Kis-Küküllő

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Autriche-Hongrie image illustrant la Roumanie
Cet article est une ébauche concernant l’Autriche-Hongrie et la Roumanie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Kis-Küküllő
Kis-Küküllő
Image illustrative de l'article Kis-Küküllő
Administration
Pays Drapeau du Royaume de Hongrie Royaume de Hongrie dans l'Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie (1867-1918)
Coat of arms of Transylvania.svg Transylvanie dans l'Drapeau de l'Autriche Empire d'Autriche (1711-1867)
Coat of arms of Transylvania.svg Transylvanie vassale de l'Drapeau de l'Empire ottoman Empire ottoman (1570-1711)
Coat of arms of Transylvania.svg Transylvanie dans le Drapeau du Royaume de Hongrie Royaume de Hongrie (1265-1570)
Siège Dicsőszentmárton (actuelle Târnăveni)
Démographie
Population 116 091 hab.
Densité 67 hab./km2
Géographie
Superficie 1 724 km2
Entités suivantes
Localisation
Image illustrative de l'article Kis-Küküllő

Kis-Küküllő (hongrois : Kis-Küküllő ou Kis-Küküllő vármegye ; allemand : Komitat Klein-Kokelburg ; roumain : Comitatul Târnava-Mică) est un ancien comitat du royaume de Hongrie après 1867 et jusqu'en 1918.

Nom et attributs[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le comitat tient son nom de la rivière Petite Târnava (hongrois : Kis-Küküllő ; roumain : Târnava-Mică).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le comitat de Kis-Küküllő avait une superficie de 1 724 km2 pour une population de 116 091 en 1910 (densité : 67,3 hab/km2). Il s'étendait le long de la vallée de la Târnava Mică, entre la vallée du Mureș au nord et la vallée de la Târnava Mare au sud.

Il était limité au nord par le comitat de Torda-Aranyos, au nord-est et à l'est par le comitat de Maros-Torda, au sud par le comitat de Nagy-Küküllő et à l'ouest par le comitat d'Alsó-Fehér.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un comitat de Küküllő (soit « des Pruniers ») a existé en principauté de Transylvanie entre le XIIIe siècle et 1784 lorsque l'établissement des nouveaux Bezirke par l'empereur Joseph II d'Autriche y met fin[1]. En 1867, le Compromis austro-hongrois supprime la Principauté de Transylvanie et peu après, partage le territoire de l'ancien comitat de Küküllő entre les nouveaux comitats de Kis-Küküllő (au nord) et Nagy-Küküllő (au sud) dans le cadre de la couronne hongroise.

En décembre 1918, le Kis-Küküllő est intégré au royaume de Roumanie, ce qui fut confirmé par le traité de Trianon en 1920. Il devient alors le județ de Târnava Mică dont la partie orientale est, à la suite du Deuxième arbitrage de Vienne, récupérée par la Hongrie de l'été 1940 à l'automne 1944 lorsqu'elle est rendue à la Roumanie, ce qui a été officialisé par le traité de paix de Paris en 1947. Il a cessé d'exister le 6 septembre 1950, à la suite de la réforme administrative communiste. Lors du rétablissement des județe en 1968, son territoire a été partagé entre les județe de Mureș pour la partie centrale, Alba pour la partie occidentale et Sibiu pour la partie orientale.

Population[modifier | modifier le code]

En 1900, le comitat comptait 109 127 habitants[2] dont 55 276 Roumains (50,65 %), 32 491 Hongrois (29,77 %) et 19 292 Allemands (17,68 %)[3].

En 1910, le comitat comptait 116 091 habitants[2] dont 55 585 Roumains (47,88 %), 34 902 Hongrois (30,06 %) et 20 272 Allemands (17,46 %)[3].

Organisation administrative[modifier | modifier le code]

Le comitat de Kis-Küküllő était composé de deux districts urbains et de quatre districts ruraux.

District urbain
District Chef-lieu
Dicsőszentmárton Dicsőszentmărton
Ertzébetváros Ertzébetváros
Disticts ruraux
District Chef-lieu
Dicsőszentmárton Dicsőszentmárton
Ertzébetváros Ertzébetváros
Hosszúaszó Hosszúaszó
Radnót Radnót

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lucas Joseph Marienburg: Zeitschrift für Siebenbürgische Landeskunde, Band 19, Neudruck 1986 aus 1813, Böhlau 1996, Ignaz de Luca, article: Das Großfürstenthum Siebenbürgen in: Geographisches Handbuch von dem Oestreichischen Staate Vand 4 Ungarn, Illyrien und Siebenbürgen, J. V. Degen, Vienne 1791, pp. 491–549, et la carte „Bezirke Siebenburgens” dans A. Petermanns Geographische Mittheilungen, Justus Perthes, Gotha 1857.
  2. a et b (hu) Population des comitats de Hongrie
  3. a et b (hu) Répartition ethnique de la population des comitats