Formation de Djadokhta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Formation de Djadokhta (ou Djadochta) est une formation géologique datant de la fin du Crétacé supérieur, composante du bassin de Nemegt en Mongolie, dans la partie nord-ouest du désert de Gobi.

Historique[modifier | modifier le code]

Elle a été découverte en 1922 par une expédition conduite par Roy Chapman Andrews. Son âge n'est pas clairement établi ; il se place entre le Santonien terminal et le Campanien supérieur, soit il y a environ entre 84 et 72 Ma (millions d'années). Une datation paléomagnétostratigraphique « préliminaire », par Dashzeveg et al. 2005 citée par Minjin Bolortsetseg[1] indique un âge Campanien supérieur pour la formation.

La localité type est le célèbre site des Flaming Cliffs (« falaises flamboyantes »), connues localement sous le nom de Bayanzag (« riche en Haloxylon ») ou Oulan-Ereg (« falaises rouges »).

Environnement actuel[modifier | modifier le code]

La région où affleure la formation de Djadokhta est constituée d'un habitat aride fait de dunes de sable, d'un peu d'eau douce dans les oasis et les arroyos. Le climat actuel dans la plupart des sites de la Formation de Djadokhta diffère peu de ce qu'il était il y a quelque 80 millions d'années, sauf qu'il est un peu plus chaud et peut-être un peu moins aride. Cela témoigne du fait que l'endroit a longtemps été loin de toute source importante d'évaporation car peu de précipitations y tombent ou y arrivent, bien avant même que l'Himalaya ne se soulève et empêche l'arrivée des nuages sur l'actuel désert de Gobi.

Géologie et paléoenvironnement[modifier | modifier le code]

La formation est constituée de grès et de grès calcaires rouges ou blanc-jaunâtres, concrétionnés, déposés dans un environnement continental de climat semi-aride avec des sédiments de type éolien (dunes de sable) ou fluviatile (alluvions) dans des réseaux temporaires de rivières en tresse. Dans ces grès s'intercalent des passées de conglomérats et de calcaires fins[2].

Ce paysage de steppe semi-aride était drainé par des cours d'eau intermittents et subissait de temps en temps des tempêtes de poussière et de sable, favorables à une enfouissement rapide et à une fossilisation des animaux piégés[2]. L'humidité était saisonnière. Les animaux présents comprenaient des tortues terrestres et des crocodiliens, des lézards, des mammifères et des dinosaures variés. Il n'y avait pas d'animaux aquatiques : on n'y trouve notamment aucun poisson ce qui témoigne du caractère intermittent des cours d'eau. La majorité de la faune était de taille petite à moyenne[2].

Formations lithostratigraphiques du Crétacé terminal du bassin de Nemegt.
Formations géologiques Étages Datations en Ma
Crétacé terminal Formation de Nemegt Maastrichtien inférieur 69 à 71 Ma[3]
Formation de Barun Goyot Maastrichtien basal 71 à 72 Ma[4]
Formation de Djadokhta ? Santonien terminal à Campanien supérieur ? 72 à 84 Ma
[1],[5]

Paléontologie[modifier | modifier le code]

Les principales découvertes de fossiles sur le site ont été les premiers œufs de dinosaures (un embryon, probablement d’Oviraptor) et plusieurs dinosaures notamment Protoceratops, Pinacosaurus et Velociraptor.

La faune de la formation de Djadokhta est très similaire à celle de la formation de Bayan Mandahu située à environ 300 kilomètres plus au sud-est en Chine (Mongolie-Intérieure). Les deux sites partagent un grand nombre de mêmes genres, mais ils diffèrent en matière d'espèces. Par exemple, le mammifère le plus commun dans le Djadokhta est Kryptobaatar dashzevegi, tandis que dans le Bayan Mandahu, c'est le Kryptobaatar mandahuensis étroitement lié. De même, la faune de dinosaures de la formation de Djadokhta comprend Protoceratops andrewsi et Velociraptor mongoliensis, celle du Bayan Mandahu Protoceratops hellenikorhinus et Velociraptor osmolskae[5].

Il est probable que la formation de Bayan Mandahu, un peu plus jeune, peut-être d'un million années, regroupe des animaux dérivés, peut-être les descendants directs de leurs homologues de Djadokhta[6].

Faune de la formation de Djadokhta[modifier | modifier le code]

Crocodylomorphes[modifier | modifier le code]

Crocodylomorphes de la Formation de Djadochta
Genre Espèce Lieu Position stratigraphique Matériau Notes

Gobiosuchus

G. kielanae

un gobisuchidé.

Shamosuchus

S. djadochtaensis

Un mésoeucrocodylien.

Zaraasuchus

Z. shepardi

Un gobisuchidé.

Zosuchus

Z. davidsoni

Un crocodyliforme primitif.

Lézards[modifier | modifier le code]

Lézards de la Formation de Djadochta
Genre Espèce Lieu Position stratigraphique Matériau Notes Images

Aiolosaurus

A. oriens

Anchaurosaurus

A. gilmorei

Un iguane primitif.

