Düren

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Düren (Sarre).

Düren
Blason de Düren
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of North Rhine-Westphalia.svg Rhénanie-du-Nord-Westphalie
District
(Regierungsbezirk)
Cologne
Arrondissement
(Landkreis)
Düren
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
15
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Paul Larue CDU
Partis au pouvoir gouvernement: CDU
opposition: SPD, FDP, Grüne, PDS, 'Citoyens pour Düren'
Code postal 52349/52351/52353/52355
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
05 3 58 008
Indicatif téléphonique 02421
Immatriculation DN, JÜL
Démographie
Population 90 502 hab. (31 décembre 2017[1])
Densité 1 077 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 48′ 00″ nord, 6° 29′ 00″ est
Altitude 125 m
Superficie 8 402 ha = 84,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Düren

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Düren
Liens
Site web www.dueren.de

Düren (lat. villa duria, Marcodurum) est une ville d'Allemagne dans le land de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie traversée par la Roer. La ville de Düren se trouve à 37 km du centre de Cologne située au Nord-Est, 17 km au Nord-Ouest de Zülpich, d'Aix-la-Chapelle à 28 km à l'Ouest, de Bonn à 45 km à l'Est, et compte plus de 90 000 habitants.

Municipalité[modifier | modifier le code]

Outre la ville même de Düren (51 041 habitants), la municipalité est divisée en plusieurs quartiers qui étaient d'anciens villages ou communes indépendantes :

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2009 fut découvert sur le territoire de la commune un village néolithique, comprenant plus de 40 maisons, des puits, et un cimetière de plus de 200 sépultures. Les habitants y vivaient de l'agriculture. Une fortification de l'âge du bronze fut découverte en un autre endroit[1].

La région fut ensuite occupée par la tribu celte des Éburons, puis par les légions romaines, puis par des colons germains suite aux Grandes invasions.

Charlemagne tint à Düren trois Champs de mai, en 761, 775 et 779[1]. Elle devint ensuite ville du Saint Empire romain germanique.

Dévastée par les Vikings en 881 et 882.

En 1124 débuta la construction d'une muraille défensive, qui comporta au final douze tours et cinq portes. Il en reste quelques ruines et une tour.

Prise et incendiée par les troupes de Charles Quint le 26 août 1543.

Les armées françaises l'occupèrent de 1794 à 1814 : elle fut intégrée au département de la Roër[2].

Intégrée à la Prusse en 1815 suite aux décisions du Congrès de Vienne.

Elle est reliée au réseau ferré allemand en 1837.

Au cours de la Première Guerre mondiale y est installé un aérodrome pour dirigeables Zeppelin, destinés aux missions en France et en Angleterre.

La ville fut presque entièrement détruite par un bombardement stratégique allié le 16 novembre 1944, puis prise le 20 décembre par la IXème armée des USA.

Düren est le siège administratif de la circonscription portant le même nom. Elle fut le siège d'une base militaire belge de 1945 à 1962, où stationnaient le 1er Lancier, le 1er Guide, le 1er Chasseur à cheval, et une compagnie de transport. Cette base fournit en 1960 un bataillon de marche, composé d'une compagnie de chacune de ces unités, afin d'effectuer une mission de sécurité de 6 mois au Congo belge.

Art[modifier | modifier le code]

Le musée Leopold-Hoesch (de) possède une collection importante de tableaux expressionnistes. Avec le Musée du Papier (Papiermuseum), il organise tous les deux ans le PaperArt, un festival international d'art en papier.

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

À Düren sont nés :

À Düren sont décédés :

  • Paul Aler (1654-1727), jésuite allemand, éducateur de renom et auteur de livres pédagogiques
  • Gerhard Huttula (1902-1996), directeur de la photographie et technicien des effets spéciaux allemand
  • Rudolf Schock (1915-1986), ténor allemand

Selon certains historiens, Charlemagne serait né à Düren.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Page Wikipédia en allemand
  2. Marie-Pierre Terrien, La christianisation de la région rhénane du IVe siècle au milieu du VIIIe siècle, vol. 1, Presses Univ. Franche-Comté, (ISBN 9782848671994, présentation en ligne) page 63
  3. Le jumelage de Cormeilles, conclu avec Arnoldsweiler, se poursuit avec Düren, ville à laquelle Arnoldsweiler a été incorporée en 1972.

Source partielle[modifier | modifier le code]

La Kaiserplatz avant la Première Guerre mondiale, avec la statue de Guillaume Ier par Uphues

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Düren » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (lire sur Wikisource)