G.I. Joe : Le Réveil du Cobra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
G.I. Joe : Le Réveil du Cobra
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo français du film
Titre québécois G.I. Joe: Le réveil du Cobra
Titre original G.I. Joe: Rise of Cobra
Réalisation Stephen Sommers
Scénario Stuart Beattie
David Elliot
Paul Lovett
Acteurs principaux
Sociétés de production Di Bonaventura Pictures
Digital Image Associates
Paramount Pictures
Spyglass Entertainment
Hasbro
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la Tchéquie République tchèque
Genre Action
Durée 118 minutes
Sortie 2009

Série G.I. Joe

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

G.I. Joe : Le Réveil du Cobra (G.I. Joe: Rise of Cobra) est un film américain réalisé par Stephen Sommers, sorti en 2009.

Il met en scène des personnages inspirés des figurines G.I. Joe de Hasbro.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une unité d'élite de l'OTAN, commandée par le capitaine Conrad « Duke » Hauser et le caporal Wallace « Ripcord » Weems, est chargée de transporter une arme révolutionnaire mise au point par la société MARS (Military Armaments Research Syndicate) Industries. Mais en cours de route le convoi est attaqué par une force militaire inconnue menée par la Baronne et disposant d'un armement et d'une technologie hautement évoluée. Les troupes de l'OTAN sont décimées. Ripcord et Duke ne s'en sortent vivants que grâce à l'intervention d'une autre unité d'élite disposant elle aussi d'un armement et d'un équipement de pointe : les G.I. Joe du Général Hawk, qui mettent en déroute les mercenaires terroristes avant qu'ils n'aient pu mettre la main sur l'arme. Face à la menace que représente ces mercenaires, Duke et Ripcord décident de rejoindre les G.I. Joe.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Production exécutive (France) : John Bernard
Production déléguée : Gary Barber, Roger Birnbaum, Stephen Sommers, David Womark et Erik Howsam
Production associée : Cliff Lanning et Matthew Stuecken
Coproduction : JoAnn Perritano
Coproduction (Prague) : David Minkowski et Matthew Stillman

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (VF) sur Voxofilm[9]

Production[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • 112 voitures ont été détruites. C'est un nouveau record, détrônant Blues Brothers 2000.
  • Les scènes d'action de Paris ont été tournées à Prague, les décorateurs ont utilisé près de 70 modèles français de voitures.
  • Durant le tournage, il y a eu un accident entre un bus et plusieurs voitures qui a fait 7 blessés.
  • On peut entendre la chanson Boom Boom Pow des Black Eyed Peas au générique de fin, dans une version remixée.
  • Quatre acteurs de la distribution de La Momie et de sa suite, Le Retour de la Momie, tous deux réalisés par Stephen Sommers, sont présents dans ce film : Arnold Vosloo (Imhotep), Brendan Fraser (Rick O'Connell), Adewale Akinnuoye-Agbaje (Lock-Nah) et Kevin J. O'Connor (Beni Gabor).

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays Box-office
Box-office Monde Monde 302 469 017 $
Box-office International 152 267 519 $
Box-office Drapeau des États-Unis États-Unis 150 201 498 $
Box-office Drapeau de la France France 915 208 entrées (7 390 359 $)
  • Budget du film : 175 000 000 $

Distinctions[modifier | modifier le code]

Entre 2009 et 2010, G.I. Joe : Le Réveil du Cobra a été sélectionné 19 fois dans diverses catégories et a remporté 3 récompenses[10],[11].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Classification États-Unis : « Classé PG-13 pour de fortes séquences d'action violente et de chaos tout au long. »

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]