Estesia

E. mongoliensis

Un anguimorphe.

Gobiderma

G. pulchra

Un anguimorphe.

Mimeosaurus

M. crassus

Un agamidé.

Pleurodontagama

P. aenigmatodes

Un agamidé.

Priscagama

P. gobiensis

Un agamidé.

Xihaina

X. aquilonia

Un iguane primitif.

Mammifères[modifier | modifier le code]

Mammifères de la Formation de Djadochta
Genre Espèce Lieu Position stratigraphique Matériau Notes Images

Bulganbaatar

B. nemegtbaataroides

Un marsupial.

Deltatheridium

D. pretrituberculare

Un marsupial.

Deltatheroides

D. cretacicus

Un marsupial.

Hyotheridium

H. dobsoni

Un thérien de classification inconnue.

Kamptobaatar

K. kuczynskii

Un multituberculé.

Kennalestes

K. gobiensis

Un placentaire. Également présent dans la Formation de Bayan Mandahu.

Kryptobaatar

K. dashzevegi

Un multituberculé, le mammifère le plus courant de cette formation[5].

Zalambdalestes

Z. lechei

Un placentaire.

Ornithischiens[modifier | modifier le code]

Un hadrosaure de classification incertaine a été trouvé dans la formation.

Ornithischiens de la Formation de Djadochta
Genre Espèce Lieu Position stratigraphique Matériau Notes Images

Pinacosaurus

P. grangeri

Un ankylosauridé.

P. mephistocephalus

Indéterminé

  • Tugriken Shireh[6]

Un ankylosauridé.

Protoceratops

P. andrewsi

  • Bayan Dzak[6]
  • Tugriken Shireh[6]
  • Ukhaa Tolgod[7]
  • Zos Wash[7]

Un protocératopsidé.

P. hellenikorhinus

Indéterminé

  • Ukhaa Tolgod[6]

Un protocératopsidé.

Indéterminé

  • Flaming Cliffs[8]

Un squelette de jeune Protoceratops, associé à son empreinte de pied[8].

Saurischiens[modifier | modifier le code]

Un sauropode de classification incertaine a été trouvé dans la formation.

Saurischiens de la Formation de Djadochta
Genre Espèce Lieu Position stratigraphique Matériau Notes Images

Apsaravis[9]

A. ukhaana[9]

Squelette partiel sans crâne."[11]

Un ornithuriné primitif trouvé seulement dans cette formation.

Couvée de Byronosaurus.
Citipati et son nid.

Archaeornithoides[9]

A. deinosauriscus[9]

Crâne partiel[13]

Un coelurosaurien de relation incertaine

Byronosaurus[9]

B. jaffei[9]

  • Ukhaa Tolgod[6]

"Un crâne et une partie du reste du squelette, [et un] fragment de crâne."[14]

Un troodontidé

Citipati[9]

C. osmolskae[9]

  • Ukhaa Tolgod[6]

"Un squelette avec crâne, un squelette partiel sans crâne, d'embryon à adulte."[15]

Un oviraptoridé trouvé en train de couver.

Citipati sp.

  • Zamyn Khondt[6]

Un oviraptoridé avec sa grande crête distinctive.

Halszkaraptor[16]

H. escuiliei[16].

Un squelette complet

Un dromaeosauridé halszkaraptoriné semi-aquatique.

Khaan

K. mckennai

  • Ukhaa Tolgod[6]

"3 squelettes avec crâne."[15]

Un oviraptoridé.

Kol

K. ghuva

Un alvarezsauridé.

Mahakala

M. omnogovae

  • Tugriken Shireh[6]

Un dromaeosauridé

Oviraptor[18]

O. philoceratops[18]

"Un squelette partiel avec crâne"[19]

Un oviraptoridé.

?Parvicursor

Indéterminé

  • Tugriken Shireh[6]

Un alvarezsauridé.

Quaesitosaurus

Q. orientalis

"Crâne partiel."[20]

Saurornithoides[18]

S. mongoliensis[18]

"Crâne avec une partie du reste du squelette"[14]

Un troodontidé.

Shuvuuia[9]

S. deserti[9]

"Un squelette avec son crâne."[21]

Un alvarezsauridé

Tyrannosauridae indet.

Indéterminé[18]

Un tyrannosauridé peut-être un Tarbosaurus.

Tsaagan

T. mangas

  • Ukhaa Tolgod[6]

Un dromaeosauridé

Velociraptor[18]

V. mongoliensis[18]

  • Bayan Dzak[6]
  • Tugriken Shireh[6]

Un dromaeosauridé.

Dromaeosauridé sans nom

Sans nom

Un troodontidé sans nom

Sans nom, spécimen IGM 100/1005

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Djadochta Formation » (voir la liste des auteurs).
  • (en) Weishampel, D.B., Dodson, P. & Osmólska, H. 2004. « The Dinosauria, Second Edition ». University of California Press, Berkeley/Los Angeles/London.: vii-xviii, p. 1-861.
  1. a et b (en) Minjin, Bolortsetseg, 2008, Descriptions of three new specimens of cimolodontans and a phylogenetic study of the postcranial anatomy of Multituberculata (Mammalia, Synapsida), Ph.D., City University of New York, 2008, 303 pages; 3303791 [1]
  2. a b et c (en) D. Dashzeveg, M. J. Novacek, M.A. Norell, J.M. Clark, L.M. Chiappe, A. Davidson, M.C. McKenna, L. Dingus, C. Swisher and P. Altangerel. 1995. « Extraordinary preservation in a new vertebrate assemblage from the Late Cretaceous of Mongolia ». Nature 374, p. 446-449 [2]
  3. (en) Michael J. Benton, Mikhail A. Shishkin, David M. Unwin et Evgenii N. Kurochkin, The Age of Dinosaurs in Russia and Mongolia, Cambridge University Press, , 229–231 p. (ISBN 9780521545822, lire en ligne).
  4. (en) Gradzinski, Rysard et Jerzykiewicz, Tomasz (1974). Sedimentation of the Barun Goyot formation. Palaeontologica Polonica, 30, 111-146.
  5. a b et c (en) Pascal Godefroit, Currie, Philip J., Li, Hong, Shang, Chang Yong et Dong, Zhi-ming, « A new species of Velociraptor (Dinosauria: Dromaeosauridae) from the Upper Cretaceous of northern China », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 28, no 2,‎ , p. 432–438 (DOI 10.1671/0272-4634(2008)28[432:ANSOVD]2.0.CO;2).
  6. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t et u (en) Nicholas R. Longrich, Philip J. Currie, Dong Zhi-Ming, « A new oviraptorid (Dinosauria: Theropoda) from the Upper Cretaceous of Bayan Mandahu, Inner Mongolia », Palaeontology, vol. 53, no 5,‎ , p. 945–960 (DOI 10.1111/j.1475-4983.2010.00968.x, lire en ligne)
  7. a b c d e f g h et i (en) Mark A. Norell, James Matthew Clark, Alan Hamilton Turner, Peter J. Makovicky, Rinchen Barsbold et Timothy Rowe, « A new dromaeosaurid theropod from Ukhaa Tolgod (Ömnögov, Mongolia) », American Museum Novitates, vol. 3545,‎ , p. 1–51 (DOI 10.1206/0003-0082(2006)3545[1:ANDTFU]2.0.CO;2, lire en ligne [PDF])
  8. a et b (en) Grzegorz Niedzwiedzki, Tomasz Singer, Gerard D. Gierlinski, Martin G. Lockley, 2010, A protoceratopsid skeleton with an associated track from the Upper Cretaceous of Mongolia, Cretaceous Research Volume 33, Issue 1, February 2012, p. 7–10, [3]
  9. a b c d e f g h i et j "47.4 Ömnögov', Mongolia; 2. Djadochta Formation." Weishampel, et al. (2004). Pg. 596.
  10. (en) Clarke, Julia A., Norell, Mark A. (2002). "The morphology and phylogenetic position of Apsaravis ukhaana from the Late Cretaceous of Mongolia". American Museum Novitates, No. 3387, American Museum of Natural History, New York, NY.
  11. "Table 11.1," in Weishampel, et al. (2004). Page 214.
  12. Spelled "Ömnögov'" in "47.4 Ömnögov', Mongolia; 2. Djadochta Formation." Weishampel, et al. (2004). Pg. 596.
  13. "Table 4.1," in Weishampel, et al. (2004). Page 76.
  14. a et b "Table 9.1," in Weishampel, et al. (2004). Page 185.
  15. a et b "Table 8.1," in Weishampel, et al. (2004). Page 167.
  16. a et b (en) A. Cau, V. Beyrand, D. Voeten, V. Fernandez, P. Tafforeau, K. Stein, R. Barsbold, K. Tsogtbaatar, P. Currie et P. Godefroit, « Synchrotron scanning reveals amphibious ecomorphology in a new clade of bird-like dinosaurs », Nature,‎ (DOI 10.1038/nature24679, lire en ligne)
  17. (en) A.H. Turner, S.J. Nesbitt et M.A. Norell, « A Large Alvarezsaurid from the Cretaceous of Mongolia », American Museum Novitates, vol. 3648,‎ , p. 1–14
  18. a b c d e f et g "48.11 Nei Mongol Zizhiqu, People's Republic of China; 2. Djadochta Formation." Weishampel, et al. (2004). Pg. 598.
  19. "Table 8.1," in Weishampel, et al. (2004). Page 166.
  20. "Table 13.1," in Weishampel, et al. (2004). Page 263.
  21. "Table 11.1," in Weishampel, et al. (2004). Page 211.
  22. "Inner Mongolia" is referred to as "Nei Mongol Zizhiqu" in "48.11 Nei Mongol Zizhiqu, People's Republic of China; 2. Djadochta Formation." Weishampel, et al. (2004). Pg. 598.