Marguerite de Savoie (1439-1483)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marguerite de Savoie
Titres de noblesse
Princesse
Marquise (Marquisat de Montferrat)
Prédécesseur
Jeanne de Savoie (d)
Successeur
Marie de Foix (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 43 ans)
BrugesVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoints
Enfant
Autres informations
Religion

Marguerite de Savoie (avril 1439 – ) est l'aînée des filles de Louis Ier de Savoie. Elle est l'épouse du margrave Jean IV de Montferrat et plus tard celle de Pierre II de Luxembourg, comte de Saint-Pol, de Brienne, de Marle et de Soissons. Elle compte parmi ses nombreux descendants Marie, reine d'Écosse, et Henri IV, roi de France.

Le blason de la Maison de Savoie.

Famille[modifier | modifier le code]

Marguerite est née en avril 1439 à Turin, en Italie, aînée des filles survivantes et l'une des dix-neuf enfants de Louis Ier de Savoie et de la princesse Anne de Chypre[1]. Ses grands-parents paternels sont Amédée VIII de Savoie, qui est aussi l'antipape Félix V, et Marie de Bourgogne. Ses grands-parents maternels sont le roi Janus de Chypre et d'Arménie et Charlotte de Bourbon[2].

Ses nombreux frères et sœurs incluent : Amédée IX de Savoie, qui a épousé Yolande de Valois ; Philippe II, duc de Savoie, qui a épousé d'abord Marguerite de Bourbon puis Claude de Brosse ; Louis de Savoie, comte de Genève, qui a épousé la reine Charlotte de Chypre ; Charlotte de Savoie, épouse du roi de France Louis XI ; Bonne de Savoie, seconde épouse de Galéas Marie Sforza, duc de Milan ; et Marie de Savoie (en), la seconde femme du beau-père de Marguerite, Louis de Luxembourg, comte de Saint-Pol, connétable de France[1].

Mariages[modifier | modifier le code]

En décembre 1458, Marguerite a épousé à Casale son premier mari, Jean IV, marquis de Montferrat, fils de Jean Jacques de Montferrat et de Jeanne de Savoie[3]. Il était condottiere de la République de Venise pendant les guerres de Lombardie, une série de conflits entre Venise et Milan, et leurs divers alliés.

Marguerite a apporté une dot de 100 000 scudi, et, en retour, a reçu Trino, Morano, Borgo San Martino, et Mombaruzzo. Le mariage reste sans enfant, malgré plusieurs enfants illégitimes. Jean IV meurt le [3], laissant sa veuve à l'âge de vingt-cinq.

Deux ans et demi plus tard, le , Marguerite épouse son deuxième mari, Pierre (II) de Luxembourg, comte de Saint-Pol et de Soissons, le deuxième fils de Louis de Luxembourg, comte de Saint-Pol et de Brienne et de Jeanne de Bar, comtesse de Marle et de Soissons. Six enfants sont nés de cette union:[4]

Mort[modifier | modifier le code]

Marguerite meurt à Bruges le , moins de six mois après son mari, Pierre, et elle est inhumée à l'abbaye de Happlaincourt, à Enghien[5]. Ses deux filles, Marie et Françoise, lui survivent, tandis que ses trois fils sont morts en bas-âge.

Ascendance[modifier | modifier le code]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
16. Amédée VI de Savoie
 
 
 
 
 
 
 
8. Amédée VII de Savoie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
17. Bonne de Bourbon
 
 
 
 
 
 
 
4. Amédée VIII de Savoie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
18. Jean Ier de Berry
 
 
 
 
 
 
 
9. Bonne de Berry
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
19. Jeanne d'Armagnac
 
 
 
 
 
 
 
2. Louis Ier de Savoie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
20. Jean II le Bon
 
 
 
 
 
 
 
10. Philippe II de Bourgogne
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
21. Bonne de Luxembourg
 
 
 
 
 
 
 
5. Marie de Bourgogne
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
22. Louis II de Flandre
 
 
 
 
 
 
 
11. Marguerite III de Flandre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
23. Marguerite de Brabant
 
 
 
 
 
 
 
1. Marguerite de Savoie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
24. Hugues IV de Chypre
 
 
 
 
 
 
 
12. Jacques Ier de Chypre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
25. Alice d'Ibelin
 
 
 
 
 
 
 
6. Janus de Chypre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
26. Philippe de Brunswick-Grubenhagen
 
 
 
 
 
 
 
13. Helvis de Brunswick-Grubenhagen
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
27. Alix de Dampierre
 
 
 
 
 
 
 
3. Anne de Lusignan
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
28. Jacques Ier de Bourbon-La Marche
 
 
 
 
 
 
 
14. Jean Ier de Bourbon-La Marche
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
29. Jeanne de Châtillon-Saint-Pol
 
 
 
 
 
 
 
7. Charlotte de Bourbon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
30. Jean VI de Vendôme
 
 
 
 
 
 
 
15. Catherine de Vendôme
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
31. Jeanne de Ponthieu
 
 
 
 
 
 

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b André Palluel-Guillard, « La Maison de Savoie », sur le site des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - Sabaudia.org (consulté en octobre 2018) (ou André Palluel-Guillard, « Louis Ier » (consulté en octobre 2018))
  2. Charles Cawley, Medieval Lands, « Savoy » (« Louis de Savoie », n°6).
  3. a et b Charles Cawley, Medieval Lands, « Monferrato, Saluzzo » (« Giovanni IV », n°2).
  4. Charles Cawley, Medieval Lands, « Champagne, Nobility - Bar » (« Pierre de Luxembourg », n°3.)
  5. Ernest Matthieu, Histoire de la ville d'Enghien, Mons, Imp. Dequesne-Masquillier, (lire en ligne), p. 120.