Traque sur Internet (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Traque sur Internet
Titre québécois Accès: Interdit
Titre original The Net
Réalisation Irwin Winkler
Scénario John Brancato
Michael Ferris
Acteurs principaux
Sociétés de production Winkler Films
Columbia Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller, Policier, Action, Drame
Durée 114 minutes
Sortie 1995

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Traque sur Internet ou Accès: Interdit au Québec (The Net) est un film américain réalisé par Irwin Winkler en 1995 avec Sandra Bullock. Une suite intitulée Traque sur Internet 2.0 (Accès Interdit 2.0 au Québec) est sortie en vidéo en 2006.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Angela Bennett, brillante analyste informatique chez Cathedral Systems, est spécialiste dans la sécurité informatique, traquant les virus, quels qu’ils soient. Ne sortant jamais de chez elle, elle correspond avec son employeur par téléphone. Ses seuls contacts à l’extérieur sont sa mère souffrante d’Alzheimer et ses contacts sur le 'chat'. Angela est intriguée par une anomalie sur un programme, le «  Fantôme de Mozart », enregistré sur une disquette que lui a envoyée son ami Dale Hessman. En effet, en cliquant sur un π en bas de l’écran tout en maintenant les touches ctrl et maj elle peut accéder à des données confidentielles comme celles de l’hôpital de New York. Elle accepte la proposition de Dale de venir la rejoindre en avion de San Francisco mais le lendemain, l'avion s'écrase mystérieusement, son ordinateur de bord ayant été brouillé. Quelque temps après, sur une plage du Mexique où elle prend ses premières vacances depuis six ans, elle est séduite par Jack Devlin avec qui elle se trouve beaucoup de points communs, comme son ancienne marque de cigarette, son film préféré. Celui-ci est en fait un malfrat qui s'intéresse surtout à la disquette. Lorsque Jack essaie de la tuer sur un bateau, Angela lui échappe en sautant dans le canot de sauvetage et en gagnant le rivage, elle a un accident: quand elle se réveille, elle se retrouve dans un hôpital et constate la destruction de la disquette endommagée.

Commence alors la traque… Son identité est détruite et elle se voit désormais rebaptisée Ruth Marx dans les fichiers informatiques, pourvue d'un casier judiciaire pour meurtre et trafic de drogue. Jack Devlin est le bras armé d'un groupe de cyberterroristes, les Prétoriens (Praetorians, en anglais), voulant contrôler l'informatique mondiale. Les Prétoriens ont d'autant mieux accès aux sites sensibles qu'il commercialise un logiciel renommé de sécurité informatique : Cerbère. Il peut ainsi altérer le dossier médical du secrétaire d’État à la défense opposé au déploiement de ce logiciel pour lui faire croire qu’il était atteint du sida; il se suicide alors. Ils vendent la maison d’Angela, sa voiture. Angela va essayer de retrouver la piste des Prétoriens, bien que son identité à Cathedral Systems soit usurpée par une complice des Prétoriens. Elle se fait aider par son ancien psy et ancien amant, et essaie aussi de se faire aider par un de ses amis du 'chat', mais ces deux alliés sont éliminés. Elle a un atout et un défaut : personne ne la connaît. Elle sait que toute notre vie est sur des fichiers informatiques, et que pour cela, les Prétoriens sont très dangereux. Elle se rend au Q.G de Cathedral Systems pour découvrir qui est le chef des Prétoriens, qui n'est autre que Jeff Gregg, le directeur de Gregg Microsystems, l'entreprise développant le rogue Cerbère. Sur l’ordinateur de celle qui a pris sa place en tant qu’Angela Bennett, elle retrouve une copie du logiciel malveillant qu'elle recherchait.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Traque sur Internet'
Score cumulé
SiteNote
Rotten Tomatoes40 %[7]
Allociné2.1 étoiles sur 5[8]
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Aux États-Unis, le film a reçu un accueil critique mitigé :

  • Sur Internet Movie Database, il obtient un score favorable de 5,910 sur la base de 59 239 critiques.[9]
  • Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il ne récolte que 40 % d'opinions favorables avec une note moyenne de 5,1610 sur la base de 19 critiques positives et 29 négatives.[7]

En France, le film a reçu également un accueil critique défavorable :

  • Sur Allociné, il obtient une moyenne de 2,15 sur la base 86 critiques de la part des spectateurs.[8]
  • Sur SensCritique, il obtient une moyenne de 4,810 sur la base d’environ 1 400 critiques dont 15 coups de coeur et 148 envies.[10]

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis (1er week-end) 10 037 745 $[11] du 28 au -
Drapeau des États-Unis États-Unis 50 727 965 $[11]
11 608 000 entrées (Approx.)[12]
10
Drapeau de la France France
Drapeau de Paris Paris
487 785 entrées[2]
172 308 entrées[2]
- -
Monde Total hors États-Unis 59 900 000 $[11] 10
Monde Total mondial 110 627 965 $[11] 10

Distinctions[modifier | modifier le code]

Entre 1995 et 1996, Traque sur Internet a été sélectionné 4 fois dans diverses catégories et a remporté 2 récompenses.[13],[14]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Adaptation[modifier | modifier le code]

En 1998, le film a été adapté en série télévisée Traque sur Internet (The Net)[15]

Une suite intitulée Traque sur Internet 2.0 (Accès Interdit 2.0 au Québec) est également sortie en vidéo en 2006.

Éditions en vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Société de Production / Sociétés de distribution sur l’Internet Movie Database (consulté le 16 août 2020).
  2. a b et c « Box office du film Traque sur Internet », sur JP box-office.com (consulté le ).
  3. (en) Spécifications techniques sur l’Internet Movie Database (consulté le 16 août 2020).
  4. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database (consulté le 16 août 2020).
  5. (en) Parents Guide sur l’Internet Movie Database (consulté le 16 août 2020).
  6. « Visa et Classification - Fiche œuvre Traque sur Internet  », sur CNC (consulté le ).
  7. a et b (en) « The Net », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le ).
  8. a et b « Critiques des spectateurs pour Traque sur Internet », sur Allociné (consulté le ).
  9. (en) Critiques sur l’Internet Movie Database (consulté le 16 août 2020).
  10. « Critiques du film Traque sur Internet », sur SensCritique (consulté le ).
  11. a b c et d (en) « The Net », sur Box Office Mojo (consulté le )
  12. « B.O. USA Traque sur Internet », sur JP's Box-Office (consulté le )
  13. (en) Distinctions sur l’Internet Movie Database (consulté le 16 août 2020).
  14. a et b « Palmares du film Traque sur Internet », sur Allociné (consulté le ).
  15. (en) Série Traque sur Internet sur l’Internet Movie Database (consulté le 16 août 2020)
  16. « Affiche du film Traque sur Internet », sur Allociné (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]