Giovane Élber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Élber
2010-09-Giovane Elber 7247-800.jpg
Élber en 2010.
Biographie
Nom Giovane de Souza Élber
Nationalité Drapeau : Brésil Brésilienne
Naissance (43 ans)
Lieu Londrina
Taille 1,82 m (6 0)
Période pro. 1991-2006
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1989-1991 Drapeau : Brésil Londrina EC
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1991-1994 Drapeau : Italie Milan AC 000 0(0)
1991-1994 Drapeau : Suisse Grasshopper Zurich 069 (41)
1994-1997 Drapeau : Allemagne VfB Stuttgart 087 (41)
1997-2003 Drapeau : Allemagne Bayern Munich 169 (92)
2003-2005 Drapeau : France Olympique lyonnais 043 (17)
2005-2006 Drapeau : Allemagne Borussia Mönchengladbach 004 0(0)
2006 Drapeau : Brésil Cruzeiro EC 021 0(5)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1999-2006 Drapeau : Brésil Brésil 015 0(7)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Élber Giovane de Souza dit Élber, né le à Londrina, est un footballeur international brésilien évoluant au poste d'attaquant.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En provenance de Londrina Esporte Clube à 18 ans il signe au Milan AC en 1990.

En 1994, avec le Grasshopper Zurich, Elber remporte son premier trophée européen : la Coupe de Suisse[1].

Transféré au VfB Stuttgart durant l'été 1994, il marque dès son premier match de Bundesliga, contre Hambourg (2-1).

En 1997, pour remplacer Jürgen Klinsmann sur le départ, le Bayern Munich engage Elber, également convoité par le PSG, pour un peu plus de 6 M€. Le 31 janvier 1998, le Brésilien bat le record du but le plus rapide du championnat allemand en trompant Golz, le porter d'Hambourg SV, dès la 11e seconde du match. En mars 1999, il est vicitme d'une déchirure des ligaments extérieurs du genou gauche l'éloignant plusieurs semaines des terrains. En mai 2001, il remporte sa seule Ligue des champions en battant le FC Valence (1-1 tab 5-4). Il dispute son dernier match avec le Bayern, contre Hambourg (2-0), le 24 août 2003 en inscrivant son 133e but en 256 matchs en Allemagne[1].

Il est transféré en 2003 à l'Olympique lyonnais, avec lequel il remporte le championnat de France en 2003/2004. Après une première saison assez satisfaisante (10 buts en 27 matchs de championnat), Élber se blesse à l'entame de sa seconde saison lyonnaise. Cette blessure signifie la fin de son aventure en France, car le joueur va entrer en désaccord avec le médecin sur la gestion de sa blessure. Son contrat est alors résilié à l'amiable, et Élber quitte la France pour retourner en Allemagne.

Il signe au Borussia Mönchengladbach, pour un dernier défi dans la Bundesliga qui l'a vu devenir un footballeur d'envergure internationale.

Il revient ensuite au Brésil, et joue avec le Cruzeiro EC. Mais, fin 2006, il annonce raccrocher définitivement les crampons, à la suite de douleurs chroniques de plus en plus importantes[2].

En septembre 2007, l'ancien international brésilien rejoint la cellule de recrutement du Bayern Munich.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Lors du Mondial juniors 2001, le Brésil dispute la finale à Lisbonne contre le Portugal. Au terme d'une rencontre sans but, les locaux l'emporte aux tirs au but (0-0 tab 4-2), même si Elber réussit sa tentative[1].

Le 4 septembre 1999, Elber signe sa première sélection avec la Seleçao contre l'Argentine (0-2) en remplaçant Ronaldinho à la mi-temps[1].

Élber possède 15 sélections en équipe du Brésil (7 buts marqués) entre 1998 et 2001.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Il joue de 1994 à 2003 dans la Bundesliga, successivement pour le VfB Stuttgart et le Bayern Munich, avec lequel il est champion d'Allemagne en 1999, 2000, 2001 et 2003, remportant la Coupe d'Allemagne en 1997 (avec Stuttgart), 1998, 2000 et 2001, et la Ligue des champions en 2001. Il remporte en 2003 le titre de meilleur buteur du championnat d'Allemagne en inscrivant 21 buts en 33 matchs.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Nicolas Gettliffe & Eric Renard, « Giovane Elber en onze dates », Onze Mondial, no 177,‎ , p. 86 (ISSN 0995-6921)
  2. France Football, Giovane Élber va arrêter

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :