La Chapelle-Engerbold

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Calvados
Cet article est une ébauche concernant une commune du Calvados.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Chapelle.
La Chapelle-Engerbold
Vue sur le bourg
Vue sur le bourg
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Vire
Canton Condé-sur-Noireau
Intercommunalité Communauté de communes Intercom de la Vire au Noireau
Code postal 14770
Code commune 14152
Démographie
Population 104 hab. (2014)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 53′ 30″ nord, 0° 36′ 32″ ouest
Altitude Min. 98 m – Max. 206 m
Superficie 4,07 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Condé-en-Normandie
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 15.svg
La Chapelle-Engerbold

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 15.svg
La Chapelle-Engerbold

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
La Chapelle-Engerbold

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
La Chapelle-Engerbold

La Chapelle-Engerbold est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Condé-en-Normandie[1].

Elle est peuplée de 104 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans le canton de Condé-sur-Noireau et l'arrondissement de Vire, la commune est à l'est du Bocage virois. Son bourg est à 9 km au nord-ouest de Condé-sur-Noireau et à 7 km au nord-est de Vassy.

En retrait des grands axes routiers, la commune est traversée par la modeste routes départementales no 105 qui joint Condé-sur-Noireau au sud-est à Montchamp à l'ouest. Le bourg y est relié par la D 310a qui conduit à Vassy au sud-ouest. Partant de la D 105 au sud du territoire, les D 310 et D 184 mènent respectivement à Vassy, au sud-ouest, et à Saint-Germain-du-Crioult, au sud.

La Chapelle-Engerbold est dans le bassin de l'Orne, par son sous-affluent la Druance qui délimite le territoire du nord au sud-est. Son affluent, le Tortillon, délimite le territoire au sud et la Ségande fait elle-même office de limite à l'ouest, avant de rejoindre le Tortillon au sud-ouest.

Le point culminant (206 m) se situe au nord, sur une colline entre les lieux-dits le Hamel Roger et Sur le Mont. Le point le plus bas (98 m) correspond à la sortie de la Druance du territoire, lieu du confluent du Tortillon, au sud-est. La commune est bocagère.

Le climat est océanique, comme dans tout l'Ouest de la France. La station météorologique la plus proche est Caen-Carpiquet, à 35 km[2]. Le Bocage virois s'en différencie toutefois pour la pluviométrie annuelle qui, à La Chapelle-Engerbold, avoisine les 900 mm[3].

Communes limitrophes de La Chapelle-Engerbold[4]
Saint-Vigor-des-Mézerets Saint-Vigor-des-Mézerets, Saint-Pierre-la-Vieille Pontécoulant
Vassy La Chapelle-Engerbold[4] Pontécoulant
Vassy Saint-Germain-du-Crioult Pontécoulant

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme est attesté sous les formes Capella Gerboldi et Capella Engerbot (XIVe siècle)[5]. Le mot chapelle, lieu de culte, est adjoint, comme souvent en toponymie, d'un anthroponyme qui est ici le protecteur de la paroisse, saint Gerbaud, évêque de Bayeux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[6]
Période Identité Étiquette Qualité
1925 1950 Léon Collet    
1950 1953 Henri Sébire    
1953 1987 Fernand Oblin    
1987 1993 Pierre Aumont SE  
1993[7] mars 2008 Félix Lecois SE  
mars 2008[8] en cours Jean-Pierre Vasnier[9] SE Responsable d'atelier
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 104 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour La Chapelle-Engerbold[10]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. La Chapelle-Engerbold comptait 457 habitants lors du premier recensement républicain en 1793, population jamais atteinte depuis.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
457 383 391 400 402 402 401 420 394
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
349 330 306 297 296 278 253 232 228
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
244 188 192 135 133 141 129 117 138
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
125 109 87 93 86 79 110 105 104
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006 [12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Gerbold.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

La Chapelle-Engerbold dans les arts[modifier | modifier le code]

L'épisode central du film Le Plaisir (1952) de Max Ophüls (La Maison Tellier) a été tourné à La Chapelle-Engerbold[13].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Recueil des actes administratifs du 16 octobre 2015 » (consulté le 19 octobre 2015)
  2. Distance orthodromique selon le site Lion 1906
  3. « Pluviométrie interannuelle. Normale 1970-2000 » (consulté le 1er novembre 2015) (archive Wikiwix du site www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr)
  4. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  5. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  6. Source partielle : François Lefaivre, Condé-sur-Noireau et sa communauté de communes, Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, (ISBN 978-2-84706-323-3), p. VI
  7. « Félix Lecois, premier maire depuis 116 ans à ne pas se représenter », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 8 juillet 2014)
  8. « Jean-Pierre Vasnier est le nouveau maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 8 juillet 2014)
  9. a et b Réélection 2014 : « Jean-Pierre Vasnier garde les clés de la mairie », sur Ouest-france.fr (consulté le 7 avril 2014)
  10. Date du prochain recensement à La Chapelle-Engerbold, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  13. François Lefaivre, Condé-sur-Noireau et sa communauté de communes, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 978-2-84706-323-3), p. 100

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :