Heredis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Heredis
Description de l'image Logo-corpo-wikip.png.

Informations
Développé par Scop Heredis
Première version
Dernière version Heredis 2019 (versions pour Windows et MacOs) ()
Environnement Multiplate-forme
Langues Français, anglais
Type Logiciel de généalogie
Politique de distribution À partir de 40 €[1]
Site web www.heredis.com

Heredis
logo de Heredis

Création janvier 1994
Fondateurs Bernard et Sylvette David[2]
Forme juridique Société coopérative et participative
Action développement et vente de logiciels de généalogie
Siège social Montpellier
Drapeau de France France
Direction Audrey Cavalier, MikaelMarie, Véronique Sournia[3]
Activité Édition de logiciels applicatifs
Produits Logiciels de généalogie
Effectif 20 (2018)[4]
Site web Site officiel

Fonds propres 1 293 700 € (en 2017)[3]
Résultat net 569 000 € (en 2017)[3]

Heredis est un logiciel informatique de généalogie, éponyme de la la société coopérative et participative (SCOP) qui le développe et l'édite.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

L'éditeur indique que le nom du logiciel éponyme de la société vient du mot latin heres (heredis au génitif) et en donne la définition suivante : hērēs (haerēs), ēdis, m. f. : héritier, héritière, légataire[5].

Logiciel[modifier | modifier le code]

L'histoire du logiciel Heredis commence en 1994, avec la première version de Heredis pour le système d'exploitation Macintosh. Elle est diffusée par coupons-presse et réunions généalogiques à travers la France. En 1995 sort la version de Heredis pour Windows. En avril 1997, sa diffusion est élargie à la grande distribution. Deux mois plus tard, le site internet est créé, dédié à la généalogie informatisée. Heredis s'internationalise avec en août 2003 une version anglophone puis en janvier 2004 avec une version allemande. Ces versions sont basées sur la version 7.2 de Heredis. Depuis, la version allemande a été arrêtée[réf. nécessaire].

Le logiciel est disponible pour Windows ou MacOS, la version 2019 est sortie en . En regard d’autres produits du même type, « Heredis 2019 offre l’avantage d’être accessible aux débutants tout en pouvant répondre aux besoins et attentes du généalogiste averti »[1].

Société[modifier | modifier le code]

La société est créée à Montpellier le [3].

En , les fondateurs de l’entreprise montpelliéraine BSD Concept, éditeur du logiciel Heredis depuis 20 ans, transmettent leur entreprise à leurs salariés sous forme de société coopérative et participative de façon à assurer la pérennité de l’entreprise et en particulier des logiciels développés. L'entreprise est alors reprise par ses onze salariés[2].

En 2017, l'entreprise s’installe — toujours à Montpellier — dans des locaux plus grands, de façon à pouvoir se développer à l’international[4],[6].

En , la startup participe pour la première fois au « RootsTech », le salon mondial de généalogie qui se tient à Salt Lake City, le siège mondial de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. Elle présente une édition particulière de son logiciel : la version pour les Américains qui vient compléter la base de données de FamilySearch, la plus grande organisation généalogique au monde créée et administrée par cette Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours[7],[4].

La société bénéficie de l’accélérateur Alter’Venture dédié aux entreprises de l'économie sociale et solidaire (ESS) : le but de cet accélérateur est d'aider l'entreprise à démarrer un programme de croissance[8].

En , la société reçoit le prix « rentabilité » aux Masters 2018 de La Lettre M, lettre de « l'info éco en Occitanie »[9].

La société comptait 11[2] salariés en 2014, 17[4] en 2017 et 20 en 2018[9].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Philippe Desalle, « Testé pour vous : Heredis 2019, as de la généalogie ? », sur le site du quotidien belge Le Soir, (consulté le 1er février 2019).
  2. a b et c « BSD Concept devient une Scop », sur le site de la Confédération générale des Scop, (consulté le 1er février 2019).
  3. a b c et d « Présentation de la société HEREDIS », sur la recopie du registre du commerce et des sociétés de Montpellier (consulté le 1er février 2019).
  4. a b c et d Cécile Chaigneau, « Hérédis se prépare pour les marchés américains et européens », sur le site du quotidien La Tribune, (consulté le 1er février 2019).
  5. L’origine du nom Heredis sur le site de l'éditeur.
  6. Cécile Chaigneau, « Heredis inaugure ses nouveaux locaux », sur le site du quotidien La Tribune, (consulté le 1er février 2019).
  7. Hubert Vialatte, « Comment les start-up ébranlent le monde de la généalogie », sur le site du quotidien Les Échos, (consulté le 1er février 2019).
  8. Cécile Chaigneau, « ESS : l’accélérateur montpelliérain Alter’Venture essaime en France », sur le site du quotidien La Tribune, (consulté le 1er février 2019).
  9. a et b « Les lauréats des Masters 2018 de La Lettre M », sur le site de La Lettre M « l'info éco en Occitanie », (consulté le 1er février 2019).