Szeben

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Szeben
Szeben
Image illustrative de l'article Szeben
Administration
Pays
Drapeau du Royaume de Hongrie Royaume de Hongrie dans l'Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie (1867-1918)
Coat of arms of Transylvania.svg Transylvanie dans l'Drapeau de l'Autriche Empire d'Autriche (1711-1867)
Coat of arms of Transylvania.svg Transylvanie vassale de l'Drapeau de l'Empire ottoman Empire ottoman (1570-1711)
Coat of arms of Transylvania.svg Transylvanie dans le Drapeau du Royaume de Hongrie Royaume de Hongrie (1265-1570)
Siège Szeben (actuelle Sibiu)
Démographie
Population 176 921 hab.
Densité 49 hab./km2
Géographie
Superficie 3 619 km2
Entités précédentes Entités suivantes
Localisation
Image illustrative de l'article Szeben

Szeben (hongrois : Szeben ou Szeben vármegye ; allemand : Hermannsdtadt ; latin : Comitatus Cibiniensis ; roumain : Sibiu) est un ancien comitat du royaume de Hongrie dans le cadre de l'Autriche-Hongrie.

Nom et attributs[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Dans l'actuel quartier de Gușterița, à Szeben (Sibiu), se trouvent les ruines du castrum romain de Cedonia d'ailleurs figuré à cet endroit par la table de Peutinger[1]. Le nom de Gușterița est d'origine slave mais l'ancienne dénomination romaine, servant désormais à désigner les montagnes et le pays alentour, réapparaît le sous la forme Cibinium dans un document du pape Célestin III accordant au roi de Hongrie Béla III le droit d'organiser une praepositura Cibiniensis indépendante de l'évêché de Transylvanie[2]. Les populations romanophones des environs désignaient les montagnes, le pays et le comitat par le nom de « Cibin » (Munții Cibinului, Țara Cibinului, Varmeghia Cibinului), celles magyarophones par « Szeben » et celles germanophones (venues du bassin de la Moselle et du Rhin au XIIIe siècle) par « Hermannstadt »[3].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le comitat de Szeben avait une superficie de 3 619 km2 pour une population de 176 921 habitants en 1910 (densité : 48,9 hab/km2). Il s'étendait dans les Carpates du sud et plus particulièrement dans les Monts Cindrel et Făgăraș. Il était arrosé par l'Olt et son affluent la Cibin ainsi que par la Sebeș et la Secaș, deux affluents du Mureș.

Il était limité au nord par les comitats d'Alsó-Fehér et de Nagy-Küküllő, à l'est par le comitat de Fogaras, au sud par la frontière avec le royaume de Roumanie et à l'ouest par le comitat de Hunyad.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le comitat de Szeben a existé après 1867 et jusqu'en 1918. Il a été créé dans la partie occidentale du Bezirk von Hermannstadt institué par l'empereur Joseph II d'Autriche[4], qui lui-même avait été formé en 1784 à partir de territoires des sièges saxons de Transylvanie et du comitat d'Albe, remontant au XIIIe siècle.

En 1918, il a été intégré au royaume de Roumanie, ce qui fut confirmé par le traité de Trianon en 1920. La plus grande partie du comitat a alors formé le județ de Sibiu, la partie ouest ayant intégré le județ d'Alba. En 1950, il a été supprimé au profit des régions administratives de la République populaire roumaine. Lors du rétablissement des județe en 1968, il est rétabli avec des limites légèrement différentes.

Population[modifier | modifier le code]

En 1900, le comitat comptait 166 188 habitants[5] dont 108 413 Roumains (65,24 %), 47 678 Allemands (28,69 %) et 8 084 Hongrois (4,86 %)[6].

En 1910, le comitat comptait 176 921 habitants[5] dont 113 672 Roumains (64,25 %), 49 757 Allemands (28,12 %) et 10 159 Hongrois (5,74 %)[6].

Organisation administrative[modifier | modifier le code]

Le comitat était composé de deux districts urbains et de six districts ruraux.

District urbain
District Chef-lieu
Nagyszeben Nagyszeben
Szászebes Szászebes
Disticts ruraux
District Chef-lieu
Nagydisznód Nagydisznód
Szászebes Szászebes
Szelistye Szelistye
Szerdahely Szerdahely
Újegyház Újegyház

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claudiu Munteanu, Répertoire des découvertes monétaires de type PMS COL VIM, annales du Musée d'Alba-Iulia no 24
  2. Karl Reinerth, Die freie königliche St.-Ladislaus - Propstei zu Hermannstadt, in : « Deutsche Forschungen im Südosten », 1942.
  3. Cătălina et I. Mărculeț, (ro) Etnii și confesiuni religioase în Regiunea de Dezvoltare Centru a României : observații geodemografice, in « Comunicări științifice », Vol. VI, Mediaș 2007.
  4. Lucas Joseph Marienburg: Zeitschrift für Siebenbürgische Landeskunde, Band 19, Neudruck 1986 aus 1813, Böhlau 1996, Ignaz de Luca, article: Das Großfürstenthum Siebenbürgen in: Geographisches Handbuch von dem Oestreichischen Staate Vand 4 Ungarn, Illyrien und Siebenbürgen, J. V. Degen, Vienne 1791, p. 491–549, et la carte „Bezirke Siebenburgens” dans A. Petermanns Geographische Mittheilungen, Justus Perthes, Gotha 1857.
  5. a et b (hu) Population des comitats de Hongrie
  6. a et b (hu) Répartition ethnique de la population des comitats

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]