Arras Pays d'Artois Basket Féminin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arras Pays d'Artois basket Féminin
Logo du Arras Pays d'Artois basket Féminin
Généralités
Nom complet Arras Pays d'Artois Basket Féminin
Noms précédents ASPTT Arras
Fondation 2008
Statut professionnel Oui
Couleurs Rose et prune
Salle Halle des sports Richard-Tetelin
(2000 places)
Siège Rue Émile-Zola
62000 Arras
Championnat actuel Ligue féminine de basket
Président Bernard Pot et Jean-Marie Prestaux[1]
Entraîneur Cécile Piccin
Site web http://www.basketlfb.com/arras

Maillots

 
Domicile jersey
Domicile jersey
 
Domicile shorts
 
Domicile


Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Ligue féminine de basket 2014-2015
0

Arras Pays d'Artois Basket Féminin (anciennement ASPTT Arras) est un club français de basket-ball féminin évoluant en ligue (LFB), le plus haut niveau du championnat de France féminin. Le club est basé dans la ville d'Arras.

Historique[modifier | modifier le code]

Logo de l'ASPTT Arras.

2003-2004[modifier | modifier le code]

Après trois saisons en NF2, l'ASPTT Arras revient en Nationale Féminine 1.

2005-2006[modifier | modifier le code]

En s’assurant de la première place, Arras décroche son billet pour la Ligue féminine, portant à cinq le nombre de clubs nordistes en LFB. En Coupe de France, après avoir sorti le Stade clermontois en 1/16e de finales, Arras s'incline au tour suivant face à Villeneuve-d'Ascq.

2006-2007[modifier | modifier le code]

Après être arrivé en deuxième moitié de tableau, Arras poursuit une année de plus en Ligue féminine. En 2007, Le club change de nom pour s'appeler Arras Pays d'Artois basket féminin.

2009-2010[modifier | modifier le code]

Le 10 octobre 2009, Arras s'impose sur le parquet de Bourges en prolongation (84-81). En terminant à la 3e place du classement du championnat régulier, Arras s'offre une place pour l'Eurocoupe 2010-2011.

2010-2011[modifier | modifier le code]

Le 3 mars 2011, Arras s'impose en demi-finale de l'Eurocoupe face à l'équipe russe de Tchevakata Vologda en obtenant le nul 66 à 66 en Russie après une victoire 67 à 66 à l'aller. Cette bonne campagne européenne améliore les affluences des matchs à domicile. Le club évolue ainsi à guichets fermés lors du quart de finale retour contre Novosibirsk et en demi-finale. Pour le match retour de la finale, la capacité de la salle est portée à environ 2 500 personnes grâce à l'installation de nouvelles tribunes mobiles. Lors du match aller de la finale, Arras accroche un match nul en Israël face à l'Elitzur Ramla sur le score de 61 partout. Lors du match retour, après un bon premier quart temps, terminé 13 à 5 en faveur des joueuses d'Arras, l'Elitzur Ramla remporte le second quart temps sur le score de 28 à 9 pour mener de 11 points à la mi-temps. Arras débute la dernière période avec cinq points de retard mais l'équipe israélienne accentue cet écart pour l'emporter 61 à 53[2].

Avec les remous à propos des tensions entre le président Monneret et l'entraineur Bruno Blier, qui conduira à la fin de saison 2010-2011 au changement d'entraineur, la salle a remercié le coach. Une banderole est ainsi déployée à partir de l'antépénultième match de saison régulière : « Bruno, Cissou, merci ». Il y eut également des remous lors de l'attribution des places lors de la finale d'Eurocoupe[3] pour une première saison en coupe d'Europe.

2011-2012[modifier | modifier le code]

Elles terminent 11e du championnat mais remportent la coupe de France face au CJM Bourges. Les Arrageoises ont été éliminées en quart-de-finale d'Eurocoupe par Tchevakata Vologda.

