 avril    
 [1] Bourges  2  72  65  
Dim 1er mai, jeu 5 mai
 [4] Lattes-Montpellier  0  45  55    
 [1] Bourges  2  71  71  
Mer 20 avril, sam 23 avril, mer 27 avril
   [3] Tarbes  0  53  59  
 [2] Challes-les-Eaux  0  60  66  
 [3] Tarbes  2  72  75    
Suivi de la série.
Score de l’équipe recevante.
Score de l’équipe en déplacement.

Matchs du Challenge Round[modifier | modifier le code]

Les matches du Challenge Round se jouent sur deux matches ; le vainqueur de chaque série est celui qui totalise le plus de points lors des deux manches (les matches nuls sont autorisés). Le match aller se joue chez l’équipe la moins bien classée lors de la saison régulière, le match retour chez l’équipe la mieux classée.

Quarts de finale Demi-finales Finale
                               
Mer 20 avril, sam 23 avril        
 [5] Basket Landes  76  87  163
Mar 27 avril, ven 30 avril
 [12] Aix-en-Provence  52  61  113  
 [5] Basket Landes  59  65  124
Mer 20 avril, ven 22 avril
   [8] Mondeville  70  63  133  
 [8] Mondeville  70  73  143
Ven 6 mai, lun 9 mai
 [9] Hainaut  60  68  128  
 [8] Mondeville  66  64  130
Mer 20 avril, sam 23 avril
   [6] Rezé-Nantes  66  68  134
 [6] Rezé-Nantes  79  59  138
Mar 27 avril, ven 30 avril
 [11] Charleville  64  65  129  
 [6] Rezé-Nantes  59  72  131
Mer 20 avril, sam 23 avril
   [7] Arras  71  50  121  
 [7] Arras  77  84  161
 [10] Villeneuve-d’Ascq  77  77  154  
Score cumulé.
Score de l’équipe recevante.
Score de l’équipe en déplacement.

Nantes-Rezé remporte pour la seconde année consécutive le Challenge Round, qualificatif pour l'Eurocoupe[15].

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Un final qui s'annonce haletant », Ligue féminine de basket (consulté le 13 mai)
  2. « Fin de l'aventure pour Bourges », ligue féminine de basket, (consulté le 13 mai 2011)
  3. « Thierry Frère et Laurent Buffard dévoilent leurs ambitions », Les Déferlantes, (consulté le 13 mai 2011)
  4. « Villeneuve d'Ascq doit se réveiller », Ligue féminine de basket, (consulté le 13 mai 2011)
  5. « le Pays d'Aix retrouve des couleurs », Ligue féminine de basket, (consulté le 13 mai 2011)
  6. « Basket Landes tout puissant », Ligue féminine de basket, (consulté le 13 mai 2011)
  7. « Hainaut Basket veut encore pêcher du gros », Ligue féminine de basket, (consulté le 13 mai 2011)
  8. « C'était Noël avant l'heure à Charleville », Ligue féminine de basket, (consulté le 13 mai 2011)
  9. « Statu quo en tête, Calais résiste », Ligue féminine de basket, (consulté le 13 mai 2011)
  10. « Toulouse a frôlé l'exploit », Ligue féminine de basket, (consulté le 13 mai 2011)
  11. « Jardel/Vincent, le choc des générations », Sports.fr, (consulté le 13 mai 2011)
  12. « Ndongue, Bass et Niamke MVP 2011 », FFBB, (consulté le 21 avril 2011)
  13. « Saison 2010/2011 », Ligue Féminine de Basket (consulté le 18 avril 2011)
  14. « LFB LFB: Sanction confirmée pour Nantes Rezé », Sports.fr, (consulté le 18 avril 2011)
  15. « Les Déferlantes de nouveau européennes », Nantes Ma ville, (consulté le 11 mai 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]