Henriette de Nevers (1542-1601)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henriette de Nevers.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres des familles, voir : Maison de La Marck et Maison Gonzague.
Henriette de Nevers
Henriette de Nevers par François Clouet.
Henriette de Nevers par François Clouet.
Titre
Duchesse de Nevers
Comtesse puis duchesse de Rethel
Prédécesseur Jacques
Successeur Charles III
Biographie
Dynastie Maison de La Marck
Date de naissance
Lieu de naissance La Chapelle-d'Angillon
Date de décès (à 58 ans)
Lieu de décès Paris
Sépulture Cathédrale Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte de Nevers
Père François Ier de Nevers
Mère Marguerite de Bourbon
Conjoint Louis IV de Gonzague-Nevers
Enfants Catherine
Henriette
Frédéric
François
Charles

Henriette de Nevers dite aussi Henriette de Clèves était une dame du rameau de Clèves-Nevers de la maison de La Marck, née le 31 octobre 1542 à La Chapelle-d'Angillon et morte le 24 juin 1601 à Paris.

Henriette était le deuxième enfant et la fille aînée de François Ier (1516-1561), duc de Nevers et comte de Rethel et de Marguerite de Bourbon (1516-1589). Sœur de Marie de Clèves et de Catherine de Clèves, elle eut pour parrain, à son baptême, le fils du roi de France François Ier, le dauphin Henri qui sera plus tard le roi Henri II.
À la mort de son père, en 1561, la succession à la tête des fiefs de Nevers et de Rethel fut assumée par son frère aîné François II qui décéda l'année suivante, puis par son frère cadet Jacques qui décéda deux ans après, en 1564.

Ses frères n'ayant pas de descendance, Henriette devient donc duchesse de Nevers et comtesse de Rethel.

Âgée de 23 ans, elle épousa, le 4 mars 1565 à Moulins, en Bourbonnais, Louis de Gonzague alors âgé de 25 ans, prince de Mantoue, naturalisé français, qui combattait les troupes espagnoles au service du roi Charles IX. Ils avaient tous deux un point commun familial : leurs grand-mères, Françoise d'Alençon pour Henriette et Anne d'Alençon pour Louis, étaient sœurs.
Ils eurent cinq enfants :

En 1581, eu égard aux services rendus par Louis aux rois de France Charles IX et Henri III, ce dernier érige le comté de Rethel en duché au bénéfice de Louis.

Henriette mourut en son hôtel de Nevers à Paris, en 1601, dans sa 59e année. Elle fut enterrée dans la cathédrale de Nevers.

La duchesse de Nevers en littérature[modifier | modifier le code]

Henriette de Nevers et son mari Louis Gonzague,
lithographie du XIXe siècle.

Henriette de Nevers joue un rôle non négligeable dans le roman La Reine Margot d'Alexandre Dumas (1844-1845). "Cette belle et rude catholique" (p. 126 de l'édition Laffont) est le prototype même de l'aristocrate libre :

- Non pas ! non pas, Henriette ! allons chez toi ; le duc de Guise n'y est pas, ton mari n'y est pas ?

- Oh ! non ! s'écria la duchesse avec une joie qui fit étinceler ses beaux yeux couleur d'émeraude ; non ! ni mon beau-frère, ni mon mari, ni personne ! Je suis libre, libre comme l'air, comme l'oiseau, comme le nuage... Libre, ma reine, entendez-vous ? Comprenez-vous ce qu'il y a de bonheur dans ce mot : libre ?... Je vais, je viens, je commande ! Ah ! pauvre reine ! vous n'êtes pas libre, vous !, p. 129 de l'édition Laffont

Elle est une grande amie de Marguerite de Valois, dite la reine Margot et a pour amant, dans le roman, le très catholique Coconnas qui perdra la vie avec son ami La Môle (Ils seront décapités tous les deux)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]