L. Scott Caldwell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une actrice image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant une actrice américaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

L. Scott Caldwell
Description de cette image, également commentée ci-après

L. Scott Caldwell en 2007

Nom de naissance Laverne Scott
Surnom Scottie Caldwell
Naissance (66 ans)
Drapeau : États-Unis Chicago, États-Unis
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Séries notables Lost

Laverne Scott Caldwell est une actrice de cinéma et de théâtre américaine née le 17 avril 1950 à Chicago, Illinois, aux États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma, elle incarne, dans des seconds rôles, des personnalités souvent rassurantes ou dotées d'une certaine autorité : juges, agents fédéraux, médecins, nounous. À la télévision, L. Scott Caldwell est apparue dans plus de 30 séries télévisées, dont Melrose Place, Urgences, Lost : Les Disparus, ou encore Cold Case : Affaires classées. Le théâtre reste le domaine où L. Scott Caldwell exprime le plus librement sa sensibilité.: depuis 1980, elle a joué dans près de 20 pièces à Broadway.

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1998[Lien à corriger] : Joe Turner's Come and Gone : Bertha Holly
  • 1991 : The Piano Lesson : Berniece
  • 1997 : Macbeth : Lady Macbeth
  • 1997 : Proposals : Clemma Diggins
  • 2006 : The Dreams of Sarah Breedlove : Sarah Breedlove

Citations[modifier | modifier le code]

« Je ne me suis jamais dit 'je veux être actrice', ou quoi que ce soit dans le genre. En revanche, j'aimais le cinéma et ce que Bette Davis et Loretta Young faisaient. »

— St. Louis Post, 1er juillet 1988

« La toute première pièce de théâtre que ma mère ai vue était une pièce dans laquelle je jouais ! »

— Chicago Tribune, 30 novembre 1997

« Je n'ai jamais pris de cours de danse étant enfant, ni quoi que ce soit d'autre... en fait, je n'ai tout simplement jamais été initiée à l'art. Mais j'aimais faire semblant, juste pour me cacher dans les placards, inventer des histoires et faire mine d'être quelqu'un d'autre. »

— Chicago Tribune, 30 novembre 1997

« On ne s'arrête de jouer que lorsqu'on le ressent. Dans ces moments-là, tout s'arrête et il vous faut redémarrer à zéro lorsque vous remontez sur les planches. Il n'y a rien de plus intense que le théâtre. »

— The Plain Dealer, 14 décembre 1997

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]