In the Fade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
In the Fade
Titre original Aus dem Nichts
Réalisation Fatih Akın
Scénario Fatih Akın
Acteurs principaux
Sociétés de production Bombero International
Macassar Productions
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la France France
Genre drame
Durée 106 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

In the Fade (Aus dem Nichts) est un film germano-français réalisé par Fatih Akın, sorti en 2017. Il a été sélectionné au festival de Cannes 2017Diane Kruger y a remporté le prix d'interprétation.

Le titre international et français In the Fade vient d'une chanson de Queens of the Stone Age, dont le chanteur compose la bande-originale du film[1], et veut dire « dans le dépérissement »[2]. Aus dem Nichts veut dire « de nulle part », « du néant ».

Synopsis[modifier | modifier le code]

Siège de la police à Hambourg Alsterdorf, un des lieux de tournage en octobre 2016.

La vie de Katja est bouleversée lorsque son fils et son mari trouvent la mort dans un attentat[3].

Katja est mariée au Kurde Nuri Sekerci, avec qui elle a un fils. Il a alors cinq ans. Ils vivent à Hambourg. Elle l’avait rencontré en lui achetant du hashish lorsqu'elle était étudiante et l'a épousé alors qu'il était encore en prison, malgré l'opposition au mariage de leurs parents respectifs. Depuis la naissance de leur fils Rocco, Nuri a abandonné le trafic de drogue. Ayant étudié en prison la gestion d'entreprise, il travaille maintenant à Hambourg dans un bureau de traduction et de contrôle des affaires fiscales.

Après que Katja eut déposé son fils au bureau de son mari un après-midi, elle revient le soir et trouve la route bloquée. Un policier lui dit qu'un homme et un enfant ont été tués dans l'explosion d'une bombe artisanale. L'analyse ADN confirme que c'était le mari et le fils de Katja qui ont perdu la vie dans l'attentat. Peu de temps avant l'attaque, Katja avait remarqué une jeune femme blonde quitter les lieux sans cadenasser son vélo tout neuf et dont le panier était chargé d'un colis noir.

Malgré cela, l'enquête de la police se concentre d'abord sur un acte de vengeance par les trafiquants de drogue alors que Katja soupçonne que l’origine kurde de son mari pourrait avoir quelque chose à voir avec l'attaque. Finalement, la police arrête deux suspects, André et Edda Möller, un jeune couple néo-nazi avec des connexions internationales, ils sont accusés de l'attentat en raison de preuves accablantes. Au cours du procès, un expert scientifique décrit tous les détails macabres de l'attentat. Katja est assistée par l'avocat Danilo Fava. Elle rencontre également le père d'André Möller, qui se désespère de la conduite de son fils et qui invite Katja à prendre un café.

Les dessins de son fils et la petite ancre en plastique de son bateau pirate dans la baignoire lui rappellent Rocco et Nuri au point qu'elle ne voit aucune raison de continuer à vivre. Katja trouve toutefois la force de continuer à se battre pour venger son fils et son mari.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Version Française : Deluxe
  • Direction Artistique : Hervé Icovic

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Fatih Akin s'est inspiré des attentats perpétrés en Allemagne par des néo-nazis au début des années 2000[4].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

C'est le premier film de l'actrice Diane Kruger dans sa langue maternelle, l'allemand[4].

Tournage[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

La musique originale est composée par Joshua Homme[5].

Des extraits musicaux sont aussi inclus dans le film :

Sortie[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

En France, le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 2,8/5, et des critiques spectateurs à 3,5/5[6].

Le film divise particulièrement les critiques, car « Akin [...] refuse toute position d'équilibriste. Il prend parti et pousse le spectateur à faire de même. À être emporté ou agacé par ce qu'il voit. Voilà pourquoi le film divise, comme on a pu l'entendre lors de la projection ce matin »[7].

Critiques positives[modifier | modifier le code]

  • RFI : « Mine de rien, Aus dem Nichts de Fatih Akin est le film le plus politique de cette compétition du Festival de Cannes qui s'achève samedi, avant l'annonce du palmarès dimanche 28 mai. L'Allemand Fatih Akin raconte sobrement les manquements de l'État, de la justice et de la société allemande concernant les attentats perpétrés par les membres du groupuscule néo-nazi NSU entre 2000 et 2011 tuant 8 immigrés turcs, un immigré grec et une policière »[3].
  • LCI : « Dans In The Fade, le cinéaste allemand Fatih Akin met en scène une jeune femme qui perd mari et fils dans un attentat raciste. Un drame psychologique qui lorgne sur le thriller politique avec une Diane Kruger époustouflante, candidate logique au prix d’interprétation »[8].

Critiques négatives[modifier | modifier le code]

  • Les Inrocks : « Dans In the fade de Fatih Akin, une femme perd son fils et son mari dans un attentat. Scénar sur rails, acteurs caricaturaux, pathos grossier, réalisation lambda, discours contestable, ce film n’avait pas le niveau attendu en compétition cannoise »[9].
  • Télérama : La « chronique sociale d'un couple mixte dévasté par une explosion criminelle sombre malheureusement dans la facilité »[10]. « Outrances et oppositions binaires jalonnent le film jusqu’à une fin stupide, éloge de la violence kamikaze qui achève de rendre méconnaissable le cinéaste Fatih Akin »[11].
  • Le Masque et la Plume : « film qui n'est pas réussi », « démonstratif » et selon Michel Ciment à propos des scènes de tribunal « Otto Preminger devrait être là pour lui donner des leçons »[12].
  • Libération : « In the Fade, en bon film kamikaze, veut l’impossible - il veut tout pour lui et tout en même temps : la sécheresse formelle du “grand film politique” et en même temps l’humidité lacrymale du pur mélodrame, les provocations du sadisme scénaristique à l'allemande et en même temps les séductions droits-de-l'hommistes de l'empathie, l'antifascisme réglo et en même temps l'ambiguïté morale », le titre de l'article fait référence aux néo-nazis et à aube dorée[13].

Box-office[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Queens of the Stone Age's Josh Homme Scores Cannes Movie In the Fade », sur Rolling Stone,
  2. [1]
  3. a et b « Cannes: «Aus dem Nichts», un Fatih Akin très politique », RFI,‎ (lire en ligne)
  4. a et b « «In The Fade», une histoire explosive autour du groupuscule néo-nazi NSU », sur Allociné, (consulté le 25 janvier 2018).
  5. « In the Fade » (consulté le 25 janvier 2018)
  6. « In the Fade », sur Allociné (consulté le 17 janvier 2018).
  7. « In the fade: Diane Kruger impressionnante dans un film casse- gueule et clivant », LExpress.fr,‎ (lire en ligne)
  8. Jérôme Vermelin, « Cannes 2017 – In The Fade, la critique : Diane Kruger en état de grâce pour un Fatih Akin inspiré », LCI,‎ (lire en ligne)
  9. Serge Kaganski, « Les Inrocks - Into the fade : et si on tenait le plus mauvais film de Cannes ? », sur Les Inrocks, (consulté le 27 mai 2017)
  10. Samuel Douhaire, « Cannes 2017 - In the Fade, de Fatih Akin : Diane Kruger intense dans un film qui s'enlise », Télérama,‎ (lire en ligne)
  11. Louis Guichard, « Cannes 2017 - In the Fade, de Fatih Akin », Télérama,‎ (lire en ligne)
  12. « Le Palmarès de Cannes », sur France Inter,
  13. « In the Fade, néo naze et daube dorée », sur Libération,
  14. ; page du film In the Fade consulté le 18 avril 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]