Allison Hightower

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hightower.
Allison Hightower
Image illustrative de l'article Allison Hightower
Allison Hightower au WNBA All-Star Game en 2013
Fiche d’identité
Nom complet Allison Kina Hightower
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (29 ans)
Arlington
Taille 1,78 m (5 10)
Poids 63 kg (139 lb)
Situation en club
Club actuel Mystics de Washington
Numéro 23
Poste arrière
Carrière universitaire ou amateur
2006
2006-2010
Juan Seguin HS
LSU Lady Tigers
Draft WNBA
Année 2010
Position 15e
Franchise Sun du Connecticut
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2010
2011
2012
2013
2014
2017

2010-2011
2011-2012
2012-2013
2014-2015
2016-2017
Sun du Connecticut
Sun du Connecticut
Sun du Connecticut
Sun du Connecticut
Sun du Connecticut
Mystics de Washington

Nantes-Rezé
Basket Landes
Elizur Ramla
Maccabi Bnot Ashdod
Maccabi Bnot Ashdod
2,7
2,0
6,8
12,8
7,7
4,7[1]

9,6
8,2[2]
?
?
en c.

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Allison Hightower, née le à Arlington (Texas), est une joueuse américaine de basket-ball de 1,78 m jouant au poste d'arrière.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nommée WBCA All-American au lycée (la Women's Basketball Coaches Association est une Association d'entraineurs du basket-ball féminin américain) [3], elle a participé au WBCA High School All-America Game 2006, rencontre où elle inscrit 4 points[4].

Gauchère, cette texane était une fan des Comets de Houston et de Cynthia Cooper, dont elle avait tapissé sa chambre de posters[5]. Elle est choisie en 15e choix par la franchise de WNBA du Sun du Connecticut à sa sortie de l'Université d'État de Louisiane lors de la draft WNBA 2010. Son entraîneur, le champion olympique 2004 et multiple champion WNBA Van Chancellor ne tarit pas d'éloges sur l'ancienne Tiger : « Elle a été All-SEC player, All-American et va être diplômée. C'est une grande personnalité aussi hors du terrain[6]. ».

Elle s'est engagée à l'automne avec l'équipe de Nantes-Rezé en Ligue féminine de basket pour la saison 2010-2011 (où elle remplace Kathleen MacLeod). « Allisson sort d’une très bonne saison universitaire qui s’est concrétisée par la draft où elle évolue aux côtés d’une certaine Sandrine Gruda. C’est une joueuse réputée pour ses qualités défensives et son tir à trois points. Elle peut jouer sur deux postes de jeu, en no 2, priorité du NRB, mais également à la mène le cas échéant. Elle n’évoluera que dans le cadre du championnat de France, Mame-Marie Sy-Diop étant considérée comme extra communautaire en coupe d’Europe, elle ne foulera donc probablement pas les parquets de l’Eurocup. » explique son entraîneur Laurent Buffard[5].

Après une opération des amygdales[7], elle arrive en retard dans la préparation du club nantais, suscitant de nouveau la colère de Laurent Buffard quand elle manque la rencontre à Arras bloquée par la neige[8]. Elle quitte sans prévenir le club avant les deux derniers matches du Challenge round en mai 2011, à la fureur de Laurent Buffard : « C'est inacceptable. Elle était encore sous contrat. Qu'une joueuse puisse agir ainsi me met hors de moi[9]. »

En 2012, elle intègre le cinq majeur du Sun, au détriment de Renee Montgomery[10], équipe qui atteint la finale de la conférence, s'inclinant en trois manches, deux à un, face au Fever de l'Indiana[11]. En novembre 2012, elle signe au club israélien d'Elitzur Ramla[12]. Elle est sélectionnée au WNBA All-Star Game 2013[13].

En 2015, elle effectue la pré-saison avec le Sun, mais n'est pas conservée dans l'effectif, après avoir manqué 20 rencontres, dont les 16 dernières, en 2014 en raison de problèmes au genou[14].

Après la saison WNBA 2016, elle retrouve le club israélien de Maccabi Bnot Ashdod[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Allison Hightower », WNBA (consulté le 28 octobre 2017)
  2. « Allison Hightower », Ligue féminine de basket (consulté le 3 octobre 2012)
  3. (en) « 2006 WBCA High School All-Americans », WBCA (consulté le 21 avril 2010)
  4. (en) « Red Team vs White Team (04/01/06 at Matthews Arena (Boston, MA)) », WBCA (consulté le 21 avril 2010)
  5. a et b « Allison Hightower, dernière pièce du puzzle des Déferlantes », Site de Nantes-Rezé, (consulté le 5 août 2010)
  6. (en) « All-American Hightower Graduates from LSU », LSU Sports (consulté le 5 août 2010)
  7. « Allison Hightower en formation accélérée », Ouest France, (consulté le 27 décembre 2010)
  8. « Le NRB harassé », Nantes Rezé Basket, (consulté le 27 décembre 2010)
  9. « Hightower a quitté le NRB », Catch and shoot, (consulté le 9 mai 2011)
  10. (en) Terese Karmel, « Montgomery finding her spot off the bench », sur sportspagemagazine.com,
  11. (en) « Tamika Catchings leads Fever back to WNBA Finals », sur scores.espn.go.com
  12. « Elizur Ramla sign Allison Hightower, Kaayla Chones and Whitney Boddie », Love Women's Basketball, (consulté le 12 novembre 2012)
  13. « Saturday, July 27, 2013 », WNBA, (consulté le 6 août 2013)
  14. (en) Jānis Kacēns, « Connecticut Sun suspends Allison Hightower and waives Kelsey Griffin », Love Women's Basketball, (consulté le 2 juin 2015)
  15. (en) « Where In The World Are The Sun? », wnba.com, (consulté le 27 octobre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]