George Young (6e baronnet)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir George Young (homonymie).
George Young (6e baronnet)
Sir George Young2 cropped.jpg
Fonctions
membre du Parlement du Royaume-Uni (d)
-
Prédécesseur
Nigel Spearing (en)
Secrétaire financier au Trésor (en)
-
Prédécesseur
Stephen Dorrell (en)
Successeur
Michael Jack (en)
Secrétaire d'État aux Transports
-
Prédécesseur
Brian Mawhinney (en)
Successeur
Secrétaire d'État à la Défense du cabinet fantôme
-
Prédécesseur
David Clark, Baron Clark of Windermere (en)
Successeur
John Maples, Baron Maples (en)
Chancelier du duché de Lancaster
-
Prédécesseur
Gillian Shephard (en)
Successeur
Angela Browning (en)
Leader de la Chambre des Communes du cabinet fantôme
-
Prédécesseur
Successeur
Rosie Winterton (en)
leader de la Chambre des Communes
-
Prédécesseur
Successeur
Parliamentary Secretary to the Treasury (en)
-
Prédécesseur
Successeur
membre de la Chambre des Lords (d)
à partir de
Titres
baronnet
baron
à partir de
Informations générales
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (74 ans)
OxfordVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Parti politique
Membre de
Palmarès
Distinction

Sir George Samuel Knatchbull Young, baron Young of Cookham, né le à Oxford, est un homme politique britannique. Il occupe les fonctions de Leader de la Chambre des Communes et Lord du Sceau Privé au sein du gouvernement de David Cameron de 2000 à 2012. Il est membre de la Chambre des communes de 1974 à 2015. Il fut ministre des Transports dans le cabinet de John Major de 1995 à 1997.

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Young est né à Oxford le de Sir George Peregrine "Gerry" Young et d'Elizabeth Knatchbull-Hugessen. À la mort de son père, il hérita du titre de baronet concédé en 1813 à Sir Samuel Young pour ses services comme amiral de la Royal Navy.

Après une scolarité au Eton College, il fut diplôme de Philosophie, politique et économie à Christ Church en 1963. Ses premiers engagements politiques datent de cette période universitaire où il assuma plusieurs fonctions de responsabilité au sein de l'association conservatrice de l'université d'Oxford. Après ses études, il travailla comme cadre à la banque Hill Samuel, puis au sein du Conseil National de Développement Economique. Il reprit alors ses études afin d'obtenir un Master of Philosophy à l'université de Surrey.

Il fut élu dans le district londonien de Lambeth en 1967 où il siégea au côté de John Major, mais il perdit son siège en 1971. De 1970 à 1973, il fut membre du Greater London Council mais ne se représenta pas, son parti l'ayant sélectionné pour une candidature au parlement.

Carrière parlementaire et ministérielle[modifier | modifier le code]

En 1973, Young devint l'un des élus londonien du parti conservateur à la Chambre des communes en battant le travailliste sortant. De 1976 à 1979, il occupa les fonctions de whip au sein du groupe conservateur et devint sous-secrétaire d'État parlementaire à la santé après la victoire de Margaret Thatcher en 1979. De 1981 à 1986, il est sous-secrétaire d'État parlementaire pour l'environnement.

En 1989, il fut l'un de leader de la révolte contre la Poll tax au sein du parti conservateur. Après la prise de fonction de John Major comme premier ministre, il fut ministre du logement de 1990 à 1994, secrétaire financier du Trésor de 1994 à 1995 et finalement membre de cabinet comme Secrétaire d'Etat au Transport de 1995 à 1997.

Après la victoire travailliste, il occupa diverses fonction au sein du Cabinet fantôme conservateur qu'il quitta en 2000 pour se présenter à la Président de la Chambre des Communes. Perçu par de nombreux observateurs comme le favori du scrutin, il fut battu par Michael Martin. Il tenta de nouveau sa chance en 2009 mais fut battu par John Bercow.

Après l'élection de David Cameron en 2010, il occupe les fonctions de Leader de la Chambre des Communes et Lord du Sceau Privé jusqu'en 2012. Il prend sa retraite en 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]