Heugon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Orne
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Orne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Heugon
L'église Saint-Pierre-et-Saint-Denis.
L'église Saint-Pierre-et-Saint-Denis.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Canton Rai
Intercommunalité Communauté de communes des Pays de L'Aigle
Maire délégué Laurent Marting
Code postal 61470
Code commune 61205
Démographie
Gentilé Heugonnais
Population 245 hab. (2014)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 19″ nord, 0° 23′ 52″ est
Altitude Min. 203 m – Max. 277 m
Superficie 15,70 km2
Historique
Commune(s) d’intégration La Ferté-en-Ouche
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 15.svg
Heugon

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 15.svg
Heugon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Heugon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Heugon

Heugon est une ancienne commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de La Ferté-en-Ouche[1].

Elle est peuplée de 245 habitants[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au sud du pays d'Ouche. Son bourg est à 10 km à l'ouest de La Ferté-Frênel, à 13 km au nord-est de Gacé, à 19 km au sud-est de Vimoutiers et à 22 km au sud d'Orbec[3].

Communes limitrophes de Heugon[4]
Monnai,
Le Sap
Monnai Monnai
Chaumont Heugon[4] Villers-en-Ouche
Le Sap-André Le Sap-André Saint-Nicolas-des-Laitiers

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la Guiel[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes latinisées Martinus en 1050; Sanctus Martinus de Heugon en 1286 et enfin Heugon au XVe siècle[6],[7].

Le passage de Saint-Martin de Heugon[8] au simple Heugon a dû s'effectuer à la fin du Moyen Âge.

Heugon était un seigneur local qui est historiquement mentionné par Orderic Vital entre autres, dans un texte rédigé en latin sous la forme Helgo[9].

Ernest Nègre indique qu'il s'agit d'un nom de personne norrois Helgo(n)[10], or Helgo est dans les langues scandinaves continentales, une forme moderne latinisée de Helge[11].

La forme de l'ancien norrois est Helgi (ancien danois Helghi)[12], surnom signifiant « le Saint ». Le nom a été romanisé, puisque la terminaison -on représente la désinence du cas régime en ancien français principalement rencontrée dans les noms de personne, par exemple Eude(s) / Odon, mais aussi dans les noms communs ber / baron. Le cas sujet devait être *Heugue, effectivement attesté sous une forme latinisée pour mentionner un certain Petrus Helge de Fayo, c'est-à-dire Pierre Heugue du Fay (aujourd'hui le Foc, Manche) en 1227, Heugue étant un patronyme dès cette époque. L'évolution phonétique Helgi > Helge > Heugue est régulière. Il est possible que le nom de famille Heugue attesté dans le Calvados anciennement ait cette origine. Il existe cependant un autre foyer dans l'extrème nord de la France, où ce patronyme est attesté anciennement et beaucoup plus répandu. On ignore quel lien, s'il y a, les deux foyers du Calvados et du Nord entretiennent historiquement.

La toponymie normande conserve ce type de nom de personne dans les Heuqueville (Seine-Maritime, Heugueville 1198; Eure Helgavilla 1035), Heugueville (Manche, Helgevilla 1115) et Helleville (Manche, Helgevilla 1156; Hellevilla 1210) de Normandie. Ainsi que dans le composé Helgimaðr « saint Homme » que l'on observe dans Hecmanville (Eure, Heuguemanville 1331).

Le gentilé est Heugonnais.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1840, Heugon (693 habitants en 1836[13]) absorbe la commune du Douet-Artus (123 habitants[14]) à l'ouest de son territoire.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1989 mars 2001 André Letellier    
mars 2001[15] mars 2008 Martial Seray    
mars 2008[16] en cours Laurent Marting[17] LR[18] Directeur d'usine
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[17].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 245 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2007, 2012, 2017, etc. pour Heugon[19]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 1]. Heugon a compté jusqu'à 831 habitants en 1841, à la suite de la fusion avec Le Douet-Artus, mais les deux communes totalisaient 929 habitants en 1821.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
659 686 806 795 693 831 749 708 700
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
637 602 581 558 514 523 487 433 433
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
403 419 376 384 355 373 344 386 372
1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014 -
325 268 233 198 181 222 231 245 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique du Douet-Artus
1793 1800 1806 1821 1831 1836
122 109 110 134 abs. 123
(Sources : EHESS[14])

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité, label et manifestations[modifier | modifier le code]

Label[modifier | modifier le code]

La commune est une ville internet (un @)[23].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs du 6 novembre 2015 » (consulté le 20 novembre 2015)
  2. Population municipale 2014.
  3. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  4. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Guiel (H6110600) ».
  6. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Librairie Guénégaud 1979. p. 352.
  7. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Volume II, Librairie Droz 1991. p. 1026[1]
  8. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, PUC 1994. p. 147.
  9. [2]
  10. Ernest Nègre, op. cit.
  11. Site de Nordic Names : Helgo (lire en anglais) [3]
  12. Nordic Names, Ibid.
  13. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Le Douet-Artus », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 23 janvier 2013)
  15. « Martial Seray, maire, ne repart pas », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 12 mars 2015)
  16. « Premier mandat de maire pour Laurent Marting », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 12 mars 2015)
  17. a et b Réélection 2014 : « Heugon (61470) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 4 juin 2014)
  18. « Canton de Rai. Isabelle Josset et Laurent Marting pour la droite », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 avril 2015)
  19. Date du prochain recensement à Heugon, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  21. « Église du Douet-Arthus », notice no PA61000005, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  22. a et b « Œuvres mobilières à Heugon », base Palissy, ministère français de la Culture.
  23. « Villes internet - Heugon » (consulté le 23 janvier 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :