Lénault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lénault
Lénault
Les bords de la Druance.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Vire
Canton Condé-sur-Noireau
Intercommunalité Communauté de communes Intercom de la Vire au Noireau
Commune Condé-en-Normandie
Statut Commune déléguée
Maire délégué Micheline Morice
2014-2020
Code postal 14770
Code commune 14361
Démographie
Population 184 hab. (2015)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 58″ nord, 0° 37′ 44″ ouest
Altitude Min. 130 m
Max. 248 m
Superficie 6,67 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Condé-en-Normandie
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 15.svg
Lénault

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 15.svg
Lénault

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Lénault

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Lénault

Lénault est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Condé-en-Normandie.

Elle est peuplée de 184 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est à l'est du Bocage virois, en vallée de Druance. L'atlas des paysages classe le territoire au sud-est de l'unité du synclinal bocain dont les paysages aux « larges panoramas » sont caractérisés par « de hautes terres partagées entre bois et bocage éclairci. »[1]. Son bourg est à 4 km au sud-ouest du Plessis-Grimoult, à 12 km au sud d'Aunay-sur-Odon, à 14 km au nord-ouest de Condé-sur-Noireau et à 26 km au nord-est de Vire[2].

La route départementale no 108 traverse le bourg, permettant de rejoindre Le Plessis-Grimoult et Aunay-sur-Odon au nord et Saint-Vigor-des-Mézerets et Vassy au sud. Elle y est rejointe par la D 166b qui mène à Saint-Pierre-la-Vieille et Condé-sur-Noireau au sud-est. Au sud, la vallée de la Druance est longée par la D 298 qui relie Saint-Jean-le-Blanc à l'ouest à Pontécoulant au sud-est.

Lénault est dans le bassin de l'Orne, par son sous-affluent la Druance qui délimite le sud du territoire. Deux de ses affluents font également fonction de limite : le ruisseau des Vaux à l'ouest et un ruisseau plus modeste au sud-est. Un autre court affluent parcourt le centre du territoire. La limite nord est marquée par la Bayle qui donne ses eaux au ruisseau des Vaux et la limite nord-est par un affluent du ruisseau de Cresme qui conflue avec la Druance à Périgny.

La cote de 240 m est atteinte en plusieurs endroits de la commune. Le point culminant (248 m) se situe au nord-est du bourg et le point le plus bas (130 m) correspond à la sortie de la Druance du territoire, au sud-est. La commune est bocagère.

Le climat est océanique comme dans tout l'ouest de la France. La station météorologique la plus proche est celle de Caen-Carpiquet, dont les données sont assez proches. Il pleut cependant davantage dans le sud-ouest du Calvados et la pluviométrie annuelle avoisine à Lénault les 1 000 mm[3].

Les lieux-dits sont, du nord-ouest à l'ouest, dans le sens horaire : le Mesnil, les Poiriers, la Pigace, les Germains, le Bourg, le Champ de l'Épine (au nord), la Motterie, la Bouillière, la Baloudière, la Jardin, la Chauvinerie (à l'est), le Hamelet, les Îles (au sud), la Causserie, la Fosse, la Saulnerie et le Hamel (à l'ouest)[4].

Communes limitrophes de Lénault[5]
(comm. nouv. de Condé-en-Normandie)
Saint-Jean-le-Blanc
(comm. nouv. de Terres de Druance)
Le Plessis-Grimoult
(comm. nouv. des Monts d'Aunay)
Saint-Pierre-la-Vieille
(comm. nouv. de Condé-en-Normandie)
Saint-Jean-le-Blanc
(comm. nouv. de Terres de Druance)
Lénault Périgny
Saint-Jean-le-Blanc (comm. nouv. de Terres de Druance),
Saint-Vigor-des-Mézerets (comm. nouv. de Terres de Druance)
Saint-Vigor-des-Mézerets
(comm. nouv. de Terres de Druance)
Périgny

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Sancta Maria l'Ernalt en 1297[6]. Le toponyme serait issu d'un anthroponyme germanique tel qu'Arnwald[6] ou Ernoldus[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Lénault intègre avec cinq autres communes la commune de Condé-en-Normandie[8] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. Les communes de La Chapelle-Engerbold, Condé-sur-Noireau, Lénault, Proussy, Saint-Germain-du-Crioult et Saint-Pierre-la-Vieille deviennent des communes déléguées et Condé-sur-Noireau est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[9]
Période Identité Étiquette Qualité
1922 1953 Louis Bonvoisin    
1953 1965 Gustave Barassin    
1965 1989 Daniel Anne    
1989 2008 Maurice Faucon SE  
2008 décembre 2015 Micheline Morice[10] SE Retraitée (hôtellerie)
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal n'était composé que de dix membres pour onze sièges[11], dont le maire et deux adjoints. Ces conseillers intègrent au complet le conseil municipal de Condé-en-Normandie le jusqu'en 2020 et Micheline Morice devient maire déléguée.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2015, la commune comptait 184 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour Lénault[12]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Au premier recensement républicain, en 1793, Lénault comptait 689 habitants, population jamais atteinte depuis.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
689597663580522502511502503
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
514504475421408380392354332
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
337314305246266261235226230
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2015
241202176153147148183182184
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Créée en 2010, l'association Lénault-vélo organise en décembre une randonnée VTT et pédestre[16].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Dans son Dictionnaire encyclopédique, Philippe Le Bas cite Charles Cantru (1769 à Lénault - 1799), trompette au 1er régiment de dragons, qui s'illustra lors des combats de Frauenfeld (de) contre la Deuxième Coalition[17].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les unités de paysage : Unité 7.4.1 : Le synclinal bocain, montagne aux stigmates de l’abandon » [PDF], sur donnees.basse-normandie.developpement-durable.gouv.fr, Dreal Basse-Normandie (consulté le 25 mars 2016)
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Pluviométrie interannuelle. Normale 1970-2000 » (consulté le 25 mars 2016) (archive Wikiwix du site www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr)
  4. Lénault sur Géoportail.
  5. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  6. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  7. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 3 : Formations dialectales (suite) et françaises, Genève, (lire en ligne), p. 1689
  8. « Recueil des actes administratifs du 4 décembre 2015 », sur le site de la préfecture du Calvados (consulté le 25 mars 2016).
  9. Source partielle : François Lefaivre, Condé-sur-Noireau et sa communauté de communes, Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, (ISBN 978-2-84706-323-3), p. VII
  10. Réélection 2014 : « Micheline Morice rendosse le costume de maire », sur Ouest-france.fr (consulté le 9 avril 2014)
  11. « Lénault (14770) - Municipales 2014 », sur élections.ouest-france.fr (consulté le 9 avril 2014)
  12. Date du prochain recensement à Lénault, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 .
  15. « Œuvres mobilières à Lénault », base Palissy, ministère français de la Culture
  16. « Ouest-france.fr - Succès de la première randonnée VTT avec 90 partants - Lénault » (consulté le 2 février 2012)
  17. Philippe Le Bas, Dictionnaire encyclopédique, t. 4 : CAI-CHA, Paris, Firmin Didot Frères, (lire en ligne), p. 93

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :