Kolozs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kolozs
Kolozs
Image illustrative de l'article Kolozs
Administration
Pays Drapeau du Royaume de Hongrie Royaume de Hongrie dans l'Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie (1867-1918)
Coat of arms of Transylvania.svg Transylvanie dans l'Drapeau de l'Autriche Empire d'Autriche (1711-1867)
Coat of arms of Transylvania.svg Transylvanie vassale de l'Drapeau de l'Empire ottoman Empire ottoman (1570-1711)
Coat of arms of Transylvania.svg Transylvanie dans le Drapeau du Royaume de Hongrie Royaume de Hongrie (1265-1570)
Siège Kolozsvár (actuelle Cluj-Napoca)
Démographie
Population 286 687 hab.
Densité 57 hab./km2
Géographie
Superficie 5 006 km2
Entités précédentes
  • -
Entités suivantes
Localisation
Image illustrative de l'article Kolozs

Kolozs (hongrois : Kolozs [ˈkoloʒ] ou Kolozs vármegye ; allemand : Clausenburg ; latin : Comitatus Kolosiensis ; roumain : Cluj) est un comitat du Royaume de Hongrie et de la Principauté de Transylvanie qui a existé entre le XIIe siècle et 1784 puis à nouveau après 1867 et jusqu'en 1918.

Nom et attributs[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le comitat de Kolozs, comme le canton de Bâle en Suisse, était composé de deux comitats emboîtés : Kolozs-ville et Kolozs-campagne. Il avait une superficie totale de 5 006 km2 pour une population de 286 687 habitants en 1910 (densité : 57,3 hab/km2). Il s'étendait dans les massif du Bihar, dans la vallée du Petit Someș (Someșul Mic) et du Crișul Repede.

Il était limité au nord-ouest par le comitat de Szilágy, au nord par le comitat de Szolnok-Doboka, au nord-est par le comitat de Beszterce-Naszód, au sud-est par le comitat de Maros-Torda, au sud par le comitat de Torda-Aranyos et à l'ouest par le comitat de Bihar.

Histoire[modifier | modifier le code]

Apparu au XIIe siècle, le comitat disparaît en 1784 lors de l'établissement des nouveaux Bezirke par l'empereur Joseph II d'Autriche[1], puis est rétabli, mais avec des limites modifiées et simplifiées, après le Compromis austro-hongrois de 1867 qui supprime la Principauté de Transylvanie.

En décembre 1918, il a été intégré au royaume de Roumanie, ce qui fut confirmé par le traité de Trianon en 1920 : il devient alors le județ de Cluj.

De 1940 à 1944, au Deuxième arbitrage de Vienne, il a été aux trois-quarts rendu à la Hongrie. Le quart laissé à la Roumanie, au sud-ouest, a été alors rattaché au județ voisin de Turda. Fin 1944 il a réintégré la Roumanie, ce qui a été officialisé par le traité de paix de Paris en 1947.

En 1950, il a été supprimé au profit des régions administratives de la République populaire roumaine. Lors du rétablissement des județe en 1968, sa partie nord-ouest a été intégrée au județ de Sălaj, le nord-est au județ de Bistrița-Năsăud et le sud-est au județ de Mureș.

Population[modifier | modifier le code]

En 1900, le comitat comptait 253 656 habitants[2] dont 146 268 Roumains (57,66 %), 95 626 Hongrois (37,70 %) et 9 058 Allemands (3,57 %)[3]. Les Hongrois étaient cependant majoritaires dans les villes et notamment à Kolozsvár qui comptait 40 845 Hongrois pour 6 039 Roumains alors que les campagnes étaient elles-mêmes très majoritairement roumaines (140 229 Roumains et 54 781 Hongrois).

En 1910, le comitat comptait 286 687 habitants[2] dont 153 717 Roumains (56,26 %), 111 440 Hongrois (38,87 %) et 8 386 Allemands (2,93 %)[3].

Organisation administrative[modifier | modifier le code]

Le comitat était composé du comitat urbain de Kolozs (162 km2) et du comitat rural de Kolozs (4 844 km2), lui-même formé d'un district urbain et de neuf districts ruraux.

Comitat urbain
Comitat chef-lieu
Kolozs Kolozsvár
District urbain
District Chef-lieu
Kolozs Kolozsvár
Disticts ruraux
District Chef-lieu
Bánffyhunyad Bánffyhunyad
Gyalu Gyalu
Hidalmás Hidalmás
Kolozsvár Kolozsvár
Mezőörményes Mezőörményes
Nádasment Kolozsvár
Mocs Mocs
Nagysármás Nagysármás
Teke Teke

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lucas Joseph Marienburg: Zeitschrift für Siebenbürgische Landeskunde, Band 19, Neudruck 1986 aus 1813, Böhlau 1996, Ignaz de Luca, article: Das Großfürstenthum Siebenbürgen in: Geographisches Handbuch von dem Oestreichischen Staate Vand 4 Ungarn, Illyrien und Siebenbürgen, J. V. Degen, Vienne 1791, pp. 491–549, et la carte „Bezirke Siebenburgens” dans A. Petermanns Geographische Mittheilungen, Justus Perthes, Gotha 1857.
  2. a et b (hu) Population des comitats de Hongrie
  3. a et b (hu) Répartition ethnique de la population des comitats

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]