Honguemare-Guenouville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Honguemare-Guenouville
L'église Notre-Dame.
L'église Notre-Dame.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Bernay
Canton Bourg-Achard
Intercommunalité Communauté de communes Roumois Seine
Maire
Mandat
Jacques Benoist
2014-2020
Code postal 27310
Code commune 27340
Démographie
Gentilé Honguemarais
Population
municipale
671 hab. (2014 en augmentation de 14,51 % par rapport à 2009)
Densité 72 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 22′ 23″ nord, 0° 49′ 04″ est
Altitude Min. 83 m
Max. 148 m
Superficie 9,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Honguemare-Guenouville

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Honguemare-Guenouville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Honguemare-Guenouville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Honguemare-Guenouville

Honguemare-Guenouville est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Honguemare-Guénouville est une commune du Nord du département de l'Eure. Elle appartient à la région naturelle du Roumois[1] à 26 km de Pont-Audemer et à 37 km de Rouen. Le village est entouré d'un paysage d’openfields, dont les sols sont principalement dédiés aux cultures céréalières.

Communes limitrophes d’Honguemare-Guenouville[2]
Le Landin, Barneville-sur-Seine Barneville-sur-Seine
Hauville Honguemare-Guenouville[2]
Bouquetot Bourg-Achard Bosgouet

Toponymie[modifier | modifier le code]

Guénouville a été rattachée en 1844 à Honguemare sous le nom actuel[3].

Le nom de Guénouville est attesté sous la forme Gonnovilla en 1210[4].

Il s'agit d'une formation toponymique médiévale en -ville, appellatif signifiant anciennement « domaine rural » (cf. vilain), précédé du nom de personne norrois Gunnolfr ou de sa variante Gunnúlfr (vieux danois Gunnulf). Généralement le même anthroponyme suivi de l'appellatif toponymique -ville a abouti à Gonneville (nom de lieu répandu en Normandie), avec chute du second élément -olfr / ulfr. Le nom d'homme scandinave Gunnolfr / Gunnúlfr se perpétue dans le nom de famille normand Gounouf.

Honguemare est attesté sous la forme Hanguemara vers 1060[5].

Il s'agit d'une formation médiévale en -mare, appellatif normand d'origine anglo-scandinave, passé en français sous la forme mare vers le XVIe siècle. Il est précédé du vieux norrois *hang- « pente » cf. allemand Abhang « pente », d'où le sens global de « mare ayant des rives en pente » ou bien du vieux norrois hanki « courbe de rivière », d'où le sens de « mare incurvée ». Cette dernière hypothèse rêposant sur les formes anciennes de Hanquemare à Heuqueville (Seine-Maritime, Hankemare 1269, Hanguemare 1683).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1955 2008 M. Claude Dezellus[6] DVD Exploitant agricole
2008 en cours M. Jacques Benoist DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2014, la commune comptait 671 habitants[Note 1], en augmentation de 14,51 % par rapport à 2009 (Eure : +2,66 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
463 474 430 403 482 404 432 428 370
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
549 538 501 508 467 505 438 435 388
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
390 373 374 324 314 310 318 323 336
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
384 424 417 477 613 606 585 604 671
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château construit en 1625, très remanié postérieurement. Il remplace un édifice plus ancien détruit au moment des guerres de Religion. Colombier du XVIIe siècle.
  • Église Notre-Dame édifiée au XIIe siècle ; lancettes de la nef du XIIIe ; fenêtres du mur Sud de la nef et du chœur reprises au XVIIe siècle ; façade Occidentale et chevet à trois pans reconstruits au XVIIIe siècle[11].
  • Un couple de buis remarquables dans le cimetière[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Roumois », sur Atlas des paysages de la Haute-Normandie (consulté le 27 mars 2017).
  2. « Géoportail (IGN), couche « Communes 2016 » activée ».
  3. François de Beaurepaire (préf. Marcel Baudot), Les Noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, Paris, A. et J. Picard, , 221 p. (ISBN 2-7084-0067-3, OCLC 9675154), p. 120
  4. Ibid., p. 120.
  5. Jean Adigard des Gautries, « Les noms de lieux de l'Eure attestés de 911 à 1006 », Annales de Normandie, 1955 (lire en ligne) [1]
  6. http://www.paris-normandie.fr/hemerotheque/deces-de-claude-dezellus-46353-DBPN46353#
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  11. Site d'actuacity-monuments
  12. http://krapooarboricole.wordpress.com/2010/11/24/couple-de-buis-honguemare-guenouville-eure/

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :