Shabani Nonda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Shabani Nonda
Image illustrative de l’article Shabani Nonda
Nonda avec Galatasaray en 2009.
Biographie
Nom Shabani Christophe Nonda
Nationalité Drapeau : République démocratique du Congo Congolais (RDC)
Naissance (44 ans)
Lieu Bujumbura (Burundi)
Taille 1,82 m (6 0)
Poste Attaquant
Parcours junior
Années Club
0000-1992 Drapeau : Burundi AO Bujumbura
Parcours amateur
Années Club
1992-1994 Drapeau : Burundi AO Bujumbura
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1994 Drapeau : Tanzanie Young Africans
1995 Drapeau : Afrique du Sud Vaal Professionals (en) 014 0(9)
1995-1998 Drapeau : Suisse FC Zurich 075 (36)
1998-2000 Drapeau : France Stade rennais 077 (37)
2000-2005 Drapeau : France AS Monaco 144 (67)
2005-2007 Drapeau : Italie AS Rome 023 0(8)
2006-2007 Drapeau : Angleterre Blackburn Rovers 036 0(8)
2007-2010 Drapeau : Turquie Galatasaray SK 093 (38)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2000-2008 Drapeau : République démocratique du Congo RD Congo45 (14)[1]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 30 juin 2012
en 2009

Shabani Nonda, né le à Bujumbura (Burundi), est un ancien footballeur international congolais qui évoluait au poste d'attaquant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance, exil et débuts précoces[modifier | modifier le code]

Né au Burundi de parents zaïrois, Shabani Nonda est très tôt remarqué pour sa qualité de buteur : à quinze ans, il joue déjà avec des adultes et s'impose comme la vedette de l'équipe première de l'Atlético Olympic, petit club de D2 de Bujumbura. Quelques billets glissent dans ses poches pour améliorer le quotidien des siens. Le grand club de la ville cherche à le recruter. L'affaire est vite réglée, le contrat signé et l'argent encaissé. Mais au début de cette année 1994, la capitale burundaise est un bain de sang. Comme beaucoup d'autres familles, les Nonda s'exilent. Le père d'origine zaïroise décide de ramener sa famille sur ses terres natales. Mais Shabani, dix-sept ans, prend la route sud-est en compagnie d'un de ses grands frères vers la Tanzanie[2],[3].

Après avoir arpenté les rues de la capitale tanzanienne et observé les entraînements de formations de D1, Nonda se présente aux dirigeants des Young Africans[4], champions en titre. Précédé par une solide réputation de buteur surdoué, colportée par des exilés, et chaudement recommandé par des amis, un accord est vite trouvé[2]. Lors de son exil en Tanzanie, il joue pour les Young Africans et gagne dès la première saison la Coupe Kagame Inter-Club. En 1994, il gagne son deuxième trophée, la Coupe de Tanzanie et décide de changer de club fin 1994. Il s'engage donc pour la saison 1995 avec les Vaal Professionals, club sud-africain disparu depuis. L'aventure dure dix mois, le temps d'être sacré champion et meilleur buteur puis d'inscrire les quatre buts en qualification en Coupe d'Afrique face aux Vaal Professionals (en) (2-2 et 2-1). Trois mois après cet exploit, il débarque en Afrique du Sud, chez ces mêmes Vaal Professionals (en). Il devient enfin professionnel. Malgré une intégration compliquée, il marque douze buts lors des six premiers mois. Un agent argentin de passage lui offre le voyage pour l'Europe[2].

Découverte de l'Europe avec Zurich et Rennes (1995-2000)[modifier | modifier le code]

Un jour de , sous la neige et le froid, Shabani effectue ses premières courses sous le maillot du FC Zurich. Après une mi-temps, il impose à l'entraîneur Raimondo Ponte de faire son choix et refuse de jouer la seconde. Ponte cède, déjà séduit par les arguments techniques et physiques. Afin de l'aider à s'adapter rapidement, celui-ci l'héberge durant trois mois. Mis en confiance, bien encadré, il démontre alors rapidement son réalisme, finissant meilleur buteur de la poule relégation. Inarrêtable, il fait encore mieux la saison suivante. Associé au Nigérian Rashidi Yekini à la pointe de l'attaque zurichoise, il inscrit 24 buts et décroche le titre de Soulier d'or du Championnat suisse. Son club qualifié pour la Coupe de l'UEFA, il obtient son bon de sortie[2].

Shabani n'a que vingt ans et, sage et conseillé par son agent John Dario, il opte pour une étape intermédiaire avant de rejoindre un grand club européen. Épris du football français dont il maitrise la langue, il répond favorablement aux nouvelles ambitions du Stade rennais. Pour 23 MF, record du club breton, il débarque au stade de la Route-de-Lorient à la mi-. Après une courte période d'adaptation, il devient très vite le nouveau péril breton, inscrit neuf buts en dix-huit journées et participe au renouveau rennais placé juste derrière le duo girondo-olympien à la mi-décembre[2]. La première année, il incarne le renouveau du club en inscrivant 15 buts et en contribuant fortement à la qualification du Stade rennais en Coupe Intertoto via une cinquième place dans le championnat de France. Sa seconde saison au Stade rennais est moins bonne (13e du championnat) mais il maintient son efficacité et marque 16 buts.

Consécration à Monaco (2000-2005)[modifier | modifier le code]

Il est transféré à l'AS Monaco, tout frais champion de France 2000 afin de pallier le départ de David Trezeguet, pour 20 millions d'euros. Sa première expérience de Ligue des champions est de courte durée. En effet, l'ASM, sévèrement affaiblie par les départs de Willy Sagnol, Fabien Barthez, David Trezeguet et Sabri Lamouchi entre autres, ne réussit pas à franchir le premier tour.

Il faut attendre l'arrivée de Didier Deschamps pour que le carré qu'il forme avec Jérôme Rothen, Ludovic Giuly, et Dado Prso donne toute satisfaction. L'année 2003 marque l'apothéose de sa carrière avec une coupe de la Ligue gagnée contre le FC Sochaux et un titre de meilleur buteur du championnat (26 buts).

Au début de la saison 2003-2004, et alors qu'il a refusé une offre du champion lyonnais pendant l'inter-saison[réf. nécessaire], il marque trois buts lors des trois premiers matches mais son élan est coupé par une luxation de la rotule gauche avec arrachement des ligaments sur une action spectaculaire où le parisien José-Karl Pierre-Fanfan retombe sur sa jambe gauche. Son indisponibilité est de huit mois et il ne rejoue que le face à l'AC Ajaccio.

Ses performances en ligue des champions 2003-2004 lui offrent une certaine réputation sur le plan européen. Il s'illustre notamment en marquant le but éliminant Chelsea en demi-finale.

En 2004-2005, malgré les départs de Ludovic Giuly, Jérôme Rothen, Fernando Morientes et Dado Prso, il devient remplaçant suite aux arrivées de Javier Saviola et Ernesto Chevantón et au replacement d'Emmanuel Adebayor en pointe. Il ne joue que 10 matchs de Ligue 1 et ne marque aucun but durant la saison.

Fin à Rome, Blackburn puis Galatasaray (2005-2010)[modifier | modifier le code]

En 2005, il est en fin de contrat avec Monaco et s'engage à l'AS Rome pour trois saisons[5]. Sa première saison romaine est difficile à cause d'une blessure au genou et il est prêté aux Blackburn Rovers la saison suivante pour se relancer. Il réalise une saison correcte et désire rester en Angleterre[6].

Au mercato d'été 2007, les Rovers ne lèvent cependant pas l'option d'achat et il signe en faveur du club turc de Galatasaray SK pour un contrat de deux ans. Il retrouve la réussite en marquant 15 buts lors de sa première saison et se qualifie pour la Ligue des champions. La saison suivante, Nonda ne connaît cependant pas la même réussite et il est peu utilisé par l'entraîneur stambouliote.

