Groupe Pages Jaunes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pages Jaunes (Canada)
logo de Groupe Pages Jaunes

Création 1908
Forme juridique Stock company (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Action TSX: Y
Siège social Montréal
Drapeau du Canada Canada
Direction David A. Eckert président et chef de la direction
Actionnaires 28.08M
Activité Publicité
Produits Solutions numériques et médias
Filiales Canada411, Canpages, 411.ca
Site web www.entreprise.pj.ca

Capitalisation 336 millions CAD en février 2020
Chiffre d'affaires 403 millions CAD en 2019[1]
Résultat net nc

Pages Jaunes (connue en anglais comme Yellow Pages) est une entreprise canadienne publique (TSX: Y) de médias numériques spécialisée dans l'offre de solutions marketing numériques et imprimées.

Description[modifier | modifier le code]

Entreprise canadienne offrant des solutions numériques pour les petites et moyennes entreprises[2].

Elle détient également plusieurs médias numériques de recherche locale pour le Canada[3], notamment : PJ.ca, Canada411.ca, 411.ca, Canpages.ca, les applications mobiles PJ, PJ Shopwise, Canada411 et 411.ca

Le réseau d'annonces immobilières DuProprio / Comfree vendu pour 51M$ au groupe britannique Purplebricks le .

RedFlagDeals a été vendu à VerticalScope pour 12 M $ le .

Bookenda.com (vendue le ) – plateforme transactionnelle en ligne de premier plan qui permettait aux utilisateurs et aux marchands d’interagir et de gérer les réservations et les commandes.

Son siège social est situé au 1751 Rue Richardson, Montreal, QC, H3K 1G6 - Bureau 3200[4].

Historique[modifier | modifier le code]

À l'origine filiale de Bell Canada et publiant l'ensemble des annuaires de la maison mère, elle fut renommée Télé-Direct (Publications) Inc. en 1971 puis Bell ActiMedia Inc. en 1999[5]. Racheté par KKR en 2002, elle fut progressivement reprise par le Fonds de revenu Pages Jaunes. Elle a été achetée par un holding américain au début de 2006[Lequel ?] pour un montant frisant les trois milliards CAD.

Elle a acheté son concurrent principal au Canada[réf. nécessaire] : SuperPages Canada[Quand ?]. La transaction se fait par l'intermédiaire de Fonds de revenu Pages Jaunes et implique une contrepartie de 2,55 milliards, payable comptant à la clôture, que l'on cible au . (https://www.ledevoir.com/economie/76440/les-pages-jaunes-veulent-s-offrir-superpages)

En , elle acquiert, au coût de 436 millions CAD, l'entreprise Trader Media Corporation, le plus important éditeur ontarien de publications et de sites web de petites annonces (dont Auto Hebdo)[6].

En , elle acquiert l'entreprise Classified Media (Canada) Holdings pour la somme de 760 millions CAD, ce qui lui permettra d'augmenter sa part de marché canadienne à 45 % [6].

En , elle acquiert MTS Media pour 281 millions CAD, un imprimeur d'annuaires dont le marché est situé au Manitoba[7].

En , elle acquiert le service immobilier DuProprio pour 50 millions[8].

Le , Pages Jaunes Limitée nomme David A. Eckert à titre de président et chef de la direction. https://entreprise.pj.ca/fr/actualites-pages-jaunes/communiques-presse/pages-jaunes-limitee-nomme-david-eckert-titre-de-president-et-chef-de-la-direction/

La rémunération de M. Eckert (5.89$ millions) fera un bond majeur (64%) en comparaison au président sortant M. Julien Bilot (3.61$ millions + 2.8$ millions indemnité de départ), et ce, malgré une variation de la rentabilité de l'entreprise en forte baisse (-46%) ainsi qu'une forte variation négative du cours boursier (-53%). https://www.journaldemontreal.com/2018/06/25/les-25pdg-les-mieux-payes-au-quebec

Le , la direction des Pages Jaunes met en lock-out plus de 130 représentants des ventes au Québec. Les centrales syndicales du Québec dénoncent ceci comme étant un geste prémédité et irréfléchi, qui met à risque un bon nombre de familles Québécoises. [9]. Le - Après le trimestre clos le , la Société a décidé de se retirer du secteur Agence d’ici la fin de l’exercice en liquidant sa division Mediative et en vendant ses actifs de JUICE Mobile, exception faite du fonds de roulement. La Société a signé une lettre d’intention exécutoire visant la vente de ses actifs de JUICE Mobile, exception faite du fonds de roulement, pour un montant  de 1,0 M$. La date prévue de clôture de cette transaction est le .

Principaux actionnaires[modifier | modifier le code]

Au 15 février 2020[10]:

GoldenTree Asset Management 30,3%
Empyrean Capital Partners 17,7%
Canso Investment Counsel 9,97%
Fidelity (Canada) Asset Management 7,87%
QV Investors 5,53%
Fiera Capital Corp -IM- 5,29%
CI Investments 4,60%
1832 Asset Management 2,64%
Charles Schwab Investment Management 2,63%
ATB Investment Management 2,04%

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]