Karl-Heinz Schnellinger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Karl-Heinz Schnellinger
Image illustrative de l’article Karl-Heinz Schnellinger
Karl-Heinz Schnellinger avant la finale de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe 1968 entre le Milan AC et Hambourg SV
Biographie
Nationalité Allemand
Naissance (83 ans)
Düren (Allemagne)
Taille 1,80 m (5 11)
Poste Défenseur gauche, central
Parcours junior
Années Club
1949-1958 SG Düren 99
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1958-1963 FC Cologne135 0(9)
1963-1964 AC Mantoue033 0(2)
1964-1965 AS Rome036 0(2)
1965-1974 Milan AC334 0(3)
1974-1975 Tennis Borussia Berlin021 0(0)
1960-1975 Total 559 (16)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1957 Allemagne de l’Ouest juniors004 0(0)
1957 Allemagne de l’Ouest amateurs001 0(0)
1958-1971 Allemagne de l'Ouest 047 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Karl-Heinz Schnellinger est un footballeur allemand, né le à Düren. Il joue en tant que défenseur gauche ou centre de la fin des années 1950 au début des années 1970. Il est considéré comme l'un des meilleurs défenseurs de son époque et reçut le surnom de Volkswagen pour la qualité et la quantité de son engagement.

Formé au SG Düren, il joue tout d'abord au FC Cologne avec qui il remporte le Championnat d'Allemagne. Il part ensuite en Italie et rejoint Mantoue en 1963, l'AS Rome en 1964 et gagne avec cette équipe une Coupe d'Italie.

Il est ensuite l'un des piliers du Milan AC et remporte avec cette équipe la Coupe intercontinentale, la Coupe d'Europe des clubs champions, la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes, et au niveau national le championnat d'Italie et la Coupe d'Italie.

Sélectionné 47 fois en équipe nationale allemande, il participe à quatre Coupe du monde et est 4e en 1958, 3e en 1970 et finaliste en 1966[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Schnellinger commence le football au club de sa ville natale, le SG Düren. Il est transféré au FC Cologne en 1958. Il est titulaire en défense, joue 131 matchs d'Oberliga-West (huit buts) et remporte avec les « boucs » le championnat d'Allemagne en 1962. En 1962, il est élu par les journalistes sportifs allemands comme le meilleur joueur allemand de l'année. Lors de l'élection du Ballon d'Or, rarement décerné à des défenseurs, il termine ainsi 3e en 1962 et 6e en 1963.

En 1963, il quitte l'Allemagne pour la Serie A et devient un des premiers footballeurs allemands à réussir à l'étranger. Il joue tout d'abord une saison à Mantoue puis signe à la Roma la saison suivante. Il gagne avec le club romain la Coupe d'Italie en 1965.

Mais c'est avec le Milan AC, où il s'installe en 1965 pour un bail de neuf saisons, qu'il va écrire les plus belles lignes de son palmarès en club. En 1967, le Milan AC va enfin remporter la Coupe d'Italie. Dans le sillage de ce succès, l'AC Milan s'impose en Serie A en 1968 et en Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe contre Hambourg SV (2-0) et ce devant 53 000 personnes. L'apothéose arrive en 1969 avec la victoire 4-1 en finale de la Coupe d'Europe des Clubs Champions contre l'Ajax Amsterdam de Johan Cruyff à Madrid et la victoire en Coupe Intercontinentale contre les Argentins d'Estudiantes de La Plata (3-0 et 1-2). Il est le premier joueur allemand à gagner ces deux compétitions.

Toujours avec le club lombard, Karl-Heinz Schnellinger participe à la conquête de deux nouvelles Coupes d'Italie en 1972 et en 1973. En 1973, il remporte encore la Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe contre Leeds United (1-0). La saison suivante, il atteint à nouveau la finale de cette même compétition en 1974 contre le FC Magdebourg, mais devra cette fois-ci s'incliner (0-2).

Il revient terminer sa carrière en 1974 au Tennis Borussia Berlin en y jouant 19 matchs.

À la fin de sa carrière professionnelle, il revient habiter à Milan.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Après avoir été international amateur le , il est appelé pour la première fois avec la Mannschaft le , contre la Tchécoslovaquie. Il est sélectionné ensuite pour la Coupe du monde 1958 en Suède[2]. Il y dispute deux matchs dont celui de la 3e place contre la France.

Bien que défait en quart de finale par la Yougoslavie 0-1 lors de la Coupe du monde 1962, il est nommé dans l'équipe-type de la compétition. Schnellinger joue l'année suivante avec l'équipe FIFA contre l'Angleterre.

Après son transfert en Italie en 1963, il doit attendre pour être rappelé en équipe d'Allemagne. De nouveau sélectionné pour la Coupe du monde 1966, il joue tous les matchs avec la Mannschaft et perd en finale contre l'Angleterre 4 buts à 2.

Lors de la Coupe du monde 1970 contre l'Italie, il marque son seul but en sélection, ce but est celui de l'égalisation à un but partout en demi-finale contre l'Italie, lors du fameux « match du siècle », but envoyant l'Allemagne en prolongation. Le match s'est terminé par un score de 4-3 pour l'Italie.

Schnellinger a participé à quatre phases finales de Coupe du monde avec l'équipe nationale, il a atteint la quatrième place en 1958, la deuxième en 1966 et la troisième en 1970.

Il connaît sa dernière sélection le en éliminatoires du Championnat d'Europe contre l'Albanie.

Il a également joué deux fois dans une sélection d'Europe à l'occasion des jubilés de Stanley Matthews en 1965 et d'Uwe Seeler en 1972.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En Équipe de R.F. Allemagne[modifier | modifier le code]

But international[modifier | modifier le code]

Date Lieu Adversaire Résultat Compétition
1. Stade Azteca, Mexico, Mexique Italie 3-4 Coupe du Monde 1970

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques individuelles[3]
Saison Club Pays Championnat Coupes nationales Coupes Continentales Sélections Allemagne de l'Ouest
1957-1958 1. FC Cologne 1. Bundesliga ? - - 3 matchs
1958-1959 1. FC Cologne 1. Bundesliga ? - - 4 matchs
1959-1960 1. FC Cologne 1. Bundesliga ? - - 3 matchs
1960-1961 1. FC Cologne 1. Bundesliga 28 matchs - - 6 matchs
1961-1962 1. FC Cologne 1. Bundesliga 30 matchs / 6 buts - - 7 matchs
1962-1963 1. FC Cologne 1. Bundesliga 26 matchs / 2 buts - - 4 matchs
1963-1964 AC Mantoue Série A 33 matchs / 2 buts - - -
1964-1965 AS Rome Série A 29 matchs / 1 but - - 1 match
1965-1966 Milan AC Série A 25 matchs - 5 matchs (C3) -
1966-1967 Milan AC Série A 28 matchs - - 6 matchs
1967-1968 Milan AC Série A 27 matchs - 10 matchs (C2) -
1968-1969 Milan AC Série A 20 matchs - 7 matchs (C1) 1 match
1969-1970 Milan AC Série A 26 matchs - 4 + 2 matchs (C1 + CI) 8 matchs / 1 but
1970-1971 Milan AC Série A 29 matchs - - 1 match
1971-1972 Milan AC Série A 26 matchs - - -
1972-1973 Milan AC Série A 28 matchs - - -
1973-1974 Milan AC Série A 13 matchs - 2 matchs (SC) -
1974-1975 Tennis Borussia Berlin 1. Bundesliga 19 matchs - - -

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]