En , son contrat est annulé par Galatasaray, avant la fin de celui-ci prévu en [7].

Depuis 2013, il est le mécène de l'Amicale sportive Dragons Bilima, il en occupe également le poste de conseiller football.

Style de jeu : attaquant complet[modifier | modifier le code]

Après six mois au Stade rennais, son entraîneur Paul Le Guen le qualifie d'« attaquant moderne, adroit devant le but, puissant, très rapide, résistant, imprévisible, capable de jouer collectivement de marquer, mais aussi de remiser et de servir de pivot »[2].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Shabani Nonda au 30 janvier 2010[8]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B C M B M B
1995-1996 Drapeau de la Suisse FC Zurich Super League 10 4 - - - - - - - 10 4
1996-1997 Drapeau de la Suisse FC Zurich Super League 31 8 - - - - - - - 31 8
1997-1998 Drapeau de la Suisse FC Zurich Super League 34 24 - - - - - - - 34 24
1998-1999 Drapeau de la France Stade rennais Ligue 1 32 15 1 1 3 2 - - - 36 18
1999-2000 Drapeau de la France Stade rennais Ligue 1 30 16 4 1 1 0 CI 6 1 41 18
2000-2001 Drapeau de la France AS Monaco Ligue 1 28 12 0 0 3 1 C1 5 3 36 16
2001-2002 Drapeau de la France AS Monaco Ligue 1 30 14 2 0 2 3 - - - 34 17
2002-2003 Drapeau de la France AS Monaco Ligue 1 35 26 1 1 4 1 - - - 40 28
2003-2004 Drapeau de la France AS Monaco Ligue 1 12 5 0 0 0 0 C1 4 1 16 6
2004-2005 Drapeau de la France AS Monaco Ligue 1 10 0 3 0 2 0 C1 3 0 18 0
2005-2006 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 16 4 2 2 - - C3 5 2 23 8
2006-2007 Drapeau de l'Angleterre Blackburn Rovers Premier League 26 7 3 0 - - C3 7 1 36 8
2007-2008 Drapeau de la Turquie Galatasaray Süper Lig 24 11 3 0 - - C3 6 3 33 14
2008-2009 Drapeau de la Turquie Galatasaray Süper Lig 24 5 2 1 - - C1+C3 2+7 2+0 35 8
2009-2010 Drapeau de la Turquie Galatasaray Süper Lig 13 7 4 2 - - C3 8 7 25 16
Total sur la carrière 355 158 25 8 15 7 - 53 20 448 193

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Young Africans[modifier | modifier le code]

AS Monaco[modifier | modifier le code]

Galatasaray[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Autres activités[modifier | modifier le code]

Shabani Nonda est membre du club des Champions de la Paix, un collectif d'athlètes de haut niveau créé par Peace and Sport, organisation internationale basée à Monaco et œuvrant pour la construction d'une paix durable grâce au sport.

En avril 2003, il crée une association pour venir en aide aux enfants défavorisés de son pays, la République démocratique du Congo. Cette association, localisée à Kinshasa, interviendra notamment dans des aides hospitalières et l'insertion scolaire des jeunes[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Fiche de Shabani Nonda », sur national-football-teams.com
  2. a b c d e et f Frédéric Hamelin & Alain Gadoffre, « Buteur : Nonda, la perle noir », Onze Mondial, no 120,‎ , p. 62 à 65 (ISSN 0995-6921)
  3. Biographie du joueur
  4. [1]
  5. (en) Nonda signe à la Roma, 11 juin 2005
  6. (en) Je veux rester en Angleterre, 16 février 2007
  7. (tr) Duyuru: Shabani Christophe Nonda
  8. « Fiche de Shabani Nonda », sur footballdatabase.eu
  9. voir l'Équipe Magazine n°1091 du 19/04/2003

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :