Michael Martin (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michael Martin
Michael Martin MP.jpg

Michael Martin

Fonctions
membre du Parlement du Royaume-Uni (d)
premier adjoint au président des voies et moyens (d)
-
Prédécesseur
Geoffrey Lofthouse (en)
Successeur
Sylvia Heal (en)
Président de la Chambre des Communes
-
Prédécesseur
Betty Boothroyd (en)
Successeur
Informations générales
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
GlasgowVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Parti politique
Membre de
48e Parlement du Royaume-Uni (d), 52e Parlement du Royaume-Uni (d), 53e Parlement du Royaume-Uni (d), 51e Parlement du Royaume-Uni (d), 49e Parlement du Royaume-Uni (d), 50e Parlement du Royaume-Uni (d), 54e Parlement du Royaume-Uni (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Michael Martin, né le à Glasgow, baron Martin de Springburn, fut le président (Speaker) de la Chambre des Communes du Royaume-Uni, du au .

Membre du Labour (parti travailliste), Michael Martin n'a jamais fait l'unanimité au poste de Speaker.

Le , dans le contexte tendu du scandale de la révélation par le Daily Telegraph des notes de frais abusives d'un grand nombre de membres du parlement, il annonce sa démission en tant que Speaker, effective le 21 juin[1]. Il est le premier Speaker à devoir démissionner depuis 1695. Dans la foulée, M. Martin a également annoncé sa démission comme député de la circonscription de Glasgow Nord Est (Springburn), ce qui provoque une élection anticipée.

Le député conservateur John Bercow lui succède à la présidence de la Chambre.

Le 25 août 2009, il est créé pair à vie dans la pairie du Royaume-Uni en tant que baron Martin de Springburn, ce qui lui permet de siéger à la Chambre des Lords à partir du 13 octobre 2009.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Monde, 19 mai 2009.