2012-2013[modifier | modifier le code]

L'équipe joue l'Euroligue mais ne remporte que 2 matchs. La saison en championnat se révèle compliquée, marquée par les défaites qui conduisent au licenciement du coach, Thibaut Petit, remplacé par Marc Silvert.

Les arrageoises terminent 13e et sont sportivement reléguées sportivement en Ligue 2, mais le club est repêché en LFB[4] suite au renoncement d'Aix à se maintenir dans la Ligue[5].

2013-2014[modifier | modifier le code]

2014-2015[modifier | modifier le code]

En juillet 2014, la LFB annonce le repêchage officiel d'Arras en LFB[6]. Lina Brazdeikytė est nommé assistante. Avec Cécile Piccin, elle forme le premier duo féminin de LFB sur le banc de touche, le seul en France, tous sports collectifs confondus[7].

2015-2016[modifier | modifier le code]

Pour répondre à des opportunités professionnelles, Jean-Louis Monneret annonce sa démission de la présidence du club le 10 août 2015 après treize années de mandat pour céder son siège de manière transitoire à Jean-Luc Blier[8] avant que le club n'élisant deux coprésidents Bernard Pot et Jean-Marie Prestaux[1]. Avec 1,25 million d'euros, Arras figure dans le dernier quart des clubs de LFB[8].

Salle et supporters[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Halle des sports Richard-Tetelin.

La Halle des sports attire en moyenne 1 500 spectateurs par match, ce qui en fait un des publics les plus fidèles de Ligue féminine. Les Atrebask sont le groupe de supporters officiels d'Arras Pays d'Artois basket. Une vingtaine d'entre eux encouragent par le biais de chants et tambours, les Demoiselles à chaque match à domicile. Il compte une cinquantaine de membres, abonné(e)s compris. Lors des déplacements à l'Open de Paris ainsi qu'à Calais, Villeneuve-d'Ascq et autres clubs géographiquement proches, une centaine de supporters voir parfois plus, vont encourager les Demoiselles en bus et voitures. Un noyau de quelques supporters se déplace partout en France (Tarbes, Bourges et autre clubs de Ligue Féminine, voire en Europe) par leur propres moyens. On peut citer également une troupe d'hôtesses vêtues de rose, chargées de distribuer des cadeaux et autres gadgets aux spectateurs avant le début de chaque match. Les chansons diffusées lors de chaque match sont :

  • Fanfare de Charleroi (très appréciée des spectateurs)
  • D.J Otzi Hey baby
  • Tikay feat Shake La Vie en rose (remix)
  • Grégoire Toi + Moi
Les supporters lors de l'Open LFB 2010.

Lors de l'Open de Basket, ouvrant la saison 2009/2010, les Supporters d'Arras remportent le titre de « Meilleurs supporters », rappelé par la banderole dans la Halle des Sports.

La Halle des Sports s'est progressivement transformée depuis la montée du club. Ainsi, après que le nombre de sponsors était de 5-6, on arrive maintenant à la centaine, avec les murs derrière les paniers qui ne possèdent plus de place pour y afficher d'autres affiches. Les sponsors envahissent alors les tribunes, sur les grilles. L'aménagement de la salle contribue à un effet rose: le parquet, lors de la mise aux normes des réglementations à partir de la saison 2010-2011 laisse place à du rose sous la raquette, on a mis un rideau rose sur les murs derrière les paniers. Pour les joueuses leur vestiaire a été refait en rose également. À l'occasion de la finale de l'Eurocoupe 2010-2011, deux tribunes mobiles ont également été installées derrière chaque panneau de basket. D'autres rénovations interviendront prochainement, si Arras Pays d'Artois Féminin, continue à progresser et à s'installer durablement parmi les cinq meilleures équipes de la Ligue féminine de Basket-ball.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Entraîneurs successifs[modifier | modifier le code]

Saison 2015-2016[modifier | modifier le code]

Numéro Nom Née le Taille Nationalité Poste
Alix Duchet 1,63m Drapeau de la France France Meneuse
Chatilla van Grinsven 1,88m Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Ailière
Élodie Mendy 1,63m Drapeau de la France France Drapeau de la Guinée-Bissau Guinée-Bissau Meneuse
Jenny Fouasseau 1,80m Drapeau de la France France Arrière
Kalis Loyd 1,88m Drapeau de la Suède Suède Drapeau des États-Unis États-Unis Ailière
14 Clarince Djaldi-Tabdi 1,84m Drapeau de la France France Drapeau du Tchad Tchad Intérieure
13 Stephany Skrba 1,88 Drapeau du Canada Canada Serbie Serbie Intérieure

Cécile Piccin le fort renouvellement à l'intersaison : « Pour conserver l’effectif 2014/15, il aurait fallu augmenter notre masse salariale de 100 000 € net, soit 200 000 € brut. Nous avons ainsi proposé à Lidija Turčinović une augmentation de salaire de 40%… mais à Toulouse, elle va doubler ses revenus. Avec le salaire demandé par Djéné Diawara, je paie mes quatre Françaises et trois avec les émoluments de Michelle Plouffe ». Elle s'appuie donc d'abord sur des jeunes formés au club comme Élodie Mendy. « Idem pour Clarince Djaldi-Tabdi; la conserver, c’est notre meilleur recrutement. Alix Duchet, notre meneuse titulaire, est jeune, 18 ans. Elle a signé pour plusieurs années car nous faisons confiance aux jeunes… et elle entrait dans notre budget ! Son style de jeu me correspond. Jenny Fouasseau, qui vient de Calais, est une ailière de rotation. Elle défend, elle court, elle se bat : elle correspond aux valeurs du club. Et elle pèse dix points par match ! Jovana Rad, nous la suivions, le président et moi, depuis longtemps. C’est une valeur sûre, une intérieure capable de shooter extérieur, un profil qui nous faisait défaut. Enfin Kalis Loyd est un cadeau [du président] Jean-Louis Monneret[10] ». Toutefois, le recrutement de Jovana Rad est annulé pour cause de maternité et elle remplacée par la canadienne au passeport serbe Stephany Skrba. Le recrutement s'enrichit de l'américaine Brooque William (26 ans, 1,75 m) qui tournait en Italie, à 19,2 points et 8,2 rebonds de moyenne[8].

Joueuses célèbres ou marquantes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Thibaut Lasser, « Le club d’Arras sera dirigé par une coprésidence », postup.fr,‎ (consulté le 8 octobre 2015)
  2. « Ramla brise le rêve d'Arras », sur basketlfb.com,‎ (consulté le 26 mars 2011)
  3. Vente des places pour Arras - Ramla, L'Avenir de l'Artois, 21 mars 2011
  4. « Arras repêché en LFB », Catch & Shoot,‎ (consulté le 14 mai 2013)
  5. « La fin de l’aventure du Pays d’Aix en LFB ? », Catch & Shoot,‎ (consulté le 14 mai 2013)
  6. « Arras officiellement repêché en LFB, Lyon en passe de l’être ? », Catch & Shoot,‎ (consulté le 7 juillet 2014)
  7. « La réussite d'un duo d'entraineurs féminin », bebasket.fr,‎ (consulté le 29 novembre 2014)
  8. a, b et c « Jean-Louis Monneret démissionne de la présidence d’Arras Pays d’Artois », lavoixdunord.fr,‎ (consulté le 11 août 2015)
  9. « Arras : Marc Silvert nouveau coach », Catch & Shoot,‎ (consulté le 10 janvier 2013)
  10. Thibaut Lasser, « Cécile Piccin explique le mercato arrageois », postup.fr,‎ (consulté le 30 mai 2015)

Lien externe[modifier | modifier le code]