Guerville (Seine-Maritime)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guerville.

Guerville
Guerville (Seine-Maritime)
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Canton Eu
Intercommunalité Communauté de communes interrégionale Aumale - Blangy-sur-Bresle
Maire
Mandat
Étienne Lannel
2014-2020
Code postal 76340
Code commune 76333
Démographie
Population
municipale
473 hab. (2015 en augmentation de 3,5 % par rapport à 2010)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 57′ 34″ nord, 1° 30′ 53″ est
Altitude Min. 75 m
Max. 198 m
Superficie 12,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Guerville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Guerville

Guerville est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en Normandie (anc. Haute-Normandie).

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village, près de Gamaches, bénéficie de la proximité de la forêt d'Eu, massif devenu la propriété de l'Etat et du Département[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Depuis 1523, l'activité verrière a donné du travail aux habitants jusqu'à son déclin après la Première Guerre mondiale[1].

La commune est touchée par les inondations de 1910.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1973 avril 2014 Moïse Sauteur   Employé dans l'industrie verrière
avril 2014 en cours
(au avril 2014)
Étienne Lannel[2]    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2015, la commune comptait 473 habitants[Note 1], en augmentation de 3,5 % par rapport à 2010 (Seine-Maritime : +0,48 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
715457501532582606611721716
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
761772825773765701697661642
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
619651606602652616537550511
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
512449439438443408424457473
2015 - - - - - - - -
473--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Pour l'enseignement primaire, les communes de Melleville, Millebosc, Longroy et Guerville sont associées au sein d'un regroupement pédagogique intercommunal (RPI)[7].

Sports[modifier | modifier le code]

Le club de football « US Guerville » a été créé en 2015, il évolue au stade municipal.

Il existe également un club de gymnastique féminine "la Geirivilla", axé sur le maintien de la forme, avec des exercices de fitness, step, musculation. Les cours ont lieu les mardis après-midi de 18h30 à 19h30 à la salle des fêtes de la commune (pas de cours pendant les vacances scolaires). Le Club a été créé en 1977[8].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  • Église Saint-Gilles, construite sur le site de l'ancienne du XIIIe siècle qui a brûlé en 1803[1] .
  • Château de la Grande Vallée datant du XVIIIe siècle. Cette ancienne verrerie de la Grande Vallée, construite pour Anne de la Vicogne, est édifiée sur un parc de sept hectares.
  • Château de la Haye, ancienne verrerie[1].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Panneau d'informations (voir photo en galerie).
  2. Le Courrier picard, édition d'Abbeville, 9 avril 2014, p. 16.
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. « Une école en danger en forêt d'Eu », Courrier picard,‎ , p. 13.
  8. « La geirivilla pas les jeux olympiques », Paris Normandie,‎ (lire en ligne)